Rechercher
Rechercher

Économie - Crise

Le diplomate français Pierre Duquesne poursuit sa visite au Liban

Arrivé lundi à Beyrouth, le diplomate français chargé de la coordination du soutien international au Liban, Pierre Duquesne, a poursuivi sa visite hier en rencontrant le ministre sortant de l’Économie et du Commerce Amine Salam. La réunion a porté sur la nécessité d’accélérer la mise en place effective des réformes exigées par le Fonds monétaire international lors de l’accord préliminaire conclu avec les autorités libanaises en avril dernier. Cet accord, à hauteur de 3 milliards de dollars sur 4 ans, doit en principe relancer l’économie du pays, en grave crise depuis bientôt trois ans. Ces réformes « ne devraient pas être reportées après l’élection présidentielle (le scrutin prévu en octobre prochain, NDLR), a souligné Pierre Duquesne, selon le communiqué publié au sortir de cette réunion.

Les deux hommes ont également discuté de l’urgence de la mise en place du prêt de la Banque mondiale, à hauteur de 150 millions de dollars sur 9 mois, pour sécuriser les importations de blé au Liban du fait du conflit russo-ukrainien. Si Pierre Duquesne a « félicité » le ministre pour avoir conclu cette étape importante avec la BM en raison de la gravité du danger pour la sécurité alimentaire au Liban, il reste que ce prêt dort toujours dans les tiroirs du Parlement dans l’attente que les députés se réunissent pour voter son approbation.

Arrivé lundi à Beyrouth, le diplomate français chargé de la coordination du soutien international au Liban, Pierre Duquesne, a poursuivi sa visite hier en rencontrant le ministre sortant de l’Économie et du Commerce Amine Salam. La réunion a porté sur la nécessité d’accélérer la mise en place effective des réformes exigées par le Fonds monétaire international lors de l’accord...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut