Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Indépendance du Liban

Joseph Aoun et Abbas Ibrahim saluent le rôle de leurs institutions face à la crise

Joseph Aoun et Abbas Ibrahim saluent le rôle de leurs institutions face à la crise

Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun. Photo ANI

Le commandant en chef de l'armée libanaise, Joseph Aoun, et le chef de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, ont salué, vendredi, les efforts déployés par les membres de leurs institutions respectives, à l'heure où le Liban est en proie à la pire crise économique de son histoire moderne, doublée d'une impasse politique qui se traduit par une paralysie gouvernementale datant de plus d'un mois.

Dans un ordre du jour publié à l'occasion de la fête de l'Indépendance du Liban, célébrée le 22 novembre, le chef de l'armée s'est adressé à ses militaires en ces termes : "La confiance que les Libanais et la communauté internationale ont en l'armée est le résultat de votre action, de vos sacrifices et de vos efforts dans la lutte contre la discorde, et pour la préservation de la paix interne, et du fait que vous êtes à égale distance de tous les protagonistes (politiques)".

"Affronter l'ennemi israélien, rester vigilant aux frontières sud, poursuivre et détruire les cellules terroristes, ainsi que votre déploiement aux frontières (avec la Syrie, au nord et à l'est du Liban) pour lutter contre la contrebande, la préservation de la sécurité interne, sont autant de missions qui ont renforcé les piliers de l'indépendance", a ajouté le général Aoun.

De son côté, M. Abbas Ibrahim a souligné le caractère "délicat" de la situation actuelle du Liban, et ses retombées négatives sur les plans politique, social et économique, et "probablement sécuritaire", dans la mesure où la sécurité et l'économie sont tributaires de la situation politique".

Tout comme le commandant de l'armée, M. Ibrahim s'est félicité de l'action des membres de son institution. "Votre pays et votre peuple ont besoin de vos efforts et de vos sacrifices, surtout que les lois en vigueur accordent à la Sûreté générale des prérogatives sur le double plan de la sécurité et des services", a affirmé le responsable, avant de poursuivre à l'adresse des membres de la SG : "Vous avez prouvé que vous êtes à la hauteur de ces missions, en dépit de la crise économique et sociale". Il a insisté, par ailleurs, sur l'importance de préserver le prestige de l'Etat et son indépendance complète, et l'attachement aux points de convergence, loin des divergences qui seraient à même de menacer l'entité libanaise."

Depuis l'été 2019, le Liban est en proie à une très grave crise économique marquée notamment par la dégringolade de la livre face au dollar, le taux de change ayant atteint le niveau record de 23.000 livres libanaises contre un billet vert sur le marché parallèle. Cette situation a poussé plusieurs militaires à déserter.




Le commandant en chef de l'armée libanaise, Joseph Aoun, et le chef de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, ont salué, vendredi, les efforts déployés par les membres de leurs institutions respectives, à l'heure où le Liban est en proie à la pire crise économique de son histoire moderne, doublée d'une impasse politique qui se traduit par une paralysie gouvernementale datant de plus...