Rechercher
Rechercher

Économie - Restrictions bancaires

Adwan : La loi de contrôle des capitaux a été envoyée au secrétariat du Parlement le 26 juillet

Le président de la commission parlementaire de l’Administration et de la Justice, Georges Adwan, a annoncé hier lors d’une conférence de presse que le projet de loi concernant le contrôle des capitaux avait été envoyé au secrétariat général du Parlement le 26 juillet dernier, soit il y a plus d’un mois. Il s’est plaint du retard « d’un an et 9 mois » que l’élaboration de ce texte a subi, alors que les banques du pays ont mis en place de manière unilatérale des restrictions sur les transferts et les retraits en devises à la fin de l’été 2209, soit il y a près de deux ans.

Le président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, le député Ibrahim Kanaan, avait, lui, annoncé en grande pompe l’élaboration de ce projet de loi fin juin. Un projet de loi qui suggère en outre d’établir un plafond de transfert annuel de maximum 50 000 dollars par déposant. Les déposants pourraient en parallèle retirer entre 15 et 20 millions de livres par mois en espèces, en plus du montant de leurs salaires, ainsi qu’un maximum de 400 à 800 dollars en « vrais dollars ». Le texte imposait enfin que l’ensemble des opérations de conversion, sans préciser si les crédits en dollars y étaient inclus, soient faites en utilisant le taux affiché sur la plateforme de change Sayrafa (15 500 livres pour un dollar hier) lancée par la BDL en juin 2020 à destination des agents de change et récemment ouverte aux banques. La commission présidée par Georges Adwan semble avoir entamé quelques changements, comme le retrait au « vrai taux » et non plus au taux de Sayrafa.

Toutefois, plusieurs observateurs indiquent que cette loi n’aura pas l’effet escompté, les personnes politiques influentes et/ou proches des banques ayant pu, dans les mois suivant le début de la mise en œuvre des restrictions, sortir leur argent du pays. L’ancien directeur général du ministère des Finances, Alain Bifani, qui a démissionné, a affirmé qu’entre « 5,5 et 6 milliards de dollars » ont été sortis des banques entre octobre 2019 et juin 2020.


Le président de la commission parlementaire de l’Administration et de la Justice, Georges Adwan, a annoncé hier lors d’une conférence de presse que le projet de loi concernant le contrôle des capitaux avait été envoyé au secrétariat général du Parlement le 26 juillet dernier, soit il y a plus d’un mois. Il s’est plaint du retard « d’un an et 9 mois » que l’élaboration de...

commentaires (1)

A quoi ça sert encore le contrôle des capitaux, puisque les corrompus ont sécurisé leur argent sans le moindre haircut à l'étranger ? Et les déposants subissent un haircut de plus de 80% sur l'argent qu'ils ont confié aux voleurs.

Esber

13 h 39, le 12 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • A quoi ça sert encore le contrôle des capitaux, puisque les corrompus ont sécurisé leur argent sans le moindre haircut à l'étranger ? Et les déposants subissent un haircut de plus de 80% sur l'argent qu'ils ont confié aux voleurs.

    Esber

    13 h 39, le 12 septembre 2021

Retour en haut