Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Alvarez & Marsal confirme à Aoun avoir commencé l'audit des comptes de la BDL


Alvarez & Marsal confirme à Aoun avoir commencé l'audit des comptes de la BDL

Le président libanais Michel Aoun (d.) recevant à Baabda le directeur général du cabinet international Alvarez & Marsal James Daniell, le ministre sortant des Finances, Youssef Khalil et la commissaire du gouvernement près la banque centrale Christelle Wakim, le 7 juillet 2022. Photo Twitter @LbPresidency

Le directeur général du cabinet international Alvarez & Marsal (A&M) a confirmé jeudi au président libanais Michel Aoun que l'audit juricomptable de la Banque du Liban avait bien commencé, rapporte le palais de Baabda. L'audit de la BDL est le cheval de bataille du chef de l’État, dont le camp politique réclame avec force le départ du gouverneur, Riad Salamé. 

Cette confirmation a été faite au cours d'une réunion au palais présidentiel avec le directeur général d'A&M James Daniell, en présence du ministre sortant des Finances Youssef Khalil et de la commissaire du gouvernement près la Banque centrale Christelle Wakim, rapporte la présidence sur son compte Twitter. "Après avoir rassemblé les données et les documents requis, Alvarez & Marsal a commencé" sa mission, écrit-elle. Lors de l'entretien avec les responsables financiers, Michel Aoun a insisté pour que l'audit soit effectué "à tous les niveaux". Il s'agit selon lui du "premier pas sur le chemin des réformes". 

Fin juin, deux sources avaient rapporté qu'une équipe du cabinet Alvarez & Marsal arriverait à Beyrouth le 27 du même mois afin d'entamer cet audit, qui vise à examiner les transactions financières passées de la BDL afin de renforcer la transparence. Il s'agit d'une des principales demandes des pays donateurs, qui souhaitent que le Liban adopte des réformes avant de débloquer des fonds pour l'aider à résoudre sa crise financière. Le premier contrat entre l’État et le cabinet d'audit basé aux États-Unis avait été signé en septembre 2020, mais s'en était suivi une série de faux départs, liés notamment à la question du secret bancaire et à des désaccords concernant le contrat établi.


Le directeur général du cabinet international Alvarez & Marsal (A&M) a confirmé jeudi au président libanais Michel Aoun que l'audit juricomptable de la Banque du Liban avait bien commencé, rapporte le palais de Baabda. L'audit de la BDL est le cheval de bataille du chef de l’État, dont le camp politique réclame avec force le départ du gouverneur, Riad Salamé. Cette...