Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Le gouvernement votera jeudi sur la version finale de la déclaration ministérielle


Le gouvernement votera jeudi sur la version finale de la déclaration ministérielle

Le Premier ministre Nagib Mikati présidant une réunion de la commission ministérielle chargée de la rédaction de la déclaration ministérielle, à Baabda, le 15 septembre 2021. Photo Dalati et Nohra

Le nouveau gouvernement libanais votera jeudi sur le texte final de la déclaration ministérielle, dont la rédaction a été finalisée mercredi par la commission ministérielle ad hoc. Le Conseil des ministres de demain se tiendra au palais présidentiel de Baabda. 

Le titre du projet de déclaration est "la détermination et l'espoir", selon notre correspondante Hoda Chédid, qui précise qu'il est constitué de sept pages. 

Une fois la déclaration approuvée par l'Exécutif, elle devra être soumise au Parlement afin que les députés accordent, ou non, leur confiance au cabinet de Nagib Mikati. 

La commission ministérielle chargée de la rédaction de la déclaration s'est réunie trois fois pour plancher sur le texte. Elle était composée du vice-Premier ministre Saadé Chami et des ministres de la Justice, Henri Khoury, de l’Énergie, Walid Fayad, de la Culture, Mohammad Mortada, de l’Intérieur, Bassam Maoulaoui, de l’Information, Georges Cordahi, de l’Éducation, Abbas Halabi, du Travail, Moustapha Bayram, de l’Agriculture, Abbas Hajj Hassan, et d’État pour le Développement administratif, Najla Riachi.

Quant à la déclaration elle-même, elle devrait être brève et concise, axée sur l’action à entreprendre pour freiner l’effondrement général du pays, plutôt que sur "de grands slogans politiques", avait indiqué lundi soir une source de la commission à L'Orient-Le Jour. Elle comporta des clauses relatives aux solutions aux problèmes d’électricité et de carburants, à la protection des dépôts bancaires, aux écoles, etc. Le document reprendra également le programme de l’initiative française. Les thématiques seront relatives à la gestion de la pandémie de Covid-19, au traitement des conséquences de l’explosion du 4 août 2020, à la reconstruction du port de Beyrouth, aux réformes exigées par la communauté internationale, ainsi qu’à la tenue des élections législatives de mai 2022 dans les délais prévus.

Le nouveau gouvernement a été formé vendredi dernier, après treize mois de tractations et de querelles politiques, alors que le Liban traverse une grave crise financière et socio-économique, qui a poussé plus 78% de la population sous le seuil de pauvreté, selon l'Onu. L'équipe ministérielle de Nagib Mikati est très attendue pour lancer des réformes qui devraient permettre de débloquer des fonds de la communauté internationale et contribuer au redressement de l'Etat. 


Le nouveau gouvernement libanais votera jeudi sur le texte final de la déclaration ministérielle, dont la rédaction a été finalisée mercredi par la commission ministérielle ad hoc. Le Conseil des ministres de demain se tiendra au palais présidentiel de Baabda. Le titre du projet de déclaration est "la détermination et l'espoir", selon notre correspondante Hoda Chédid, qui...