Rechercher
Rechercher

Politique - Liban-Sud

La tension monte : lourd bilan pour le Hezbollah

Le parti chiite a perdu au moins un commandant et a intensifié ses attaques contre Israël.

La tension monte : lourd bilan pour le Hezbollah

Un nuage de fumée s’élève au-dessus de Majdel Zoun, au Liban-Sud, suite à une frappe israélienne le 15 avril 2024. Photo AFP.

Trois jours après l’attaque inédite de l’Iran contre Israël, la tension bat son plein au Liban-Sud. Mardi, le Hezbollah a annoncé la mort d’un de ses combattants, Ismaïl Youssef Baz. Le parti n’a pas donné plus de précisions quant aux circonstances de son décès ou son rôle. Mais selon une source de sécurité citée par notre correspondant Mountasser Abdallah, la victime a été tuée dans une frappe israélienne ayant visé sa voiture à Aïn Baal, au sud de Tyr. Selon une source médicale, l’attaque a également fait un mort, Hussein Kerchat, présenté comme un civil, ainsi qu’un blessé, son frère. Dans un communiqué, l’armée israélienne a pour sa part affirmé qu’Ismaïl Youssef Baz était « le commandant du secteur côtier du Hezbollah ». « Il participe à la planification des tirs de roquettes et de missiles antichars en direction d’Israël », ajoute le texte. Une source proche de Haret Hreik a confirmé à l’AFP que Baz était un commandant militaire « responsable de la région de Naqoura ».Plus tard dans la soirée, deux personnes ont été tuées dans des frappes aériennes israéliennes qui ont visé deux voitures dans le village de Chéhabiyé, à l’est de Tyr. Presque au même moment, l’armée israélienne a déclaré avoir « éliminé un autre commandant du Hezbollah », sans donner plus de détails. De son côté, le parti chiite a, dans une série de communiqués, annoncé la mort de deux de ses combattants : Mahmoud Fadlallah et Mohammad Chehouri, sans préciser leur rôle au sein de la milice. Outre ces attaques, l’armée israélienne a visé plusieurs localités du Liban-Sud mardi. Des avions de combat ont mené un raid sur les villages de Alma el-Chaab, Khiam, Yaroun et Maroun el-Ras. Des tirs d’artillerie ont également visé un quartier de Khiam et la périphérie de Kfar Kila. De son côté, le Hezbollah a revendiqué au moins neuf opérations contre Israël. Il a affirmé notamment avoir lancé une « attaque aérienne au moyen de drones » contre un « système de défense aérien » dans la localité de Beit Hillel, dans le nord d’Israël, face à Houla, dans le caza de Marjeyoun. Selon le parti, cette attaque a « touché des plateformes du Dôme de fer, tuant et blessant des personnes ». Un peu plus tard, il a mené une nouvelle attaque contre la même localité en guise de riposte à l’élimination d’Ismaïl Youssef Baz. Le Haaretz, citant l’armée israélienne, a rapporté que l’explosion de deux drones dans le nord d’Israël a blessé trois personnes. L’armée aurait « identifié trois roquettes lancées sur Beit Hillel en Haute Galilée » et deux roquettes lancées sur le village de Hanita en Galilée occidentale. Le conseil régional de Haute Galilée a indiqué que les « roquettes ont atterri à Beit Hillel dans des champs ouverts et que des pompiers étaient en train d’éteindre les incendies qui se sont déclarés par la suite ». Le Hezbollah a annoncé également avoir tiré des roquettes sur la caserne israélienne de Zebdine, située dans les fermes contestées de Chebaa, ainsi que sur le site israélien de Berket Richa. Il a également frappé le quartier général de l’unité 769 (brigade « Hiram », positionnée à l’est de la frontière commune) à Kiryat Shmona, ainsi que la « base militaire stratégique » de Meron, souvent ciblée en période d’escalade des tensions. Ces deux dernières frappes ont été menées, selon le Hezbollah, pour répondre aux attaques de Chéhabiyé et Aïn Baal.

« Ça ne fonctionne pas »

Sur le plan politique, le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a évoqué la question des affrontements entre le Hezbollah et Israël lors d’une conférence de presse mardi. Il a renouvelé ses critiques à la notion d’« unité des fronts » de l’axe pro-iranien. « C’est pour mettre fin à cela que nous avons adressé une lettre aux responsables libanais et aux pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, les incitant à poursuivre leurs efforts pour un cessez-le-feu au Sud », a déclaré le chef du CPL. Dans cette lettre, M. Bassil a proposé l’idée d’adopter une nouvelle résolution du Conseil de sécurité qui « soutiendrait l’intégrité territoriale » du Liban et appellerait à un cessez-le-feu permanent le long de la frontière libano-israélienne. Selon M. Bassil, cette résolution serait « basée sur les principes contenus » dans la 1701 et soulignerait « le ferme soutien à l’intégrité territoriale » du Liban, « à la souveraineté et à l’indépendance politique du pays à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, telles qu’elles figurent dans l’accord d’armistice général entre Israël et le Liban du 23 mars 1949 ». Ces appels interviennent à l’heure où le Hezbollah s’obstine à lier tout cessez-le-feu au Liban-Sud à un arrêt des hostilités à Gaza. En réponse à l’initiative de Gebran Bassil, le président du Parlement Nabih Berry a affirmé que « séparer Gaza du Liban-Sud, ça ne fonctionne pas ». « L’unité des fronts est en place, qu’ils le veuillent ou pas », a-t-il lancé. Le chef du législatif a également félicité les Iraniens pour leur attaque inédite contre Israël. « Le tapis perse a dit aux Israéliens : les choses ne seront plus comme avant », a-t-il ironisé.

Trois jours après l’attaque inédite de l’Iran contre Israël, la tension bat son plein au Liban-Sud. Mardi, le Hezbollah a annoncé la mort d’un de ses combattants, Ismaïl Youssef Baz. Le parti n’a pas donné plus de précisions quant aux circonstances de son décès ou son rôle. Mais selon une source de sécurité citée par notre correspondant Mountasser Abdallah, la victime a été...
commentaires (12)

Pas de commentaire…..

Eleni Caridopoulou

19 h 59, le 17 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Pas de commentaire…..

    Eleni Caridopoulou

    19 h 59, le 17 avril 2024

  • HZ est prêt à sacrifier tous pour faire plaisir et selon les ordres de représentant de wilayat al fakih

    William SEMAAN

    14 h 51, le 17 avril 2024

  • "… la planification des tirs de roquettes et de missiles antichars en direction d’Israël …" - c’est à dire qu’il faut savoir ne pas confondre le sud et le nord…

    Gros Gnon

    14 h 40, le 17 avril 2024

  • In other words we will do whatever we want and the rest of you can go hang.

    EL KHALIL ABDALLAH

    13 h 20, le 17 avril 2024

  • Bilan lourd, surtout pour le Liban et pour les habitants du sud. Mais ça, les gouverneurs vendus tout comme le barbu n’en ont rien à cirer. Ils continuent de faire semblant de gouverner comme si de rien n’était en oubliant de protester contre les attaques provocatrices du HB qui veut détruire notre pay pour en sauver d’autres.

    Sissi zayyat

    13 h 11, le 17 avril 2024

  • JE VOUS ENVOIE AU DIABLE VOUS ET VOTRE JOURNAL. LA LIBRE EXPRESSION.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 56, le 17 avril 2024

  • JE VOUS ENVOIE AU DIABLE VOUS ET VOTRE JOURNAL.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 45, le 17 avril 2024

  • CRITIQUER LES UNS ET VOUS ETES CENSURE. CRITIQUER LE TANDEM ET VOUS ETES PUBLIE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 33, le 17 avril 2024

  • CRITIQUER LE TANDEM CHIITE VOUS ETES PUBLIE AVEC PLAISIR. BLAMER LE HAKIM ET D,AUTRES OU LES CONSEILLER VOUS ETES SALEMENT CENSURE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 17, le 17 avril 2024

  • Et pendant ce temps, l'on retrouve deux belligérants, d'un coté le hezbollah et ses comparses avec ses rodomontades habituelles et ses déclarations surréalistes telles celles de berry dans rôle insignifiant dans ses représentations scéniques et de l'autre coté israel qui, inexorablement continue sa campagne d'extermination des responsables hezbollahis.. Depuis les débuts du conflit il serait intéressant de recenser le nombre de responsables tombés et leur degré d'implication dans ce parti, bientot il ne restera plus que nasrallah et sa milice..

    C…

    08 h 37, le 17 avril 2024

  • Vous faites très mal à Israël qui vous le rend au centuple. Assez de fanfaronnades et libérez au moins par les armes en une ultime libération d,une partie de territoires occupés en précisant une lutte de libération de territoires occupés. Vos sacrifices seront reconnus et cela soulagera des bombardements sionistes sur gaza, tuants encore plus par dizaines de civils palestiniens dont en majorité des femmes et des enfants, rien que pour faire augmenter le nombre de morts palestiniens aux mépris des accords internationaux pour tuer, pour uniquement tuer réduisant le nombre de palestiniens.

    Mohamed Melhem

    04 h 06, le 17 avril 2024

  • Détail: Le tapis persan.

    Marionet

    02 h 40, le 17 avril 2024

Retour en haut