Rechercher
Rechercher

Économie - Entrepreneurs

L’Union des conseils d’hommes d’affaires du Liban et du Golfe salue l’initiative koweïtienne

L’Union des conseils d’hommes d’affaires du Liban et du Golfe, une instance formée en décembre sous l’égide des organismes économiques présidés par l’ancien ministre Mohammad Choucair, a salué dans un communiqué hier la récente initiative diplomatique du Koweït visant à rétablir les relations entre les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et le Liban, en froid depuis plusieurs mois sur fond de tensions régionales entre l’Arabie saoudite et l’Iran.

Une initiative qui a été incarnée par la visite au Liban, le week-end dernier, du ministre koweïtien des Affaires étrangères, le cheikh Ahmad Nasser al-Mohammad al-Sabah, venu exprimer la solidarité de son pays à la population libanaise, appeler le pays du Cèdre à ne pas servir de plateforme pour des attaques ciblant le Golfe et enfin appeler la classe dirigeante à lancer les réformes « qui lui sont demandées ». Dans un communiqué, le président de l’Union des conseils d’hommes d’affaires du Liban et du Golfe Samir Khatib a salué la démarche koweitienne et a appelé les « forces politiques qui tiennent les rênes du pouvoir » à ne pas « gâcher cette opportunité » de réconcilier le Liban avec ses partenaires arabes.

Le Koweït est l’un des soutiens du Liban, pays en grave crise depuis 2019 auquel il apporte de manière régulière une aide matérielle et financière. L’émirat a toutefois fait bloc avec l’Arabie saoudite et d’autres pays du CCG après une sérieuse brouille diplomatique avec le Liban en raison du rôle du Hezbollah dans la région. Les pays du Golfe avaient rappelé leurs ambassadeurs au Liban fin 2021, entre autres mesures adoptées. En décembre dernier, le président français Emmanuel Macron, en visite en Arabie saoudite, avait annoncé aux côtés du prince héritier Mohammad ben Salmane vouloir « s’engager pleinement » dans la perspective d’une réactivation des liens entre Beyrouth et le royaume. Dans ce contexte, Paris et Riyad avaient mis en place un fonds d’aide pour la population libanaise, auquel se sont joints les Émirats arabes unis. Mais aucune avancée concrète n’a été enregistrée depuis cette annonce.


L’Union des conseils d’hommes d’affaires du Liban et du Golfe, une instance formée en décembre sous l’égide des organismes économiques présidés par l’ancien ministre Mohammad Choucair, a salué dans un communiqué hier la récente initiative diplomatique du Koweït visant à rétablir les relations entre les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et le Liban, en froid...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut