Rechercher
Rechercher

Économie - Crise

Les prix des carburants en légère baisse

Les prix des carburants tous types confondus ont été revus à la baisse au Liban dans un contexte de légère appréciation de la monnaie nationale face au dollar, qui s’échangeait hier autour de 23 000 livres libanaises le billet vert sur le marché parallèle.

Selon les nouveaux tarifs du ministère de l’Énergie et de l’Eau, le bidon d’essence à 95 octane coûte 354 600 livres, contre 355 200 livres mardi dernier, soit une baisse de 600 livres. Celui à 98 octane se vend à 365 800 livres, son prix ayant diminué de 800 livres. Le mazout utilisé par les véhicules, produit en rupture de stock depuis quelques jours dans le nord du pays, est tarifé à 331 200 livres pour les 20 litres, à la suite d’une baisse de 4 000 livres. Enfin, la bonbonne de gaz coûte 280 300 livres, en baisse de 3 300 livres.

Commentant les nouveaux tarifs, le porte-parole des propriétaires des stations-service, Georges Brax, a indiqué hier que « la baisse des prix des carburants est due à l’appréciation de la monnaie nationale de 300 livres face au dollar sur le marché parallèle, un taux adopté dans le barème pour payer 15 % du prix de l’importation de ces produits » et qui est dorénavant « calculé au taux de 23 362 livres, contre 23 661 livres dans le barème précédent ».

Les prix des carburants demeurent conditionnés au taux de change de la livre face au dollar et aux cours mondiaux du pétrole, qui ont connu une hausse récente suite à certaines tensions géopolitiques dans les pays du Golfe et en Europe de l’Est.


Les prix des carburants tous types confondus ont été revus à la baisse au Liban dans un contexte de légère appréciation de la monnaie nationale face au dollar, qui s’échangeait hier autour de 23 000 livres libanaises le billet vert sur le marché parallèle.Selon les nouveaux tarifs du ministère de l’Énergie et de l’Eau, le bidon d’essence à 95 octane coûte 354 600...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut