Rechercher
Rechercher

Politique - Méditerranée

Israël dit avoir abattu trois drones du Hezbollah se dirigeant vers le champ gazier de Karish

Le Hezbollah confirme le lancement de trois engins "non armés, pour des missions de reconnaissance".

Israël dit avoir abattu trois drones du Hezbollah se dirigeant vers le champ gazier de Karish

Capture d'écran d'une vidéo transmise par l'armée israélienne le 2 juillet 2022 montrant l'interception d'un drone lancé par le Hezbollah en direction du champ gazier de Karish. AFP PHOTO / HO / IDF SPOKESPERSON'S UNIT

L'armée israélienne a affirmé samedi avoir abattu trois drones du Hezbollah libanais qui se dirigeaient selon elle vers un champ gazier en Méditerranée, au cœur d'une recrudescence des tensions ces dernières semaines entre Israël et le Liban.

"Des avions de combat israéliens et un navire lance-missiles de la marine israélienne ont intercepté trois drones hostiles en provenance du Liban s'approchant de l'espace aérien au-dessus des eaux économiques d'Israël", a écrit l'armée israélienne sur Twitter. "Les drones ont été identifiés par les systèmes de détection, et surveillés par les unités de contrôle au sol tout le long de leur vol. Les drones ont été identifiés à un stade précoce et interceptés au point opérationnel optimal", ajoute-t-elle, soulignant qu'"une première enquête suggère que les drones n'étaient pas armés et ne représentaient aucune menace cruciale". "Les drones ont été interceptés au-dessus de la mer Méditerranée. Les systèmes de détection et d'alerte ont fonctionné conformément aux besoins".

Dans un bref communiqué, le Hezbollah a confirmé avoir lancé "trois drones non armés en direction du champ contesté de Karish pour des missions de reconnaissance". "Le message a été délivré", a dit le mouvement sans autres précisions et sans faire mention de l'interception des drones par Israël.

Toutefois, selon l'armée israélienne, les drones ont été abattus avant de s'approcher du champ gazier. Un premier de ces engins a été intercepté par un avion de combat, et les deux autres par un navire de guerre, ont précisé des sources militaires israéliennes à l'AFP. Des sources de l'armée israélienne, citées par le quotidien israélien Haaretz précisent encore que les trois drones étaient de types différents et volaient lentement, à basse altitude. Selon elles, cet incident vise à "tenter de perturber les négociations" sur la frontière et la stabilité dans la région.

"Prêt à défendre ses infrastructures"
Réagissant à cet incident, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a écrit sur Twitter que l'État d'Israël "est prêt à défendre ses infrastructures contre toute menace". "L'organisation terroriste Hezbollah sape la capacité de l'État libanais à parvenir à un accord sur la frontière maritime, qui est pourtant vital pour l'économie libanaise et ses citoyens. Ceci en dépit des intentions d'Israël d'avancer dans les négociations pour résoudre le problème, a-t-il ajouté. Israël continuera de protéger ses atouts et se considère obligé et en droit d'agir et de répondre à toute tentative de lui nuire".

De son côté, le Premier ministre israélien centriste Yaïr Lapid, qui a succédé officiellement vendredi à Naftali Bennett, a déclaré samedi soir dans son premier discours en tant que chef de l'exécutif : "Je me tiens devant vous et dis à tout ceux qui veulent notre disparition, de Gaza à Téhéran, des côtés du Liban à la Syrie : ne nous testez pas ! Israël sait comment utiliser sa force contre toute menace et contre tout ennemi". M. Lapid n'a pas commenté directement l'interception des drones, mais a déclaré que son pays allait "tout faire en son pouvoir" pour selon lui empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire ou de "s'enraciner à nos frontières".

Les tensions entre le Liban et Israël se sont exacerbées après l'arrivée début juin au large de l'Etat hébreu d'une plateforme gazière sur le champ de Karish. Le Hezbollah s'était alors positionné derrière l’État libanais tout en se disant "prêt à passer à l’acte", tandis que les responsables israéliens avaient affirmé qu'ils étaient préparés à défendre leurs infrastructures en cas d'attaque. C'est dans ce contexte que le médiateur américain Amos Hochstein avait repris mi-juin sa navette entre Beyrouth et Tel-Aviv pour tenter de relancer les négociations indirectes entre les deux pays sur le tracé de leur frontière maritime. 

Les pourparlers entre le Liban et Israël, qui avaient été entamés sur la base des revendications libanaises officielles enregistrées en 2011 auprès des Nations unies, en référence au décret 6433/2011 portant sur une zone de 860 km2 délimitée par ce qui a été appelé ligne 23, avaient en effet été interrompus en mai 2021 lorsque la délégation libanaise de négociateurs avait annoncé sa volonté de réclamer un droit supplémentaire sur 1.430 km2 limités par la ligne 29, coupant en deux le champ de Karish qui, selon l’État hébreu, se trouve dans sa zone économique exclusive reconnue par l’ONU. Mais pour être officialisée, cette revendication nécessitait l’amendement du décret 6433/2011, ce qui n’a jamais été fait par le Liban. Lors de la visite de M. Hochstein, les responsables libanais lui avaient communiqué une nouvelle proposition consistant à élargir la ligne 23 pour inclure la totalité du champ maritime de Cana dans l'espace maritime libanais.

L'armée israélienne a affirmé samedi avoir abattu trois drones du Hezbollah libanais qui se dirigeaient selon elle vers un champ gazier en Méditerranée, au cœur d'une recrudescence des tensions ces dernières semaines entre Israël et le Liban."Des avions de combat israéliens et un navire lance-missiles de la marine israélienne ont intercepté trois drones hostiles en provenance du Liban...
commentaires (7)

Hezbollah et Israël...quand cesserez- vous votre petit jeu réciproque: " je te menace et te montre mes muscles en bombant le torse "...qui n'a mené à rien jusqu'à présent...sauf à des problèmes, pas pour vos responsables, mais pour vos peuples...? Etes-vous vraiment incapables, les deux, d'entreprendre quelque chose de constructif pour vos pays ? Et votre DIEU, vous enseigne-t-il cela: la haine, la destruction et la mort, uniquement pour dominer l'autre ??? -Irène Saïd

Irene Said

15 h 20, le 03 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Hezbollah et Israël...quand cesserez- vous votre petit jeu réciproque: " je te menace et te montre mes muscles en bombant le torse "...qui n'a mené à rien jusqu'à présent...sauf à des problèmes, pas pour vos responsables, mais pour vos peuples...? Etes-vous vraiment incapables, les deux, d'entreprendre quelque chose de constructif pour vos pays ? Et votre DIEU, vous enseigne-t-il cela: la haine, la destruction et la mort, uniquement pour dominer l'autre ??? -Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 20, le 03 juillet 2022

  • "Le message a été délivré", hèhèhè... et l'on se questionne sur le contenu du message si bien délivré ?? 1- Euh, drones hezb made in dahieh, à moitié prix que chez Kaissar Amer... 2- tiré aa' tiyyara tiré, aal wara'ou khitaaan.. 3- Au commandement de tsahal: espérons que notre contribution au training de votre équipe de défense aérienne vous a été utile... thank you for your patronage... 4---- illa akhirihi

    Wlek Sanferlou

    15 h 19, le 03 juillet 2022

  • Au lieu d essayer de detruire les gisements israeliens qui approvisionnent l europe en gaz ,le HEZB serait bien inspire d essayer de faire aussi bien que son ennemi…malheureusement au LIBAN,les plateformes gazieres en sont encore au stade de la maquette….

    HABIBI FRANCAIS

    13 h 31, le 03 juillet 2022

  • Pourquoi ne pas retenir comme intitulé pour l'article que le Hezbollah confirme avoir envoyé les drones puisqu'il s'agit de l'acteur à l'origine de cet épiphénomène? On peut saluer le très beau boulot d'avoir stocké ces drones loin de tous les regards, notamment ceux de l'état libanais

    Georges Olivier

    10 h 47, le 03 juillet 2022

  • Le message est très bien passé heureusement qui y en a qui ont des coui*** dans ce pays

    kassem chady

    09 h 57, le 03 juillet 2022

  • Le lancement des drones par le Hezbollah contredit sa position officielle de se ranger derrière l’Etat Libanais dans cette affaire.

    NOUHAD BAROUDI

    09 h 19, le 03 juillet 2022

  • Alors pourquoi publier un article banal!

    Samir Tabet

    21 h 15, le 02 juillet 2022

Retour en haut