Rechercher
Rechercher

Campus - ORIENTATION

La Sagesse lance à la rentrée un double diplôme en droit et gestion

Premier en son genre au Liban, ce nouveau programme répond à un besoin réel du marché libanais qui a crucialement besoin de cadres et de professionnels en mesure de s’attaquer aux nombreux enjeux auxquels est confronté le pays.

La Sagesse lance à la rentrée un double diplôme en droit et gestion

À l’origine de ce double diplôme, la volonté de l’ULS d’accompagner les évolutions mondiales du marché du travail et du monde académique dans le but d’ouvrir la porte aux étudiants libanais à des postes de décision clés. Photo ULS

Dès la rentrée 2022-2023, la faculté d’économie et de gestion et celle de droit de l’Université La Sagesse (ULS) proposeront un programme de double licence droit/gestion visant à former les « dirigeants et cadres opérationnels » de demain dans ces deux secteurs. Les candidats, sélectionnés sur dossier, lettre de motivation et entretien oral, peuvent postuler à ce parcours d’excellence dès la rentrée prochaine. Mais attention quand même. Tous les bacheliers ne seront pas reçus à ce double cursus d’autant qu’il requiert un rythme soutenu et un réel investissement, auxquels certains ne seront peut-être pas prêts à consentir, comme l’explique le Dr Rayan Haykal, vice-doyen de la faculté d’économie et de gestion. « Ce programme est élitiste. Il vise les élèves brillants et motivés », précise-t-il. En effet, la moyenne générale du candidat au bac, français ou libanais, doit être supérieure ou égale à 15/20 pour que son dossier soit retenu sachant que le passage en deuxième année restera tributaire de l’obtention par les étudiants d’une moyenne jugée suffisamment élevée par les deux facultés. À l’origine de ce double diplôme, une idée de la rectrice de l’ULS, la professeure Lara Karam Boustany, pour accompagner les évolutions mondiales du marché du travail et du monde académique dans le but d’ouvrir la porte aux étudiants à des postes de décision clés et hautement rémunérés requis par le monde du travail. Étalé sur quatre ans, le programme se compose de 198 crédits répartis entre enseignements de base en droit et en gestion, cours d’éducation générale et cours de spécialité. Il permettra aux jeunes universitaires de décrocher, au terme de leur parcours, une double licence en droit et gestion. Son atout majeur ? Son « interdisciplinarité », signale le Dr Haykal, d’autant que l’approche, voire l’idée à l’origine de sa mise en place, aspire à « décloisonner les disciplines ». L’idée est de former des juristes-gestionnaires polyvalents, dotés de compétences transversales et opérationnelles, d’une ouverture d’esprit, d’une maturité et d’une curiosité interdisciplinaire leur permettant d’acquérir, à la fois, l’ensemble des règles et concepts juridiques, la méthodologie des sciences de gestion, les théories et les préceptes des sciences économiques ainsi que les techniques comptables et financières.

Un large éventail d’opportunités

Premier en son genre au Liban, novateur, répondant à un besoin réel du marché notamment libanais qui, selon les termes de Dr Haykal, a crucialement besoin de cadres et de professionnels en mesure de s’attaquer aux enjeux de demain et aux multiples maux dont souffre le pays actuellement en proie à la pire crise de son histoire, ce programme de double licence vise également à dispenser aux candidats des connaissances approfondies dans différents domaines, tout en développant une culture générale grâce, entre autres, aux enseignements transdisciplinaires qu’il fournit en droit, économie, management, marketing, finance ou encore comptabilité, indique-t-il. En outre, un accompagnement personnalisé sera aussi proposé aux postulants, le parcours étant très exigeant, précise-t-il. Les élèves poursuivront leurs études dans les sections offertes par les deux facultés pour les étudiants inscrits en licence unique, avec des exceptions pour les cours de travaux dirigés en droit.Partant du principe que plus les jeunes auront des doubles compétences, plus leurs parcours et leurs carrières seront enrichis, ce cursus offre aux étudiants un large éventail d’opportunités en explorant plusieurs voies : master de recherche, grandes écoles de commerce, instituts de sciences politiques, concours de la fonction publique, etc. Il leur permet aussi d’opter pour une carrière dans différentes sphères ainsi que la possibilité de se réinventer et de se reconvertir entre les secteurs privé ou public, d’évoluer dans des carrières juridiques, économiques ou financières tout comme de bénéficier d’une meilleure insertion sur le marché de l’emploi, tant local qu’international, avec des perspectives d’évolution professionnelle et salariale considérables. « L’objectif est d’encourager les jeunes à rester ici, de leur éviter un déplacement à l’étranger et de leur permettre de se construire dans leur propre pays, un profil international grâce à une formation d’excellence mais surtout d’en faire des hommes et des femmes de l’avenir en mesure de prendre la relève », conclut le Dr Haykal.



Dès la rentrée 2022-2023, la faculté d’économie et de gestion et celle de droit de l’Université La Sagesse (ULS) proposeront un programme de double licence droit/gestion visant à former les « dirigeants et cadres opérationnels » de demain dans ces deux secteurs. Les candidats, sélectionnés sur dossier, lettre de motivation et entretien oral, peuvent postuler à ce...

commentaires (1)

Bravo à la Professeure L. K-Boustany et tant mieux pour l’ULS qui a la chance de l’avoir comme rectrice.

Ramy Paul Kiwan

21 h 10, le 09 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Bravo à la Professeure L. K-Boustany et tant mieux pour l’ULS qui a la chance de l’avoir comme rectrice.

    Ramy Paul Kiwan

    21 h 10, le 09 juillet 2022

Retour en haut