Rechercher
Rechercher

Campus - SOLIDARITÉ

L’Opération 7e jour offre des fournitures scolaires aux enfants défavorisés

Quelque 400 écoliers libanais ont pu faire leur rentrée scolaire grâce à la collecte de matériel menée par l’Opération 7e jour de l’USJ.

L’Opération 7e jour offre des fournitures scolaires aux enfants défavorisés

Grâce aux dons reçus, l’O7 a réussi à distribuer des fournitures à plus de 400 écoliers, issus des régions de Nabaa, Bourj Hammoud, Sodeco, Sin el-Fil, Mrouj, Jbeil et Okaïbé. Photo Joe Hatem

« Parer au plus urgent », telle est la devise du comité de pilotage de l’Opération 7e jour (l’O7) qui, depuis sa création il y a 15 ans, entreprend des actions solidaires au sein de la société, là où le besoin se fait le plus sentir : distribuer des colis alimentaires aux familles nécessiteuses, assurer des besoins médicaux dans différentes régions du Liban, écouter les personnes touchées par l’explosion du 4 août… Dans cette optique, en septembre dernier, le comité de pilotage de l’O7 lance un projet de collecte de matériaux scolaires usagés ou neufs selon les besoins des familles concernées. « Avec la dégradation de la vie de plus de 74 % des Libanais, la rentrée scolaire de cette année était devenue un vrai cauchemar pour les parents, surtout que les écoles n’ont pas pu assurer, comme chaque année, le matériel scolaire à leurs élèves », explique Joe Hatem, coordinateur de l’O7, qui tient à préciser : « Comme c’est un projet fédérateur, c’est toute la famille de l’USJ qui s’est mobilisée pour répondre aux besoins de ces écoliers. » Ainsi, « c’est un vrai élan solidarité » qui a vu le jour. « Les étudiants des différentes facultés de l’université, les professeurs, qui ont mobilisé et lancé le mot autour d’eux, les bénévoles de toutes les cellules, qui ont trié, récolté et distribué par la suite ces fournitures, et même le personnel de l’université, qui malgré ses propres difficultés financières, ont voulu contribuer à leur façon, en rapportant de chez eux des fournitures et des matériaux déjà utilisés. » Pour entamer la distribution des fournitures avant la rentrée scolaire, l’O7 établit un partenariat avec l’association Bassma qui s’occupe d’un très grand nombre de familles dans le besoin. Vu l’immensité des demandes, l’O7 élargit son champ d’action pour atteindre différentes localités et régions du pays et décide d’aider d’autres ONG : l’AFEL (Association du foyer de l’enfant libanais) qui a pour mission de protéger les enfants maltraités ou à risque de maltraitance ; le dispensaire de l’association caritative al-Daccache, le Foyer des antonins et ainsi qu’un orphelinat à Okaïbé. Pour mieux recenser les besoins des écoliers, chacun selon son âge et sa situation, l’O7 fait appel à des assistantes sociales qui œuvrent au sein des associations précitées. « Dans un premier temps, nous avons répertorié les objets ramassés selon les demandes, les âges et les besoins de chaque enfant. Et nous les avons distribués par la suite de façon équitable », affirme encore Joe Hatem, précisant que c’est surtout grâce aux dons reçus de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNDOC) et la mobilisation d’amis à l’étranger qu’ils ont pu distribuer à quelque 400 écoliers, issus des régions de Nabaa, Bourj Hammoud, Sodeco, Sin el-Fil, Mrouj, Jbeil et Okaïbé, un set de fournitures neuves ou usagées, comprenant : cartables, dictionnaires, gourdes, lunch box, calculatrices scientifiques, trousses, cahiers, classeurs, stylos, crayons, boîtes de géométrie. Mais au-delà de l’action qui a mobilisé et sensibilisé un très grand nombre d’étudiants de toutes les cellules de l’USJ, c’est le « sentiment d’aider et d’opérer un changement pour un Liban meilleur » qui a le plus motivé les étudiants, tient à relever Roula Ojeimi, chargée de stages à l’Institut libanais d’éducateurs et responsable de la cellule Enfance éducation à l’O7. Et Mme Ojeimi de conclure : « Une fois de plus, l’Opération 7e jour aura atteint sa mission sociale : aider une population écrasée par le malheur, là où le besoin se fait ressentir. »



« Parer au plus urgent », telle est la devise du comité de pilotage de l’Opération 7e jour (l’O7) qui, depuis sa création il y a 15 ans, entreprend des actions solidaires au sein de la société, là où le besoin se fait le plus sentir : distribuer des colis alimentaires aux familles nécessiteuses, assurer des besoins médicaux dans différentes régions du Liban,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut