Rechercher
Rechercher

Culture - Liban

L’artiste Etel Adnan est décédée à Paris

Presque centenaire, figure incontournable de la scène artistique libanaise dans son pays natal comme sur le plan international, Adnan était célébrée dernièrement comme un monument de l’art, de l’écriture et de la gravure.

L’artiste Etel Adnan est décédée à Paris

Etel Adnan dans son atelier parisien. Photo DR

Etel Adnan, poète, auteure, journaliste et artiste peintre libano-américaine, est décédée à Paris à l’âge de 96 ans dans la nuit de samedi 13 à dimanche 14 novembre.

Presque centenaire, figure incontournable de la scène artistique libanaise dans son pays natal comme sur le plan international, elle était célébrée dernièrement comme un monument de l’art, de l’écriture et de la gravure.

Née à Beyrouth le 24 février 1925 d’une mère grecque chrétienne et d'un père syrien musulman, elle a vécu en Californie avant de s’installer à Paris pour des raisons de santé.

Lire aussi

Etel Adnan et Vassily Kandinsky côte à côte au musée Guggenheim

En juillet dernier, le prestigieux festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence présentait un spectacle inspiré de son recueil L’Apocalypse arabe, mis en scène par le Libano-Français Pierre Audi, également directeur du festival. Alors que ses œuvres se promènent de cimaises en salles de ventes, de musées en institutions prestigieuses, le musée Guggenheim lui consacre une magnifique rétrospective aux côtés de Vassily Kandinsky sous les intitulés : « Vasily Kandinsky : Around the Circle ».

Etel Adnan, poète, auteure, journaliste et artiste peintre libano-américaine, est décédée à Paris à l’âge de 96 ans dans la nuit de samedi 13 à dimanche 14 novembre. Presque centenaire, figure incontournable de la scène artistique libanaise dans son pays natal comme sur le plan international, elle était célébrée dernièrement comme un monument de l’art, de l’écriture et de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut