Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Au sein du Parlement, qui va s’allier avec qui et sur quoi ?

Les alliances vont se faire au cas par cas entre les partis traditionnels et les nouvelles figures.

Au sein du Parlement, qui va s’allier avec qui et sur quoi ?

Le Parlement libanais. Photo d’archives/AFP

La séquence électorale étant achevée, place au réalisme politique et aux échéances pressantes qui attendent les nouveaux élus et ceux qui ont été reconduits à leur siège au Parlement. Dans une Chambre où les forces sont fragmentées, sans aucune...

La séquence électorale étant achevée, place au réalisme politique et aux échéances pressantes qui attendent les nouveaux élus et ceux qui ont été reconduits à leur siège au Parlement. Dans une Chambre où les forces sont fragmentées, sans aucune...

commentaires (9)

UN ADAGE DIT QUE DANS L,ETABLE TOUS LES BAUDETS SE SALUENT AVEC MAINTS BRAIEMENTS TOUT EN SE DONNANT DES COUPS DE PIEDS L,UN A L,AUTRE.

L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

16 h 45, le 23 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • UN ADAGE DIT QUE DANS L,ETABLE TOUS LES BAUDETS SE SALUENT AVEC MAINTS BRAIEMENTS TOUT EN SE DONNANT DES COUPS DE PIEDS L,UN A L,AUTRE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    16 h 45, le 23 mai 2022

  • Ne vous en faite pas les FL savent où ils vont et ce qu’ils veulent !! Avec eux il n’y aura pas de fromagistes et si les autres essayent de le soudoyer il le dira haut et fort

    Bery tus

    14 h 30, le 23 mai 2022

  • Il y aura bientôt un an j'avais tenté de donner une idée du Liban politique dans un petit article, intitulé "Le Liban politique". https://www.cdr.tf/post/le-liban-politique Article complet publié sur mon blog Médiapart, et sur LinkedIn. C'était destiné à des français - même s'il y avait une traduction en anglais. Je pense rédiger à nouveau après ces élections qui étaient tellement attendues depuis un an et qui - en première analyse - n'améliorent pas la fragmentation du paysage politique libanais, pas plus que l'efficacité gouvernementale ou les blocages liés à trois pays étrangers: L'Arabie Saoudite, l'Iran, et Israël. Sans parler de l'éternelle influence de pays comme la Syrie, ou encore la Turquie. Dans l'immédiat, je trouve cet article de Janine JALKH très intéressant. Tout en gardant en mémoire que c'est l'abstention le principal élu puisque les abstentionniste représentent maintenant 51% du corps électoral libanais...

    CODANI Didier

    12 h 48, le 23 mai 2022

  • Où sont toutes les promesses des différents opposants avec lesquelles ils nous ont bassiné avant les élections pour obtenir une place au soleil? Ils sont vite revenus au galop. On tombe de sa chaise en lisant que les FL seraient d’accord avec Amal pour reconduire Mikati et sont d’accord avec ses réformes pour le secteur bancaire. C’est une preuve que ce pays est devenu ingouvernable et le restera tant que les mêmes sont aux commandes et qu’aucune opposition digne de ce nom ne les évince pour les remplacer par des patriotes soucieux de l’intérêt des citoyens et du sort de leur pays. Les manigances reprennent du service toujours avec les mêmes protagonistes tou ça pendant que les citoyens agonisent et croulent sous les manques et les prix qui ne cessent d’augmenter. Tout ça pour ça. Non mais quel gâchis et quel bordel est devenue notre nation gouvernée par des incompétents vendus et corrompus jusqu’à l’os. Il n’y a pas un pour racheter l’autre. On a très vite crier victoire alors que les seuls victorieux sont les fossoyeurs de notre pays. En lisant cet article on se rend compte que nous avons été à nouveau grugé et nous n’avons qu’à nous prendre à nous mêmes qui continuons à assister à notre mort lente mais certaine sans jamais lever le petit doigt. Nous avons toujours préféré le confort de la soumission au lieu de combattre ces malfrats qui ne cessent de nous manipuler pour nous mener à l’abattoir après nous avoir asséné un grand coup pour nous anesthésier.

    Sissi zayyat

    11 h 01, le 23 mai 2022

  • je felicite l'auteure de cet article d'avoir su relater longuement les fléaux de la nation sans les resumer,ou en tirer une conclusion evidente : la politique & politiciens etant ce qu'ils sont universellement,roublards Interresses,souvent ignorants, alors que nous avons vu des ennemis unir leur position en defense des interets de la nation,contre celle de l'allie de l'un d'eux: FL,Hezb vs cpl, nous avons vu des allies s'opposant pour des raisons exactement contraires a celle mentionnee ci-haut, la conclusion a tirer donc est que les alliances ou la formation de blocs harmonieux ou pas n'y changeront rien, ce qui par contre est exige dorenanvant , ce qui est essentiel est un eveil du sens patriotique desinterresse, pur et dur,majoritaire parmi les responsabes de la nation,executif & legislatif, qu'ils soient du 8,du 14 des independants et des nouveaux venus de la contestation. le temps n'est pas en notre faveur c'est vrai.

    Gaby SIOUFI

    10 h 55, le 23 mai 2022

  • IL NE FAUT PAS S’INQUIÉTER ON VA ASSISTER ET ENTENDRE DU BLA BLA BLA, NOUVEAU SEMBLABLE À L’ANCIEN. LE CINÉMA DES EMBRASSADES ( AMICALES ) C’EST QUAND LE DOLLAR VA COMMENCER A DÉPASSER LES 40 000 LL ! HEUREUSEMENT CES NOUVEAUX KOULONS VONT TOUT FAIRE POUR EMPÊCHER LES PNEUS BRULES……C’EST TOUT. VIVEMENT 2026

    aliosha

    08 h 35, le 23 mai 2022

  • "Gebran Bassil, a posé comme condition que l’exécutif reflète les poids respectifs au sein du nouveau Parlement". Une évidente hérésie, doublée d'une aussi évidente stupidité. Hérésie car le principe de base de la démocratie est la séparation des pouvoirs. Faire du gouvernement un clone de l'Assemblée équivaudrait à remettre à celle-ci le pouvoir exécutif. Une stupidité car l'histoire récente du Liban a montré ad nauseam la totale inefficacité d'un gouvernement fondé sur la logique du partage du gâteau. Un gouvernement capable de sauver le pays ne peut être qu'indépendant des partis politiques. La menace de démission des ministres chiites qui a paralysé le gouvernement Mikati en est la parfaite illustration. Une question demeure toutefois: souhaite-t-on vraiment sauver le pays?

    Yves Prevost

    07 h 50, le 23 mai 2022

  • Incroyable mais vrai: on n’a pas fini de lire les inepties de ces articles sur le pourquoi du comment, d’analyser de potentielles alliances de celui-ci avec celui-là alors que tout ce que ces élections ont pondu est une tour de Babel entre divers groupes totalement hétéroclites et qui tournent autour du pot dans un dialogue de sourds qui nous ramène à la case départ de la cause de notre catastrophe nationale: un clientélisme outrancier sur fond de communautarisme et de zaimisme opportuniste qui avait mis en place une structure de partage des mannes du pays depuis plus de 30 ans en créant un état corrompu jusqu’à la moelle et mafieux où la loi du silence prévaut et sur laquelle s’était greffé un mini-état théocratique et militarisé qui avait fini par nous isoler complètement de notre environnement arabe et occidental et accélérer cette monstrueuse faillite nationale qui semblait prendre tout le monde de court alors que beaucoup d’analystes l’avaient déjà prévue de longue date…Non, cet éclairage est un jeu futil tant que les mêmes empêcheurs de tourner en rond à quelques exceptions près sont toujours là et continueront leurs blocages alors que la situation économique et sociale du pays devient carrément invivable…Hélas, ces élections n’étaient rien d’autre qu’un cirque, une mascarade qui ne fait qu’anesthésier les gens en leur donnant de faux espoirs!

    Saliba Nouhad

    03 h 17, le 23 mai 2022

  • "… Au sein du Parlement, qui va s’allier avec qui et sur quoi ? …" - Le CPL va s’allier avec tout ce qui n’est pas Libanais (pro-Iranien, pro-Syrien, etc.) pour que le petit Iznogoud devienne calife à la place du calife. Pour les autres on s’en fout, ils n’ont pas d’armes alors ça ne compte pas…

    Gros Gnon

    01 h 20, le 23 mai 2022

Retour en haut