Rechercher
Rechercher

Économie - Entretien

« Les banques libanaises ont compris qu’elles devront prendre en charge une partie des pertes »

Dans une interview accordée à « L’Orient-Le Jour », François de Ricolfis, chef du service économique régional à l’ambassade de France, appelle les acteurs libanais à conclure au plus vite un accord avec le FMI.

« Les banques libanaises ont compris qu’elles devront prendre en charge une partie des pertes »

Dans une interview accordée à L'OLJ, @ricolfis chef du service économique régional à l’ambassade de France, appelle les acteurs libanais à conclure au plus vite un accord avec le FMI. @AnthonySamrani et @PhilippeHageB

Des réunions sont prévues entre le Liban et le Fonds monétaire international (FMI) dans les jours qui viennent. S’agit-il enfin du début de la phase de négociations à proprement parler ou encore de discussions informelles ? La prochaine réunion est...

Des réunions sont prévues entre le Liban et le Fonds monétaire international (FMI) dans les jours qui viennent. S’agit-il enfin du début de la phase de négociations à proprement parler ou encore de discussions informelles ? La prochaine réunion est...

commentaires (8)

Pour relancer l économie il faut une confiance mutuelle entre les banques et les investisseurs et il faut que l argent circule Comment voulez vous que les particuliers et les investisseurs aient encore confiance dans les banques au Liban ? Comment voulez vous oser confier votre argent à une banque au Liban ? Il n y a pas besoin d avoir fait. HEC ou la London School of Economics pour trouver la réponse à cette question FADI LABAKI

fadi labaki

17 h 54, le 23 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Pour relancer l économie il faut une confiance mutuelle entre les banques et les investisseurs et il faut que l argent circule Comment voulez vous que les particuliers et les investisseurs aient encore confiance dans les banques au Liban ? Comment voulez vous oser confier votre argent à une banque au Liban ? Il n y a pas besoin d avoir fait. HEC ou la London School of Economics pour trouver la réponse à cette question FADI LABAKI

    fadi labaki

    17 h 54, le 23 janvier 2022

  • Very informative.

    Kammoun Hilda

    11 h 57, le 23 janvier 2022

  • Les banquiers ou les politiciens le gouverneur de la BdL, bref tous les bandits, peuvent comprendre ce qu’ils veulent on s’en fout. Les déposants ne permettront pas à ce que l’on touche à leurs dépôts. Essayez et vous verrez les résultats. Un homme averti en vaut deux, encore faut il qu’il y ait un véritable homme parmi les politiciens ou les banquiers, ce qui loin d’être le cas

    Liberté de penser et d’écrire

    21 h 16, le 22 janvier 2022

  • "Les banques" ne peuvent pas comprendre, puisqu’il s’agit d’institutions et non pas d’êtres vivants. Ceux qui peuvent comprendre par contre ce sont les actionnaires de ces banques. Ils croient comprendre que l’état libanais (sans majuscules) et que les sous-hommes politiques vont les épargner car "on ne peut pas laisser s’effondrer le système bancaire du pays". Ce qu’ils n’ont pas réalisé, c’est que les libanais moyens (donc leurs "petits clients") sont fous, qu’ils savent où ils habitent et où leurs enfants vont à l’école, et surtout qu’il faut se méfier de ceux qui n’ont plus rien à perdre…

    Gros Gnon

    14 h 35, le 22 janvier 2022

  • Et les dépôts nombreux de la diaspora qui voulait investir au Liban pour soutenir le pays ainsi que leur retraite bien méritée et rêvée,,personne n’en parle?? C’est du vol au sens propre !

    Wow

    13 h 33, le 22 janvier 2022

  • L,ETAT QUI A MANGE L,ARGENT ET LES PREDATEURS BANQUIERS QUI LE LUI PRETAIENT DOIVENT ENSEMBLE EN SUBIR LES CONSEQUENCES ET NON LES DEPOSANTS QUI LEUR ONT CONFIE LEURS ECONOMIES D,UNE VIE SUIVANT DES ACCORDS ET DES CONDITIONS SIGNES. LA PLUPART DES DEPOSANTS VIVENT A L,ETRANGER ET LEUR VERSER UNE PARTIE SEULEMENT DE LEURS DEPOTS ET EN LIVRES LIBANAISES SERA UN CRIME IMPARDONNABLE CAR LA PLUPART DE LA DIASPORA ONT QUITTE LE LIBAN DURANT LA GUERRE CIVILE ET SONT AUJOURD,HUI D,UN AGE AVANCE ET NE POSSEDENT QUE CES DEPOTS CONFISQUES UNILATERALEMENT ET ILLEGALEMENT DEPUIS 2019. CRIMINELS, VOLEURS, MAFIEUX RENDEZ LEURS ECONOMIES EN LA DEVISE DEPOSEE A TOUS LES DEPOSANTS. QUE L,ETAT VENDE DE SES PROPRIETES ET QUE LES PREDATEURS BANQUIERS PAIENT DES RICHESSES AMASSEES.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    12 h 13, le 22 janvier 2022

  • Si j'ai bien lu l'article, la proposition du debut est dementiie par la suite. C'est bien les deposants qui vont payer (Lirification, haircut, bail in etc...) alors que les banquiers ne feront que fusionner sans payer un sou.

    Michel Trad

    10 h 01, le 22 janvier 2022

  • Qu'un programme du FMI puisse ne pas avoir vocation, au moins implicitement, "à remettre en cause les équilibres politiques et confessionnels du pays" est proprement effrayant quand on sait que ce sont ces prétendus équilibres qui l'ont mis à terre financièrement. Concrètement et à minima, à supposer qu'un tel programme puisse ne pas toucher pas au Hezbollah mais exige en même temps l'égalité devant l'impôt (ou est-ce aussi une hérésie ?), est-ce que l'argent iranien servant à payer les salaires de ses héros professionnels sera imposable ? Est-ce que Hassan Nasrallah a un TIN (Tax Identification Number? Est-ce que le compteur électrique de son bunker sera relevé? Est-ce que Jihad el Bina paiera des droits de douane ?

    M.E

    06 h 38, le 22 janvier 2022

Retour en haut