Rechercher
Rechercher

Scan TV - Documentaire

Liban, au cœur du chaos

Liban, au cœur du chaos

Pourquoi le Liban va-t-il si mal? Qu’est-ce qui s’est brisé au pays du Cèdre pour que ce pays, autrefois si prospère et foisonnant, se trouve à présent en faillite financière, politique et sans doute morale ? Des questions que se posent tous les amoureux du Liban et auxquelles le documentaire d’Alfred de Montesquiou, tourné entre avril et octobre 2021, tente de répondre, sans langue de bois ni misérabilisme.

Vidé d’une grande partie de ses jeunes et de ses cadres qui ont préféré partir à la poursuite de leur rêve loin de leur patrie, le Liban n’est aujourd’hui plus que l’ombre de lui-même. Dès l’arrivée à l’aéroport de Beyrouth, une atmosphère maussade vous serre la gorge. La nuit tombée, les routes se vident progressivement, laissant entrevoir une ville fantôme. Les écoles et les hôpitaux peinent à maintenir un cadre humain de qualité. La quête de devises étrangères est devenue la grande priorité dans le pays. Dépréciation monétaire, crises sociale, économique et politique pèsent sur le quotidien d’une population désemparée face à une situation qui ne semble pas pouvoir s’arranger de sitôt. Après une révolte avortée sous les coups des crises et des confinements successifs, la capitale, meurtrie à la suite des explosions au port le 4 août 2020, ne cesse de voir ses quartiers désertés des commerces et ses artères se vider progressivement. Seule une minorité appartenant à la bourgeoisie ou faisant partie des privilégiés recevant régulièrement des dollars de l’étranger, ou encore employée dans une société étrangère, semble être épargnée par le marasme généralisé et tente tant bien que mal d’insuffler un semblant de vie dans les poumons du pays, en profitant de la vie nocturne libanaise. Mais le cœur des Libanais n’y est pas. Pour le réalisateur de ce documentaire bouleversant, longtemps reporter dans la région, le Liban, « otage du Moyen-Orient, reste un concentré de tous les problèmes et de toutes les violences qui travaillent la région. Un pays minuscule sur la carte, mais immense sur l’atlas géopolitique. Aujourd’hui exsangue, ce Liban fascine pourtant toujours, notamment pour sa propension à se réinventer sans cesse, et à révéler au monde arabe les forces souterraines qui le travaillent ». Sous la forme d’un road trip, Alfred de Montesquiou nous emmène du nord au sud et d’est en ouest, à la rencontre d’une population à l’extraordinaire diversité et malgré les obstacles, passionnée de vie, sur laquelle le destin semble s’acharner. Réalisation d’Alfred de Montesquiou, musique signée Gabriel Yared.

Dimanche sur France 5, à 21h55.


Pourquoi le Liban va-t-il si mal? Qu’est-ce qui s’est brisé au pays du Cèdre pour que ce pays, autrefois si prospère et foisonnant, se trouve à présent en faillite financière, politique et sans doute morale ? Des questions que se posent tous les amoureux du Liban et auxquelles le documentaire d’Alfred de Montesquiou, tourné entre avril et octobre 2021, tente de répondre, sans...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut