Rechercher
Rechercher

Politique - Conflit

Nasrallah à Israël : "Ne sous-estimez pas le Liban, comme avec Gaza"

Le chef du Hezbollah s'abstient d'évoquer une riposte de son parti contre l'Etat hébreu, après les bombardements meurtriers contre l'enclave palestinienne.

Nasrallah à Israël :

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah, le 23 juin 2022 dans un lieu non spécifié. Photo d'archives al-Manar/AFP

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a condamné samedi soir l'attaque israélienne contre Gaza, qui a fait 29 morts depuis vendredi, appelant l'Etat hébreu à "ne pas sous estimer le Liban" comme il l'aurait fait lors de son offensive en cours contre l'enclave palestinienne. Le leader chiite s'est toutefois abstenu d'évoquer une riposte de son parti en soutien au Jihad islamique à Gaza, se contentant de soutenir "le droit de la résistance palestinienne" à répondre à l'agression israélienne "par tous les moyens".

L'escalade de la violence dans la bande de Gaza, où 31 Palestiniens dont six enfants ont péri depuis le début d'une "attaque préventive" israélienne vendredi, se poursuit dimanche sans signe de répit dans cette confrontation entre le groupe Jihad islamique et Israël, la plus grave depuis une guerre éclair l'an dernier. L'Etat hébreu, qui dit avoir lancé une "attaque préventive" visant le Jihad islamique, a affirmé avoir tué des combattants et "neutralisé" les chefs de l'organisation, qui est considérée comme terroriste par Israël, les Etats-Unis et l'Union européenne. Cette nouvelle confrontation est la pire entre l'Etat hébreu et des organisations armées de Gaza depuis la guerre de mai 2021 qui avait fait en onze jours 260 morts côté palestinien, parmi lesquels des combattants, et 14 morts en Israël, dont un soldat, d'après les autorités locales.

Une volonté de se tenir à l'écart ?

"Le peuple palestinien et la résistance palestinienne ainsi que le Jihad islamique ont le droit de répondre à cette agression par tous les moyens, au moment et lieu qu'ils jugent convenables", a affirmé Hassan Nasrallah, lors d'un discours prononcé à l'occasion du neuvième jour des commémorations de Achoura. "Cette décision leur revient, c'est leur droit (...)", a ajouté le leader chiite, dans ce qui semble traduire une volonté de se tenir à l'écart de la confrontation militaire actuelle. "La riposte de la résistance (palestinienne) doit être soutenue moralement, politiquement et médiatiquement (...)", a-t-il estimé. "En tant que Hezbollah, nous suivons ce qui se passe, heure par heure. Nous sommes constamment en contact avec nos frères du Jihad islamique et du Hamas, ainsi que du reste des factions palestiniennes", a précisé le chef du parti chiite.

Lire aussi

Que sait-on des effectifs militaires du Hezbollah ?

"Nous avons entendu des déclarations de l'ennemi qui menace la résistance en Palestine et celle au Liban alors qu'il bombarde Gaza, tout en s'adressant au Liban. Mais il fait de mauvais calculs. Lorsqu'il s'adresse au Liban, il nous sous-estime s'il croit qu'il peut nous effrayer. (...) Je dis à l'ennemi : Comme avec Gaza, ne sous-estime pas le Liban. Ne sous-estime pas le Liban", a insisté Hassan Nasrallah.

Manifestation à Aïn el-Héloué

Quand au président du Parlement et allié chiite du Hezbollah, Nabih Berry, il a estimé dimanche que "le silence" sur l'agression israélienne "sur le plan arabe, régional et international, équivaut à de la connivence et à une validation de l'agression". Il a ensuite appelé les Parlements arabes à condamner les attaques de l'Etat hébreu.

Sur le terrain, des dizaines de personnes ont manifesté leur solidarité avec Gaza, dans le camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Héloué, au Liban-sud, le plus peuplé du pays, rapporte dimanche notre correspondant Mountasser Abdallah.

Photo envoyée par notre correspondant Mountasser Abdallah

Il y a quelques jours, le chef des gardiens de la révolution iraniens, Hossein Salami, avait affirmé que "100.000 missiles sont prêts au Liban à créer l'enfer" en Israël et que le Hezbollah, affidé de Téhéran, pouvait mettre l'État hébreu "à genoux", provoquant un tollé dans les milieux souverainistes libanais.

Israël impose depuis 2007 un strict blocus à Gaza, micro-territoire miné par la pauvreté et le chômage. En 2019, la mort d'un commandant du Jihad islamique dans une opération israélienne avait donné lieu à plusieurs jours d'échanges de tirs meurtriers entre le groupe armé et Israël. Le Hamas, qui a combattu l'Etat hébreu dans plusieurs guerres depuis sa prise du pouvoir en 2007, s'était lui tenu à distance des affrontements.


Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a condamné samedi soir l'attaque israélienne contre Gaza, qui a fait 29 morts depuis vendredi, appelant l'Etat hébreu à "ne pas sous estimer le Liban" comme il l'aurait fait lors de son offensive en cours contre l'enclave palestinienne. Le leader chiite s'est toutefois abstenu d'évoquer une riposte de son parti en soutien au Jihad...

commentaires (12)

Je refuse à ce monsieur même la nationalité libanaise dont il devrait être déchu. Une personne qui se réclame de wilayat el faqih fait allégeance à un pays étranger au détriment de celui dont il a la nationalité

Liberté de penser et d’écrire

07 h 57, le 09 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Je refuse à ce monsieur même la nationalité libanaise dont il devrait être déchu. Une personne qui se réclame de wilayat el faqih fait allégeance à un pays étranger au détriment de celui dont il a la nationalité

    Liberté de penser et d’écrire

    07 h 57, le 09 août 2022

  • Son seul but est de faire du Liban une autre Palestine pour pouvoir être son seul défenseur. Il ne sait pas que si le Liban n’existerait plus, lui et ses acolytes ne seront plus de ce monde non plus.

    Sissi zayyat

    11 h 28, le 08 août 2022

  • Nasrallah cherche désespéremment des débouchés pour ses 100 000 missiles mais n’y arrive pas encore. On en viendrait à le plaindre le pauvre !

    Goraieb Nada

    07 h 57, le 08 août 2022

  • Le Grinch; version 2022…

    Samir Tabet

    23 h 59, le 07 août 2022

  • Il faut diviser le Liban faire un mur au sud et laisser le Hezbollah dans leur fief …

    Eleni Caridopoulou

    19 h 57, le 07 août 2022

  • Qu'attendent donc les palestiniens de Aïn el-Héloué pour un aller simple afin d'aider leurs compatriotes à Gaza... cela nous permettrait deux pierres d'un coup.

    C…

    18 h 59, le 07 août 2022

  • Israël ne sous-estime pas le Liban. Ce n'est nullement le Liban qui sera en cause, en cas où une nouvelle aventure guerrière est planifiée. Personne n'a le droit de parler au nom du Liban.

    Esber

    18 h 49, le 07 août 2022

  • Il parle encore de résistance? Résistance de quoi et à quoi? Nous lui rappelons que sa résistance aux solutions au Liban a mené le pays en enfer et il n’y a que son allié de toujours qui préside qui l’approuve et l’encourage. Il n’a plus que quelques semaines pour déguerpir et on compte le remplacer par un vrai président qui lui, fera la demande de désarmer ces mercenaires sur notre sol ou de quitter le pays pour rejoindre leurs recruteurs avec armes et bagages comme Arafat et ses combattants avant eux.

    Sissi zayyat

    18 h 21, le 07 août 2022

  • Je ne comprend pas … ne sous estimez pas, faites attention, etc … ya Sayyed qu’attendez-vous? Vous criez sur tous les toits que vous avez ramener l’équilibre de la terreur ou de la violence ALORS QU’ATTENDEZ-VOUS ?? ne vous cachez surtout derrière le fait que c’est vos partenaires libanais qui vos en empêche car on sait tous que vois ne craignez rien de ce qui peut venir de l’intérieur

    Bery tus

    15 h 03, le 07 août 2022

  • Quand les égouts débordent.

    Je partage mon avis

    14 h 21, le 07 août 2022

  • Ne parles pas au nom du Liban. Tu peux dire "ne sous-estimez pas le hezbollah" si tu veux. Laisses le Liban en dehors de ça. Et si tu fous le Liban dans la merde avec tes aventurismes guerriers iraniens, tu devrais te préparer à te battre sur deux fronts, un devant, et un derrière…

    Gros Gnon

    13 h 30, le 07 août 2022

  • Le Hezbollah n’est pas le Liban et vice-versa, hassoun le trou.

    Wow

    13 h 04, le 07 août 2022

Retour en haut