Rechercher
Rechercher

Covid-ordures

Parallèlement aux enfoirés de la politique qui s’acharnent à vouloir enfoncer ce pays, il existe parmi la population quelques spécimens qui s’emploient à touiller le merdier et à changer de sujet quasiment dans le même parfum.


À chaque époque ses hurluberlus, toujours prompts à s’afficher à contre-courant de la tendance générale, question de bien montrer qu’ils sont les seuls détenteurs de la science infuse. Leur principale source d’info ? Les réseaux sociaux, une espèce de gloubi-boulga mondial où grenouillent pêle-mêle le bon, le moins bon… et le franchement dégueulasse.


Comme il faut être dans l’air du temps, ces illuminés dernier cri sont bien entendu antivax. Avec eux, tout y passe et ils ratissent bien large : Big Pharma accusée de s’en mettre plein les fouilles, les pouvoirs publics incriminés pour non-assistance à neuneus minoritaires en danger, les Occidentaux soupçonnés de vouloir confiner la planète entière en attendant le vrai vaccin qui à coup sûr sera arabe, Bill Gates vilipendé pour avoir, disent les plus atteints, glissé une nano-puce dans le produit pour tracer leurs allers et venues. Bientôt, faudra peut-être vacciner en cachette et raser les murs pour ne pas les déranger. Le Covid-ordures est plein, n’en jetez plus…


Devinez quoi : y en a qui attendent toujours les effets secondaires du vaccin de la polio reçu en 1952, et ceux du H1N1 injecté en 2011. « Docteur, je me suis cogné le pied contre un buffet tout à l’heure, ça fait mal, est-ce un effet secondaire du vaccin ? Halte au complot anti-orteil. Les labos ont des complices partout, même dans mon buffet. »


Autre florilège :

– Ma collègue est antivax parce que les vaccins enrichissent Big Pharma.

– Alors, qu’elle n’en prenne pas, comme cela elle enrichira les fossoyeurs. Ou alors qu’elle essaye le paracétamol, peut-être enrichira-t-elle le boulanger.

– Quels sont les effets secondaires graves des vaccins anti-Covid, professeur ?

– Ils sont généralement mortels 100 ans après la vaccination… Mais personne n’a encore réclamé.


Allez donc expliquer aux niaiseux que le détergent aussi est mortel… si on en mange 2 kg par jour. Y en a même qui meurent pour des cacahuètes. Ou pour des prunes. Le risque de mourir en sautant en parachute est bien plus important : ça n’empêche pas certains de sauter ! Pareil pour les accidents de voiture… Sur les réseaux asociaux, on a découvert des tas de jeunes qui, pour faire le buzz, terminent en mourant, parfois en direct et de manière stupide. La plupart auraient survécu à la vaccination !

Mais pas à la connerie.


Pasteur doit frétiller dans sa tombe… Et moi, j’ai la rage.

[email protected]


Parallèlement aux enfoirés de la politique qui s’acharnent à vouloir enfoncer ce pays, il existe parmi la population quelques spécimens qui s’emploient à touiller le merdier et à changer de sujet quasiment dans le même parfum.À chaque époque ses hurluberlus, toujours prompts à s’afficher à contre-courant de la tendance générale, question de bien montrer qu’ils sont les seuls...

commentaires (8)

Bravo ? Gaby!!

Eva Younes

15 h 51, le 14 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Bravo ? Gaby!!

    Eva Younes

    15 h 51, le 14 janvier 2022

  • Ils sont lourds ces antiVax… oufff Antipathiques et ils se croient plus intelligents que les autres. Ce sont souvent des intégristes dans leurs idées.

    radiosatellite.online

    14 h 49, le 14 janvier 2022

  • Je n’ose même pas imaginer l’évolution du monde si ce vaccin s’avérera mortel à long terme. Vous imaginez ces demeurés entre eux après nous? Ils trouveront le moyen de se bouffer entre eux par manque de matière grise qui leur permettrait de trouver de quoi manger. Ils sont connus pour être très forts dans la critique sans jamais rien proposer de concret pour sortir de n’importe quelle crise qui menace le monde. Et ils se croient plus intelligents que la majorité pensante, alors on ne peut que les encourager ça fera des cons en moins sur cette planète en attendant le déluge.

    Sissi zayyat

    11 h 39, le 14 janvier 2022

  • Je ne connais aucun vaccin qui exige un rappel tous les trois mois, et qui en plus ne fonctionne pas, pire encore lorsque l'on constate que la où on l'injecte le plus, c'est là où se développe davantage pandémie et variant, comme le signale de nombreux médecins et chercheurs dont le professeur Raoult. Et comme le rappelle les Professeurs Montagné, prix Nobel, Perronne, et de nombreux autres, il est en phase expérimentale; jamais il n'a été mis sur le marché, et injecté sous la contrainte, de tels produits. Et tous s'accordent à signaler des effets secondaires désastreux de plus en plus nombreux, comme des paralysies durables ou temporaires, des problèmes dermatologiques, des COVID long même ce qui est un comble, pire des chocs vaccinaux entrenant la mort. C'est assurément pas ce que nous lieront dans les merdias qui jouent les perroquets dociles et respectables. Plus tard, peut être, lorsque ce sera autorisé, imposé par une réalité cruelle...A moins que ne soit démontré que tous nos malheurs ne viennent des non "vaccinés" comme moi ! Mais chut! C'est du complotisme bien sûr.

    Zahar Nicolas / CONSEILS & GESTION SARL.

    10 h 12, le 14 janvier 2022

  • N’essayez pas de convaincre un con d’antivax. Un con demeure un con surtout si vous l’invitez à dîner. Seulement s’ils pouvaient crever dans leur coin sans contaminer les autres qui sont vaccinés

    Choqué par Censure OLJ

    09 h 47, le 14 janvier 2022

  • Reussi votre article, à tous les égards !

    Goraieb Nada

    08 h 50, le 14 janvier 2022

  • La rage Gaby?? Sûrement un effet secondaire du vaccin...

    Wlek Sanferlou

    04 h 43, le 14 janvier 2022

  • Oh que c’est drôle tout cela, même quand vous êtes de mauvaise humeur. Tout comme le président Macron (qui sera bientôt réélu, j’en suis sûr), et son mot de travers sur les non-vaccinés. Si vous avez en plus la rage, comme c’est écrit en conclusion, c’est que vous n’êtes pas vacciné, simple constatation. Le business des vaccins, ça, vous voyez, il rapporte. Mais, à propos de mourir en sautant en parachute, j’ai un mot aimable pour atténuer votre colère, que j’emprunte à un Einstein de l’humour, qui disait que l’intelligence c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas, on s’écrase. Et tant pis pour les non-vaccinés du Covid.

    Nabil Fares

    00 h 47, le 14 janvier 2022

Retour en haut