Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis / Open d’Australie

Qui peut encore stopper Barty ?

Qui peut encore stopper Barty ?

Ashleigh Barty (25 ans) est n° 1 mondiale depuis le 9 septembre 2019 et compte deux titres du grand chelem (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021). Pourtant, elle court toujours après un premier titre devant son public, elle qui est l’une des sportives les plus populaires en Australie. William West/AFP

Elles ne sont plus que trois à pouvoir empêcher Ashleigh Barty de remporter son Open d’Australie : aujourd’hui en demi-finales, Madison Keys sera la première à tenter sa chance, avant éventuellement Iga Swiatek ou Danielle Collins. Aucune des quatre n’a encore atteint la finale à Melbourne.

L’Australienne de 25 ans est n° 1 mondiale depuis le 9 septembre 2019, et compte deux titres du grand chelem (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021). Pourtant, elle court toujours après un premier titre devant son public, elle qui est l’une des sportives les plus populaires en Australie. Mais cette fois, elle court vite, très vite vers cet objectif. Et sans laisser grand-chose à ses adversaires. En cinq matchs jusque-là, elle n’a lâché que 17 jeux (un peu plus de trois en moyenne par match). Évidemment, elle n’a pas perdu le moindre set et, évidemment, elle n’est pas restée longtemps sur le court. Au total, 5h05 soit une heure par rencontre.

Autant dire qu’elle est fraîche physiquement et remontée à bloc en abordant la dernière ligne droite. « C’est terriblement excitant. C’est toujours bien d’être dans le coup en fin de tournoi du grand chelem et de se donner une chance de jouer pour l’un des plus grands titres », s’est exclamée Barty après son quart de finale.

C’est possible

Et pourtant, demi-finaliste en 2020, elle avait été éliminée en quarts l’an dernier. Donc il est possible de la battre, doivent se dire Keys (51e), Swiatek (9e) et Collins (30e).

Ce matin, c’est Keys qui se lancera. Elle retrouve le dernier carré à Melbourne qu’elle avait atteint en 2015. Et elle sait qu’elle devra se méfier du fameux revers slicé de Barty qui rebondit si bas « qu’on ne peut pas en faire grand-chose ». Mais elle-même est une grande attaquante qui a réussi un total de 157 coups gagnants depuis le début du tournoi. Si l’Américaine de 26 ans est actuellement hors du top 50 (elle était même 87e le 10 janvier), elle a néanmoins atteint le 7e rang mondial en 2016 et joué une finale à l’US Open (2017). L’an dernier, elle n’a débuté sa saison qu’en mars et, avant l’Open d’Australie, elle n’avait plus gagné qu’un seul match, à Indian Wells en octobre, après son élimination en 8es à Wimbledon en juillet. « L’an dernier a été si compliqué. J’ai tout fait à l’intersaison pour repartir de zéro sans penser à l’année dernière. Jusque-là, ça fonctionne ! » s’est-elle félicité après sa victoire en quarts.

Danimal Collins

L’autre demi-finale opposera une victorieuse de grand chelem, Swiatek (Roland-Garros 2020), qui n’avait jamais dépassé les 8es à Melbourne, à une demi-finaliste en Australie (2019), qui n’a encore jamais joué de finale majeure, Collins. L’Américaine de 28 ans, arrivée tard sur le circuit après avoir privilégié ses études, estime être bien plus forte physiquement que lors de sa demi-finale 2019. « Je sers beaucoup plus fort, je suis bien plus endurante, j’ai globalement progressé en ce qui concerne la puissance et la vitesse », a souligné celle que l’on surnomme Danimal Collins.

Pas de quoi inquiéter Swiatek qui l’avait battue l’an dernier au tournoi d’Adelaide en profitant de l’abandon de l’Américaine. « J’ai déjà joué, depuis le début du tournoi, contre des filles qui frappent très fort. Donc je pense pouvoir dire que je m’en sors bien face à ce type de jeu », a relevé la Polonaise de 20 ans. En 8es contre Sorana Cirstea, puis en quarts contre Kaia Kanepi, elle a su remonter à chaque fois un set de retard et dompter la puissance des coups adverses pour s’imposer. « Ces deux matchs m’ont prouvé que même dans les moments difficiles, j’étais capable de revenir et de m’imposer même quand c’est vraiment dur », a-t-elle ajouté.

Donc elle sait que Collins est en grande forme et en grande confiance, et que c’est une nouvelle grosse bataille qui s’annonce. « Mais moi aussi je me sens comme ça », a-t-elle insisté.

Voici par ailleurs les résultats des derniers quarts de finale disputés hier mercredi à Melbourne :

Messieurs

Stefanos Tsitsipas (n° 4) bat Jannik Sinner (n° 11) 6-3, 6-4, 6-2

Daniil Medvedev (n° 2) bat Félix Auger-Aliassime (n° 9) 6-7 (4/7), 3-6, 7-6 (7/2), 7-5, 6-4.

Dames

Danielle Collins (n° 27) bat Alizé Cornet 7-5, 6-1

Iga Swiatek (n° 7) bat Kaia Kanepi 4-6, 7-6 (7/2), 6-3.

Source : AFP


Elles ne sont plus que trois à pouvoir empêcher Ashleigh Barty de remporter son Open d’Australie : aujourd’hui en demi-finales, Madison Keys sera la première à tenter sa chance, avant éventuellement Iga Swiatek ou Danielle Collins. Aucune des quatre n’a encore atteint la finale à Melbourne.L’Australienne de 25 ans est n° 1 mondiale depuis le 9 septembre 2019, et compte deux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut