Rechercher
Rechercher

Économie - Crise

Échanges des DTS : le Liban devrait recevoir plus d’un milliard de dollars le 16 septembre

Ce sera au nouveau gouvernement de Nagib Mikati de décider à quels secteurs seront alloués ces fonds.

Échanges des DTS : le Liban devrait recevoir plus d’un milliard de dollars le 16 septembre

Des étagères vides dans un supermarché au Liban, le 22 août 2021. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Le Liban recevra jeudi 1,135 milliard de dollars en échange de deux allocations de droits de tirage spéciaux (DTS, Special Drawing Rights ou SDR en anglais), du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé lundi le ministère des Finances. Ce montant correspond à la somme des deux dernières allocations de DTS (sur quatre au total, plus une allocation spéciale dont n’a pas bénéficié le Liban) : celle du 28 août 2009 qui s’élevait à 275 millions de dollars, et celle du 23 août dernier qui était de 860 millions de dollars. Ce total devrait être transféré dans un compte spécial de la banque centrale.

Les DTS sont un moyen pour les États d’augmenter leurs réserves en s’échangeant des DTS à de faibles taux d’intérêt. Suite à la crise des subprimes de 2008, le FMI a émis des DTS en 2009 pour aider les pays à y faire face. Or, le Liban, dont le secteur bancaire n’avait pas été affecté par les mouvements financiers mondiaux à ce moment-là, ne les avait pas échangés contre des devises. Les DTS sont donc restés, depuis, dans les réserves en devises de la Banque du Liban (BDL). L’allocation de cette année vise, elle, à aider les pays à faire face à la crise sanitaire de Covid-19.

Fonds pour la réduction de la pauvreté
La procédure normale requiert qu’un pays ayant besoin de liquidités cherche un autre pays ou institution qui serait prêt à lui prêter de l’argent à un faible taux d’intérêt (près de 0,05 % actuellement). Toutefois, le porte-parole du FMI, Gerry Rice, avait précisé en juin que l’institution planchait sur un moyen d’inciter les pays « qui ont des positions extérieures fortes » – en référence à une balance des paiements (la différence entre les flux entrants et sortants du pays) excédentaire – à « volontairement (leur) transférer une partie de leurs DTS ». Et cela via le Fonds pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance du FMI (Poverty Reduction and Growth Trust-PRGT), qui octroie des prêts « sans intérêts ». Une source proche du dossier croit savoir que c’est à travers ce mécanisme que le Liban recevra l’argent jeudi, ce qui a permis au pays du Cèdre d’éviter de chercher des acheteurs, une situation qui aurait été compliquée dans la mesure où le Liban a fait défaut sur sa dette en devises (les Eurobonds) en mars 2020 et ne l’a toujours pas restructurée, n’inspirant ainsi pas la confiance des créanciers.

Pour mémoire

Assurer une allocation responsable des droits de tirage spéciaux au Liban

Il s’agit donc là d’une bouffée d’air temporaire pour un pays qui traverse depuis près de deux ans une crise économique et financière aiguë, un pays en manque de liquidités pour financer les besoins les plus basiques, comme l’électricité, dont dépendent de nombreux secteurs productifs (industrie et boulangerie) et vitaux (hôpitaux et l’eau).

Selon la source précitée, ce sera toutefois au nouveau gouvernement de Nagib Mikati, formé vendredi, de décider à quels secteurs seront alloués ces fonds. Selon une source diplomatique, sous le gouvernement sortant de Hassane Diab, des responsables semblaient s’être déjà entendus sur la répartition de ces aides : un tiers serait alloué au secteur de la santé, un autre tiers alimenterait les réserves de la BDL qui ne cessent de diminuer, tandis que le dernier tiers irait financer la carte d’approvisionnement, attendue avec impatience par une large tranche de la population qui vit sous le seuil de pauvreté (près de 74 % de la population selon l’Escwa).

Le Liban fait partie des 189 pays membres du FMI depuis 1948, et a bénéficié en tout de quatre allocations de DTS : celles de 1970-1972, 1979-1980, du 28 août 2009 et du 23 août 2021. Le total mondial de la première allocation concernait 9,3 milliards de DTS et la deuxième à 12,1 milliards de DTS (la quote-part du Liban actuellement n’est que de 0,13 % du total, mais était probablement supérieure auparavant, plusieurs pays étant devenus membres du FMI après 1981). Les deux dernières allocations de DTS ont été bien plus conséquentes: celle du 28 août 2009 concernait 161,2 milliards de DTS et celle du 23 août 2021, 456,5 milliards de DTS (soit près de 650 milliards de dollars). Une autre allocation spéciale a eu lieu le 9 septembre 2009 concernant 21,5 milliards de DTS, uniquement pour les pays ayant rejoint le FMI après 1981.


Le Liban recevra jeudi 1,135 milliard de dollars en échange de deux allocations de droits de tirage spéciaux (DTS, Special Drawing Rights ou SDR en anglais), du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé lundi le ministère des Finances. Ce montant correspond à la somme des deux dernières allocations de DTS (sur quatre au total, plus une allocation spéciale dont n’a pas...

commentaires (9)

BM ET FMI FAITES VITE. UNE EQUIPE DE CONTROLE DE CES FONDS ET LEUR PLUS ETROIT EMPLOIE AVANT QUE NOS MAFIEUX N,Y TOUCHENT.

L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

15 h 05, le 14 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • BM ET FMI FAITES VITE. UNE EQUIPE DE CONTROLE DE CES FONDS ET LEUR PLUS ETROIT EMPLOIE AVANT QUE NOS MAFIEUX N,Y TOUCHENT.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 05, le 14 septembre 2021

  • Tous ces nouveaux sinistres qui ne se sont pas encore "servi" dans la gamelle polotico-financière sont encore plus inquiètants.

    Je partage mon avis

    12 h 21, le 14 septembre 2021

  • admettre que mikati est capable de controler, lui, le bon usage de ce montant serait absolument naif. mais comment admettre/comprendre que le FMI n'ait pas impose son propre controle ? CURIEUX , TRES CURIEUX , FAIRE CONFIANCE AUX KELLON D'EN DISPOSER ???????

    Gaby SIOUFI

    10 h 08, le 14 septembre 2021

  • "un tiers serait alloué au secteur de la santé, un autre tiers alimenterait les réserves de la BDL (...), tandis que le dernier tiers irait financer la carte d’approvisionnement (laquelle a déjà son financement assuré par une autre voie!)". Nous sommes au Liban, voyons! Il y a bien quelque part un "quatrième tiers" à répartir entre nos "dirigeants".

    Yves Prevost

    07 h 06, le 14 septembre 2021

  • ‏من سيقرأ ‏من سيقرأ المليار Qui va voler ce milliard?

    Robert Moumdjian

    00 h 54, le 14 septembre 2021

  • On peut se poser des questions quant à la bonne utilisation de ces fonds au vu de la nomination de ce gouvernement d’experts… le ministre des finances qui au même titre que le gouverneur en place est responsable de la débâcle financière , aux affaires étrangères on y trouve un économiste, aux affaires sociales on a droit à un grand admirateur des couches culotte chinoises, en d’autres termes, en attendant la nomination d’un vétérinaire à la santé, aucun des ministres n’a été promu dans le cadre d’une vraie expertise dans un domaine spécifique, sauf peut être le ministre du tourisme qui n’a besoin d’aucune compétence vu que des touristes …on n’en a plus.

    C…

    20 h 46, le 13 septembre 2021

  • Effectivement, au vu de notre expérience nous sommes en droit de nous inquiéter... Nous sommes surtout en droit de réclamer un suivi précis de la répartition de cette allocation ainsi que des résultats.

    Robert Malek

    20 h 00, le 13 septembre 2021

  • Que le FMI assume la suite et qu'il ne vienne pas pleurer sur notre épaule la disparition en fumée de son fric.

    Je partage mon avis

    18 h 43, le 13 septembre 2021

  • ET C'EST CE GOUVERNEMENT QUI REÇOIT CET ARGENT. LE MINISTRE DE BERRI PRECISEMENT QUI REÇOIT LE CHEQUE. AH LA CONFIANCE !. JE LIT À L'INSTANT QUE LE MINISTRE DU TOURISME EST PROCHE DE BASSIL. SI MIKATI LUI DEMANDE UN JOUR DE FAIRE CECI, ET BSSIL LUI DIRA LE CONTRAIRE. IL VA SUIVRE QUI ? LA MÊME CHOSE S'APPLIQUE SUR TOUS LES MINISTRES PROCHE DE BERRI, PROCHE DU HEZBOLLAH, PROCHE DE JOUMBLATT, PROCHE DE SLEIMAN FRANGIÉ. ILS SUIVRONT PROBABLEMENT TOUS LEURS CHEFS ET NON LE CONCIERGE MIKATI. SACRÉ GOUVERNEMENT COPIER/COLLER DE TOUS LES AUTRES GOUVERNEMENT MAFIEUX. RIEN N'A CHANGER POUR CET ANNÉE.

    Gebran Eid

    18 h 20, le 13 septembre 2021

Retour en haut