Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Invasion russe de l'Ukraine

Le Maroc, l'Algérie et la Turquie prêts à fournir des denrées alimentaires au Liban, affirme un responsable

Le Maroc, l'Algérie et la Turquie prêts à fournir des denrées alimentaires au Liban, affirme un responsable

L'ancien ministre et homme d'affaires Mohammad Choucair (c) préside une réunion de la commission de la Sécurité alimentaire affiliée aux organismes économiques. Photo ANI

Le Maroc, l'Algérie et la Turquie sont prêts à envoyer au Liban les quantités de denrées alimentaires qu'il souhaite, a indiqué vendredi le président des organismes économiques et ex-ministre Mohammad Choucair, alors que la sécurité alimentaire du pays est menacée après l'invasion russe de l'Ukraine.

"Une entreprise marocaine est prête à procurer au Liban les quantités de sucre qu'il souhaite", a affirmé M. Choucair à l'issue d'une réunion de la commission de la Sécurité alimentaire affiliée aux organismes économiques, selon des propos rapportés par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). "Des discussions sont en cours avec des responsables algériens, et des progrès ont été signalés pour ce qui est de la reprise de l'importation de sucre", a-t-il ajouté. 

M. Choucair a également noté que des responsables turcs ont confirmé la possibilité pour le Liban d'importer de l'huile végétale et des céréales de Turquie. Un navire chargé de 500 tonnes de denrées alimentaires, en provenance de la Turquie, devrait arriver samedi au port de Tripoli (Liban-nord), a par ailleurs rapporté l'Ani. Ces aides seront réceptionnées par les services de sécurité, l'ambassadeur turc au Liban et le secrétaire général du Haut-comité de secours, Mohammad Kheir.

"Deux navires transportant du blé, qui étaient au large du pays, ont déchargé leur cargaison et un troisième déchargera la sienne bientôt", a-t-il poursuivi, selon le porte-parole des importateurs de blé au Liban, Ahmad Hoteit. M. Choucair a également relevé qu'un accord a été conclu pour acheter trois autres cargaisons de blé. "Le Liban disposerait de quantités suffisantes de blé pour deux semaines supplémentaires", a-t-il assuré. Le 8 mars, le ministre de l'Economie, Amine Salam, avait indiqué que les réserves du pays "suffisent pour une période comprise entre un mois et demi ou deux". 

Dans un contexte de grave crise économique, les responsables tentent d'assurer des substituts aux produits importés de l'étranger. Selon une note publiée par le vice-président de la Banque mondiale pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Farid Belhadj, le Liban importe d’Ukraine et de Russie plus de 90% de ses céréales et le pays dispose d'environ un mois de réserves. 




Le Maroc, l'Algérie et la Turquie sont prêts à envoyer au Liban les quantités de denrées alimentaires qu'il souhaite, a indiqué vendredi le président des organismes économiques et ex-ministre Mohammad Choucair, alors que la sécurité alimentaire du pays est menacée après l'invasion russe de l'Ukraine."Une entreprise marocaine est prête à procurer au Liban les quantités de sucre...