Rechercher
Rechercher
}

Direct Direct

Résultats des législatives, premiers décryptages : retrouvez ici notre couverture en direct à J+2

Ce qu’il faut retenir

Les noms des 128 députés élus officiellement dévoilés.

La prochaine Assemblée, bien qu’éclatée, devrait être majoritairement hostile au Hezbollah.

L'opposition effectue une véritable percée.


20:59 heure de Beyrouth

Nous clôturons ici notre couverture en direct des législatives libanaises. Merci de nous avoir suivis. 

20:59 heure de Beyrouth

La France salue la tenue des élections à la date prévue et estime que, avec ce scrutin, "le Liban a franchi une étape importante, dans le contexte de crise grave que connaît le pays depuis plus de deux ans". Dans un communiqué publié sur le site du Quai d'Orsay, la diplomatie française "déplore les incidents et irrégularités relevés par la mission d’observation électorale de l’Union européenne, et souhaite que toute la lumière puisse être faite à ce sujet". "La France encourage l’ensemble des responsables libanais à désigner sans délai un Président du Conseil des ministres et à former un nouveau gouvernement, afin de prendre les mesures nécessaires au redressement du pays et d'apporter des réponses crédibles aux aspirations de la population, notamment sur la base de l’accord-cadre signé avec le Fonds Monétaire International".

(Photo : le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian à Bruxelles. Crédit JOHN THYS / AFP)

20:33 heure de Beyrouth

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmad Aboul Gheit, félicite les Libanais pour les législatives et espère qu'elles seront "une étape positive vers un redressement de la situation politique et économique du pays". Il invite à "capitaliser sur les résultats des élections et former rapidement un gouvernement capable de mener les réformes nécessaires pour permettre au Liban de sortir de la crise, surtout en ce qui concerne l'accord avec le Fonds monétaire international". M. Aboul Gheit exhorte encore les responsables politiques à faire primer l'intérêt du pays et la communauté internationale à "se tenir aux côtés du Liban". 

20:09 heure de Beyrouth

Le chef du Courant patriotique libre (CPL, aouniste), Gebran Bassil, affirme, dans un discours prononcé depuis le siège du parti, que sa formation politique a pu obtenir "le plus grand groupe et regroupement parlementaires" dans la Chambre, et tend la main aux députés issus de la contestation populaire, appelant les nouveaux visages du Parlement "au dialogue et à la coopération". 

Pour rappel, dix-sept candidats membres du CPL ont été élus à l'issue du scrutin. Avec leurs alliés traditionnels du parti Tachnag (3 députés), le groupe aouniste pourrait donc rassembler 20 députés, face aux Forces libanaises, leur rival chrétien, qui ont obtenu 19 sièges. La contestation a, elle, effectué une importante percée en obtenant 13 sièges.

(Photo REUTERS / Mohamad Azakir)

18:54 heure de Beyrouth

Le président du Parlement, Nabih Berry, a appelé au calme et au dialogue. "Toutes les têtes brûlées doivent se calmer, et tout le monde doit être convaincu que tous les Libanais sont les enfants d'une seule nation et doivent vivre ensemble", a affirmé M. Berry, lors d'un discours prononcé en direct.

(Photo : Le président du Parlement, Nabih Berry, prononçant un discours, le 17 mai 2022. Crédit : Bureau de presse du mouvement Amal)


18:37 heure de Beyrouth

L'ambassadeur saoudien à Beyrouth, Walid Boukhari, a commenté sur Twitter les résultats du vote : "Les résultats des élections législatives libanaises confirment que la logique de l'Etat passe inévitablement au-dessus de l'absurdité du principe de l'Etat dans l'Etat qui paralyse la vie politique et la stabilité au Liban", en allusion certaine au Hezbollah. 

(Crédit photo : Twitter @bukhariwaleeed)

17:58 heure de Beyrouth

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) rapporte que quatre enfants ont été blessés par des balles perdues au Liban au cours des dernières 48h, en raison de tirs de célébrations ayant suivi l'annonce des résultats des élections. "Les soi-disant tirs de célébration sont une coutume très dangereuse et tirer en l'air ne peut jamais être justifié, quelle que soit la situation, a fortiori à l'arme lourde et dans des quartiers résidentiels", critique l'organisation.

L'Agence nationale d'information (Ani, officielle) avait rapporté, lundi, qu'une femme et un enfant se trouvaient dans un état critique suite à des tirs au Liban-Nord, et des témoignages sur les réseaux sociaux faisaient état de plusieurs autres blessés et de dégâts matériels. 

(Crédit image Twitter @UNICEFLebanon)

16:45 heure de Beyrouth

Découvrez, en cliquant ici, la répartition complète des députés libanais élus par affiliation politique.

16:37 heure de Beyrouth

La représentante de l'ONU au Liban, Joanna Wronecka, a félicité une nouvelle fois le Liban pour l'organisation des élections législatives. Dans un communiqué publié par les Nations unies, la haute diplomate a salué le fait que le scrutin a eu lieu conformément aux échéances constitutionnelles, ainsi que le rôle joué par les observateurs de l'Union européenne. Elle a appelé les responsables à "faire passer en priorité les intérêts du pays, afin qu'il n'y ait pas de vacance ni de paralysie", et exhorté le nouveau Parlement à coopérer avec le gouvernement pour lancer les réformes et "redresser le Liban", via notamment un accord avec le Fonds monétaire international (FMI). Relevant l'élection de huit femmes dans l'hémicycle, elle a espéré que cela permette d'améliorer la représentation féminine "dans toutes les futures prises de décision au niveau national". 

(Photo : des Libanaises chargées du décompte des voix, le 15 mai 2022. Crédit  ANWAR AMRO / AFP)

14:30 heure de Beyrouth
13:47 heure de Beyrouth

En carte : les circonscriptions où ont été élus des représentants des groupes nés de la contestation.


13:38 heure de Beyrouth

Les taux de participation définitifs, dans chacune des 15 circonscriptions électorales. A voir ici.

12:58 heure de Beyrouth

Les résultats finaux, en carte et en couleurs, par circonscription

12:28 heure de Beyrouth

Huit femmes, dont quatre issues de la contestation, ont réussi à obtenir un siège au sein du nouveau Parlement qui comprend un total de 128 députés, soit 6,25% des sièges. Deux élues représentent les Forces libanaises de Samir Geagea, alors que le Courant patriotique libre de Gebran Bassil et le mouvement Amal du président de la Chambre Nabih Berry sont chacun représentés par une femme.

Six femmes avaient accédé au Parlement au terme des législatives de 2018 : Dima Jamali, Roula Tabch, Bahia Hariri, Paula Yaacoubian, Sethrida Geagea, Inaya Ezzeddine. Ces trois dernières ont été réélues en 2022.


Voici les femmes élues dans six circonscriptions :

Beyrouth I (8 sièges) 

-Paula Yaacoubian : arménien orthodoxe, Tahalof Watani (contestation), Li Watani, soutenue par la société civile et par le parti "Tahalof Watani"

-Cynthia Zarazir : minorités, Ma patrie, soutenue par la société civile et par le parti "Tahalof Watani"


Mont-Liban I (8 sièges)

-Nada Boustani (Kesrouan) : maronite, CPL, Nous étions et nous resterons, soutenue par le CPL et le Hezbollah


Mont-Liban IV / Chouf, Aley (13 sièges)

-Halimé Qaaqour : sunnite, contestation, Liste Unis pour le changement, soutenue par les groupes d'opposition proches du mouvement de contestation

-Najat Khattar Aoun : maronite, Taqaddom (contestation), liste Unis pour le changement, soutenue par les groupes d'opposition proches du mouvement de contestation


Liban-Nord III (10 sièges)

-Sethrida Geagea (Bécharré) : maronite, FL, Le pouls de la République forte, soutenue par les Forces libanaises


Liban-Sud I (5 sièges) 

-Ghada Ayoub (Jezzine): grecque-catholique, FL, Notre unité à Saïda et Jezzine soutenue par les Forces libanaises


Liban-Sud II (7 sièges)

-Inaya Ezzeddine (Tyr) : chiite, Amal, Espoir et loyauté, soutenue par le tandem chiite Amal-Hezbollah


(Photo Twitter/@PaulaYacoubian)

12:21 heure de Beyrouth

La tenue des élections fut un "succès" selon le chef de la mission d’observation de l’Union européenne György Hölvényi mardi matin, selon des propos rapportés par la journaliste de L'Orient Today sur place, Abby Sewell. Il a jugé l'atmosphère du scrutin globalement calme avec des "tensions localisées", indiquant cependant que le processus a été "assombri par des pratiques généralisées d'achat de voix, de clientélisme et de corruption [...] affectant l'égalité des chances et sapant le choix des électeurs." L'observateur en chef adjoint Jarek Domanski, qui a relevé des "intimidations sporadiques", a déclaré que ces pratiques étaient "systémiques et, à notre avis, ont faussé le processus électoral."

Selon M. Hölvényi, la Commission de supervision des élections ne disposait pas des fonds, ni des ressources humaines ni des "équipements de base" pour surveiller correctement les élections. Un autre membre de la délégation, Brandon Benifei, a déclaré qu'aucune des recommandations données par l'équipe de l'UE qui a surveillé les élections en 2018 n'avait été mise en œuvre, notamment en ce qui concerne le renforcement de la Commission de supervision des élections.


(Photo Hussam Chbaro)

11:51 heure de Beyrouth

La répartition des députés dans la nouvelle chambre :

Forces libanaises : 19 députés

CPL : 17 députés

Indépendants : 16 députés

Contestation : 13 députés

Hezbollah : 13 députés

Amal : 15 députés

Liés au 8 mars : 8 députés

PSP : 8 députés

Apparentés Futur : 8 députés

Kataëb : 4 députés

Tachnag : 3 députés

Liés au 14 mars : 2 députés

Marada : 2 députés

11:31 heure de Beyrouth

Le plus grand bloc parlementaire du Liban, mené par le Hezbollah, a perdu sa majorité au Parlement. Le mouvement chiite et ses alliés politiques qui avaient le soutien d'environ 70 des 128 députés du Parlement sortant, n'ont pas obtenu les 65 sièges nécessaires pour conserver une majorité après les élections législatives de dimanche.

11:30 heure de Beyrouth

Les forces nées de la contestation font entrer 13 candidats au Parlement.

10:51 heure de Beyrouth

Le ministre de l'Intérieur Bassam Maouloaui a annoncé les résultats des législatives à Beyrouth II, au Liban-Nord I et Liban-Nord III.

Beyrouth II : 11 sièges (38.09%)

-Amine Cherri : chiite, Hezbollah, L’unité de Beyrouth, soutenue par le tandem chiite Amal-Hezbollah

-Mohammad Khawaja : chiite, Amal, L’unité de Beyrouth, soutenue par le tandem chiite Amal-Hezbollah

-Ibrahim Mneimné : sunnite, contestation, Beyrouth le changement, formée par Beyrouth Résiste, Tahalof Watani, le Bloc National et des alliés des mouvements de contestation

-Fouad Makhzoumi : sunnite, indépendant, Beyrouth a besoin d'un coeur, soutenue par Fouad Makhzoumi, comprend des figures indépendantes

-Imad el-Hout : sunnite, Jamaa Islamiya, C’est Beyrouth, soutenue par des figures indépendantes et la Jamaa Islamiya

-Adnane Traboulsi : sunnite, Sunnite pro-syrien, À Beyrouth, soutenue par les Ahbaches avec des familles beyrouthines

-Melhem Khalaf : grec-orthodoxe, Contestation Beyrouth le changement, formée par Beyrouth Résiste, Tahalof Watani, le Bloc National et des alliés des mouvements de contestation

-Edgar Traboulsi : protestant, CPL, L’unité de Beyrouth, Soutenue par le tandem chiite Amal-Hezbollah

- Waddah Sadek : Sunnite, groupes de la contestation, Beyrouth le changement, formée par Beyrouth Résiste, Tahalof Watani, le Bloc National et des alliés des mouvements de contestation

-Fayçal el-Sayegh : Druze, PSP, Beyrouth confronte, soutenue par Fouad Siniora et le PSP

-Mohammad Badre, Sunnite, listes “C’est Beyrouth”, Soutenue par des figures indépendantes et la Jamaa Islamiya

Liban-Nord I / Akkar : 7 sièges (48.1%)

-Walid Baarini : sunnite, apparenté au Futur, La modération nationale, soutenue par d'anciens haririens

-Mohammad Sleiman : sunnite, apparenté au Futur, La modération nationale, soutenue par d'anciens haririens

-Mohammad Yéhya : sunnite, indépendant, Le Akkar d’abord, soutenue par le CPL et le PSNS

-Jimmy Jabbour : maronite, CPL, Le Akkar d’abord : soutenue par le le CPL et le PSNS

-Assaad Dergham : grec-orthodoxe, CPL, Le Akkar d’abord : soutenue par le CPL et le PSNS

-Ahmad Rustom : Alaouite, Modération nationale, soutenue par d’anciens haririens

-Sagih Attié : grec-orthodoxe, Modération nationale, soutenue par d’anciens haririens

Liban-Nord II / Tripoli, Minié-Denniyé : 11 sièges

Tripoli

-Achraf Rifi : sunnite, indépendant, Le sauvetage d'une nation, soutenue par Achraf Rifi et les Forces libanaises

-Abdelkarim Kabbara : Sunnite, apparenté au Futur, Pour le peuple, soutenue par Nagib Mikati

-Ihab Matar : sunnite, Jamaa Islamiya, Le changement véritable, soutenue par la Jamaa Islamiya

-Taha Naji : sunnite, indépendant, La volonté du peuple, soutenue par le camp pro-Hezbollah

-Elias Fouad Khoury : maronite, FL, Le sauvetage d'une nation, soutenue par Achraf Rifi et les Forces libanaises

-Jamil Abboud : grec-orthodoxe, Le sauvetage d’une nation, soutenue par Achraf Rifi et les Forces libanaises

-Firas Salloum : alaouite, Le changement véritable, soutenue par la Jamaa Islamiya

-Rami Fanj : sunnite, Révolte-toi pour la justice et la souveraineté, Soutenue par des groupes d'oppositions proches du mouvement de contestation et Bloc national

Minié

-Ahmad Kheir : sunnite, apparenté au Futur, Le Liban est à nous, soutenue par d'anciens haririens 

Denniyé

-Jihad Samad : sunnite, Indépendant pro-syrien, La volonté du peuple, soutenue par le camp pro-Hezbollah 

-Abdelaziz Samad : sunnite, apparenté au Futur, Le Liban est à nous, soutenue par d'anciens haririens 

10:20 heure de Beyrouth

Des partisans de Haydar Issa, candidat au siège alaouite dans le Akkar (Liban-Nord I) sur la liste "Akkar d'abord", soutenue par le Courant patriotique libre, ont coupé la route principale dans la localité de Hissa, alors que les résultats définitifs dans cette circonscription doivent être annoncés ce matin.

Selon notre correspondant dans la région Michel Hallak, les manifestants ont monté une tente au milieu de la route qu'ils ont coupée à l'aide de monticules de sable pour protester contre son éventuelle défaite. M. Issa aurait, selon eux, reçu plus de voix qu'Ahmad Rustom, candidat au même siège sur une liste soutenue par d'anciens haririens, "Modération nationale".


10:08 heure de Beyrouth

Le ministre de l'Intérieur, Bassam Maoulaoui, tiendra une conférence de presse à 10h30 pour annoncer les résultats officiels dans les trois circonscriptions restantes. Il s'agit de Beyrouth II, où onze sièges sont à pourvoir, du Liban-Nord I (Akkar), qui comporte sept sièges, et du Liban-Nord II (Tripoli-Minié-Denniyé), où onze députés seront élus.

09:08 heure de Beyrouth

Des partisans du Hezbollah ont brûlé dans la nuit de lundi à mardi le "poing de la révolution", symbole du soulèvement populaire du 17 octobre 2019 contre la classe politique, installé sur la place des Martyrs, au centre-ville de Beyrouth. Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre une dizaine d'hommes brandissant des drapeaux du parti pro-iranien et scandant "Chiites ! Chiites !".


08:31 heure de Beyrouth

Un peu plus de lecture, encore, avant que l'actualité ne reprenne ses droits : Plongez-vous dans nos premiers décryptages, à chaud, des résultats dans chacune des quinze circonscriptions

08:26 heure de Beyrouth

Avant de reprendre la couverture en direct, nous vous invitons à lire cette analyse, par Anthony Samrani : Pourquoi le Hezbollah est le principal perdant des élections

08:24 heure de Beyrouth

Les résultats officiels pour douze circonscriptions ont été annoncés lundi. Vous pouvez les retrouver ici

Les derniers résultats devraient être annoncés aujourd'hui.

08:22 heure de Beyrouth

Chère lectrice, cher lecteur,

Nous reprenons la couverture en direct au deuxième jour suivant les législatives libanaises

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut