Rechercher
Rechercher

Économie

Le chiffre de la semaine : 87,9 %

Le chiffre de la semaine : 87,9 %

C’est la hausse en glissement annuel des profits nets des six filiales de banques libanaises présentes sur le territoire syrien, passant de 229 milliards de livres syriennes à fin 2020 à 430,3 milliards à fin décembre 2021, selon des données compilées et publiées cette semaine par le rapport hebdomadaire Lebanon this Week de Byblos Bank. Les enseignes concernées sont Bank of Syria & Overseas (filiale de la BLOM Bank), Banque BEMO Saudi Fransi, Fransabank Syria, Bank al-Sharq, filiale de la Banque libano-française, Byblos Bank Syria et Syria Gulf Bank (filiale de la First National Bank). Elles ont donc enregistré une forte hausse en glissement annuel.

Cette augmentation est toutefois un trompe-l’œil, en raison de la forte dévaluation par les autorités syriennes de leur monnaie nationale face au billet vert. En effet, comme le Liban depuis près de trois ans, la Syrie est aux prises avec une crise économique et financière due au conflit qui s’y déroule depuis 2011, aux sanctions américaines et européennes sur son secteur bancaire et à l’impact de la crise libanaise sur son économie, ces deux voisins dépendant fortement l’un de l’autre dans ce domaine.

Le taux de change officiel entre la livre syrienne et le dollar, qui était de 1 256 livres pour un dollar à fin 2020, est passé à 2 512 livres à fin 2021, selon Lebanon this Week. Cela a impliqué des gains de change « non réalisés » dans la comptabilité des banques de 420 milliards de livres en 2021, contre 232,4 milliards de livres sur la même période en glissement annuel. Un dollar s’échangeait sur le marché parallèle à près de 4 300 livres la semaine passée, alors que la banque centrale syrienne l’a fixé pour les banques à 2 525 livres.

Pour mémoire

Assad : Les milliards de dollars bloqués dans les banques libanaises sont à l'origine de la crise économique en Syrie

Dans le détail, les actifs de ces filiales libanaises en Syrie ont atteint 3 706,7 milliards de livres syriennes à fin 2021 et ont ainsi augmenté de 107,5 % par rapport aux 1 786,5 milliards atteints à fin 2020. En effet, Syria Gulf Bank a connu une expansion de ses actifs de 204,5 % (+ 499,2 milliards de livres), Banque BEMO Saudi Fransi de 129 % (+ 845,8 milliards), Fransabank Syria de 71,5 % (+ 131,3 milliards), Byblos Bank Syria de 68 % (+ 124,3 milliards), Bank al-Sharq de 60 % (+ 83,2 milliards) et Bank of Syria & Overseas de 59,4 % (+ 178,9 milliards). Le total des dépôts bancaires a également augmenté de 92,4 % en un an et a atteint 2 251,3 milliards de livres en 2021, contre 1 170,1 milliards de livres fin 2020.

Enfin, le total des prêts bancaires a atteint 725,4 milliards de livres l’année passée, soit une hausse de 158,4 % en glissement annuel, contre 280,7 milliards fin 2020.


C’est la hausse en glissement annuel des profits nets des six filiales de banques libanaises présentes sur le territoire syrien, passant de 229 milliards de livres syriennes à fin 2020 à 430,3 milliards à fin décembre 2021, selon des données compilées et publiées cette semaine par le rapport hebdomadaire Lebanon this Week de Byblos Bank. Les enseignes concernées sont Bank of Syria...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut