Rechercher
Rechercher

Politique - Enlèvement

L'Iran toujours à la recherche de ses quatre diplomates disparus au Liban en 1982

Les trois diplomates et un photographe de l'agence officielle iranienne Irna avaient été arrêtés le 4 juillet 1982 à un barrage de la milice chrétienne des Forces Libanaises dans le nord du Liban et n'ont pas été revus depuis.

Les portraits des quatre diplomates iraniens accrochés sur un mur à l'ambassade d'Iran à Beyrouth, le 3 janvier 2020 lors d'une rencontre entre le député Ali Ammar (g), et l'ambassadeur Mohammad Jalal Firouznia. Photo d'archives AFP/Anwar AMRO

L'Iran a affirmé mercredi être "toujours à la recherche" de quatre de ses ressortissants jouissant d'un statut diplomatique ayant mystérieusement disparu en 1982 durant l'invasion israélienne du Liban.

"Nous poursuivons des efforts sérieux pour déterminer le sort des quatre diplomates enlevés", assure un communiqué du ministère des Affaires étrangères, publié à l'occasion du 40e anniversaire de l'événement. Le ministère critique "le manque de coopération de la part de la communauté internationale et des organisations des droits de l'Homme pour déterminer le sort des personnes enlevées".

Les trois diplomates et un photographe de l'agence officielle iranienne Irna avaient été arrêtés le 4 juillet 1982 à un barrage de la milice chrétienne des Forces Libanaises (FL) dans le nord du Liban et n'ont pas été revus depuis.

 "Agents du régime sioniste"

Il s'agissait d'Ahmad Motevasselian, l'attaché militaire de l'ambassade d'Iran à Beyrouth, Mohsen Moussavi, chargé d'affaires et Taghi Rastegar-Moghadam, employé de l'ambassade ainsi que le photojournaliste Kazem Akhavan. Ahmad Motevasselian était également un commandant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, armée idéologique du pays, qui s'était établi au Liban en 1982 et allait donner naissance au Hezbollah.

Pour mémoire

Michel Moussa appelle à faire la lumière sur le sort de 4 Iraniens enlevés au Liban en 1982

Pour l'Iran, les ravisseurs sont des "agents du régime sioniste dans une région au Liban qui était sous l'occupation de ce régime". En 1982, les Forces Libanaises étaient armées par l'Etat hébreu.

Le ministère iranien "a renouvelé ses appels aux Nations unies et aux agences compétentes des droits de l'Homme pour qu'elles poursuivent le cas de quatre diplomates iraniens et punissent les auteurs de ce crime". L'Iran a par ailleurs insisté sur l'importance de former une commission d'enquête entre les deux pays.


L'Iran a affirmé mercredi être "toujours à la recherche" de quatre de ses ressortissants jouissant d'un statut diplomatique ayant mystérieusement disparu en 1982 durant l'invasion israélienne du Liban."Nous poursuivons des efforts sérieux pour déterminer le sort des quatre diplomates enlevés", assure un communiqué du ministère des Affaires étrangères, publié à l'occasion du 40e...

commentaires (15)

Je me demande si c’est une vraie information ou une grosse blague genre 1er avril très en avance

Liberté de penser et d’écrire

10 h 15, le 07 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Je me demande si c’est une vraie information ou une grosse blague genre 1er avril très en avance

    Liberté de penser et d’écrire

    10 h 15, le 07 juillet 2022

  • Maintenant parlons sérieux. Il est clair que les FL ont porté ombrage a tous les plans foireux du parti de Dieu et de ses comparses. Depuis 2005, Ils ont perdus toutes leurs batailles légales, médiatiques et politiques contre elles, ils ont pris une tapotée magistrale a Ain El Remmaneh, ils ont pris une gifle qui semble avoir fait quand même mal aux dernières élections législatives. Alors ils ouvrent d'anciens dossiers pour essayer de ternir l'image de leur détracteurs. La bonne vieille méthode orientale qui, malheureusement pour eux, ne fonctionne plus. Leur avenir est terne, ils ressemblent a des baigneurs qui se noient et qui tentent de flotter a tout prix avant la noyade. Bon Bain!

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 42, le 07 juillet 2022

  • Ils ont collé leur disparition sur le dos de Hobeika a l’époque. Je suggère a tous les Mollahs du Hezbollah et de l'Iran de se suicider et d'aller le leur demander en personne. Si c'est bien lui qui fut derrière ils pourra les illuminer et nous enfin respirer et vivre. Peut être rencontreront-ils enfin Moussa Sadr aussi. Comme cela tout le monde a gagné ! Le bonheur pour tous !!!

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 25, le 07 juillet 2022

  • Senti chi parla

    Zampano

    23 h 07, le 06 juillet 2022

  • L'hezb liquide Hobeika, Hobeika est considéré, si mes souvenirs de l'époque ne sont pas alzeÏmerizés comme étant le responsable actif, après unanimité de ses partenaires de l'époque, comme , euh , l'éxécutant. La vendetta est parfaite. What else comme qui dirait...

    DJACK

    21 h 01, le 06 juillet 2022

  • Ils sont en enfer au chaud et ils vous attendent, vous allez les retrouver tôt ou tard ! tout ce tintamarre pour ça ? vous n’avez donc pas d’autres choses à faire ? Vous avez au moins le mérite de nous faire rire… merci HAHAHA

    Le Point du Jour.

    20 h 36, le 06 juillet 2022

  • J’aime beaucoup de la part des iraniens » droit de l’homme «  qui parle

    Eleni Caridopoulou

    18 h 42, le 06 juillet 2022

  • Il sont mort depuis .... ca sert a quoi de les rechercher ? Comme les 10.000 disparus libanais en Syrie. Ah oui bien sure... essayer d'intimider les FL, Mais vous avez raison d'avoir peur des FL, car les FL vont vous donner, a vous, et a vos sbires locaux à da7ié une de ces leçon inoubliables...

    Aboumatta

    17 h 35, le 06 juillet 2022

  • L'iran devrait tout au début retrouver la multitude d'iraniens disparus dans leur propre pays avant d'agiter le monde entier et les nations unies ...

    Wlek Sanferlou

    17 h 29, le 06 juillet 2022

  • Le ministère iranien "a renouvelé ses appels aux Nations unies et aux agences compétentes des droits de l'Homme pour qu'elles poursuivent le cas de quatre diplomates iraniens et punissent les auteurs de ce crime". En application de la regle de reciprocite, le Liban devrait refuser toute cooperation tant que l'Iran ne livre pas les assassins de Rafic Hariri et des autres personnalites Libanaises, le dernier en date etant Lokman Slim. Les assassins etant soit en Iran soit dans des zones sous controle Iranien....

    Michel Trad

    15 h 36, le 06 juillet 2022

  • ET QUI ALLAIT DONNER NAISSANCE AU HEZBOLLAH. PROBABLEMENT L,HYDRE ASSOIFFEE DE SANG DES SA NAISSANCE A AVALE SES GENITEURS.

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    15 h 13, le 06 juillet 2022

  • Quand ils sont déroutés par les événements qui ne sont pas à leur goût, ils font ressortir cette habitude de rechercher à nouveau leurs disparus depuis une cinquantaine d'années.. Comme si les disparus par dizaines de milliers des autres, un peu partout où ils ont eu une influence, ne comptent pas pour autant.

    Esber

    15 h 05, le 06 juillet 2022

  • Recevoir armes et entraînement d’un pays fait de nous des agents de ce pays là ? Ils sont alors agents de qui les Pasdaran qui ont été massivement armés par la même entité sioniste dans les années 80 lors de la guerre Iran-Iraq ? De plus les Forces Libanaises n’avaient aucune alternative d’armement mis à part Israël, alors que les Pasdaran avaient un allié indéfectible et donc alternative à Israël pour leur armement: leur confrère néo-safavide le régime des Assad. Contrairement aux Pasdaran qui ont continué à recevoir des armes d’Israël alors que Assad les armait aussi, les Forces Libanaises ont arrêté toute relation avec Israël dès qu’elles ont trouvé un fournisseur d’armes alternatif: le régime de Saddam. Chers néo-safavides, cessez de déformer l’histoire. La Résistance Chrétienne Libanaise est un agent de personne mais bien plutôt aujourd’hui plus que jamais le fer de lance de la lutte des peuples libres de tout le Machreq contre votre tyrannie. C’est votre croissant chiite de Téhéran à Beyrouth qui n’aurait jamais pu se constituer sans la complicité des grandes puissances mondiales tant de l’Ouest que de l’Est.

    Citoyen libanais

    14 h 51, le 06 juillet 2022

  • Vous pouvez toujours courir messieurs les iraniens si vous pensez pouvoir avoir Ce que vous n’avez pas eu en emprisonnant le Hakim c’est pas maintenant que vous l’aurez !!! Et même si tout ça arrive à un tribunal essayez cette fois ci de venir le chercher de Meerab vous allez pleurez !!

    Bery tus

    14 h 15, le 06 juillet 2022

  • Il y a dix milles familles libanaises qui continuent à rechercher leur proches disparus pendant la guerre. Plus récemment , dans les geôles syriennes.. Baabda devrait s’occuper de ce dossier. Ils vont certainement vite les retrouver…

    LeRougeEtLeNoir

    12 h 29, le 06 juillet 2022

Retour en haut