Rechercher
Rechercher

Culture - Festival

Aux Rencontres musicales de Vézelay, toutes les vocalités du monde

Sacrée, baroque, contemporaine, bulgare, tsigane, lettone... Les 22es Rencontres musicales de Vézelay, rare festival d’ampleur exclusivement consacré au chant, explorent, du 25 au 28 août, la voix sous toutes ses facettes.

« C’est une histoire de chœurs », raconte François Delagoutte, le directeur de la Cité de la voix de Vézelay dont les Rencontres musicales (RMV) sont le festival-vitrine.

« Seule structure du genre avec autant de projets », vante le directeur, la Cité est un des six centres nationaux d’art vocal avec une mission de formation (250 artistes en résidence chaque année), de diffusion mais qui a aussi pour but de démocratiser l’art vocal en l’ouvrant au public le plus large.

Fruit de ce travail, les RMV sont consacrées à toutes les vocalités du monde, des époques et des styles.

Pour sa 22e édition, le festival réserve une place privilégiée au répertoire sacré, incontournable à Vézelay, haut lieu de pèlerinage dominé par la magnifique basilique du XIIe.

Une messe de Rossini sera donc donnée par le chef mondialement réputé Giulio Prandi mais également deux Stabat Mater : le premier très classique de Scarlatti du début du XVIIIe (dirigé par Bertrand Cuiller) et un second de 1950 par Francis Poulenc (Mathieu Romano de l’ensemble Aedes, en résidence à la Cité de la voix).

« Il y a une porosité entre les genres », explique à l’AFP M. Delagoutte pour justifier la place réservée au contemporain, et jusqu’au très actuel. Un atelier sera ainsi consacré au « beatbox », pratique musicale consistant à imiter des instruments de musique avec la bouche.

Voulant « donner à entendre toutes les influences », selon les mots de M. Delagoutte, les RMV invitent également au voyage : Transylvania, un concert basé sur la collection de musiques de l’Est européen qu’avait réalisé au XVIIe le vicaire hongrois Kájoni János ; l’Amérique latine avec la Cubaine Ana Carla Maza ; ou encore Apolonia, des chants bulgares millénaires interprétés par le quatuor Balkanes...

Six mille personnes environ participent chaque année au festival, faisant des RMV un rendez-vous incontournable de la voix mais également une formidable opportunité pour séduire les amateurs : certains concerts invitent des non-professionnels et de nombreux ateliers de chant sont organisés, dans tous les répertoires.

« Il faut aller au-devant d’un autre public, parce que la musique classique peut faire peur », rappelle le directeur.

Outre les RMV, la Cité organise ainsi régulièrement des événements populaires et participatifs, comme tout récemment le « Musicals », des spectacles sur les comédies musicales. En 2023, ce seront des concerts autour des Beatles, créés par des artistes classiques mais ouverts aux amateurs qui seront programmés.

Source : AFP


Sacrée, baroque, contemporaine, bulgare, tsigane, lettone... Les 22es Rencontres musicales de Vézelay, rare festival d’ampleur exclusivement consacré au chant, explorent, du 25 au 28 août, la voix sous toutes ses facettes.« C’est une histoire de chœurs », raconte François Delagoutte, le directeur de la Cité de la voix de Vézelay dont les Rencontres musicales (RMV) sont le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut