Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Le syndicat des transporteurs routiers et la CGTL en grève mercredi prochain

Le syndicat des transporteurs routiers et la CGTL en grève mercredi prochain

Le président de la Fédération des syndicats des transporteurs routiers, Bassam Tleiss. Photo ANI

Les syndicats des transporteurs routiers et la Confédération générale des travailleurs libanais (CGTL) ont annoncé vendredi une grève mercredi prochain, pour dénoncer l'augmentation effrénée du prix des carburants, alors que plus de 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté et peine à s'approvisionner en essence. 

A l'issue d'une réunion au siège de la CGTL, le président de la Fédération des syndicats des transporteurs routiers, Bassam Tleiss, a indiqué que "le mercredi 27 octobre sera une journée de colère dans le secteur des transports routiers sur tout le territoire libanais". Il a précisé que les détails sur cette mobilisation "décisive" seront rendus publics dans une conférence de presse mardi. 

De son côté, le président de la CGTL, Béchara Asmar, a affirmé que son syndicat soutient la grève annoncée par M. Tleiss, afin de réclamer l'amélioration des conditions de vie et de travail des employés. Il a appelé les responsables à fixer le taux de change de la livre libanaise, annuler les taxes sur les prix des carburants, surveiller leur "stockage illégal" par les importateurs, procéder à une augmentation salariale dans les secteurs privé et public et fixer les indemnités de transport journalières à 100.000 LL.

Mercredi dernier, de nombreuses routes avaient été coupées à travers le Liban, en signe de colère face à la flambée des prix des carburants. Après la récente levée des subventions, le bidon d'essence de 20 litres se vend à plus de 300.000 LL alors que la dépréciation de la monnaie locale se poursuit chaque jour.



Les syndicats des transporteurs routiers et la Confédération générale des travailleurs libanais (CGTL) ont annoncé vendredi une grève mercredi prochain, pour dénoncer l'augmentation effrénée du prix des carburants, alors que plus de 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté et peine à s'approvisionner en essence. A l'issue d'une réunion au siège de la CGTL, le...