Rechercher
Rechercher

Politique - Anniversaire

Abbas Ibrahim : La crise que traverse le Liban risque de se prolonger

"Lorsque l'État tombera, personne ne sera épargné par sa chute", prévient le directeur de la Sûreté générale.

Abbas Ibrahim : La crise que traverse le Liban risque de se prolonger

Le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim. Photo d'archives Reuters/Jamal Saidi

Le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a prévenu vendredi que la grave crise dans laquelle se débat le Liban depuis deux ans risquait de se prolonger, alors que de nombreux incidents sécuritaires sont signalés quasi-quotidiennement à travers le territoire, faisant craindre le pire à une population dont 78% vit sous le seuil de pauvreté aujourd'hui.

"Le Liban connaît un déséquilibre politique et économique et même sécuritaire et militaire, suite à l'effondrement brutal de l'Etat, qui touche toutes ses institutions et épuise les Libanais", a affirmé le général Ibrahim, dans son ordre du jour aux forces de la Sûreté générale, à l'occasion du soixante-seizième de l'institution. Il a dans ce cadre demandé aux militaires de "rester prêts et d'accomplir leur devoir envers la patrie". 

"Lorsque l'Etat tombera"
"La crise que traverse le Liban risque de se prolonger", a estimé le haut responsable sécuritaire. Votre devoir est de rester fermes et de constituer un barrage impénétrable pour protéger votre pays, votre famille et votre peuple", a-t-il plaidé auprès des militaires. "Lorsque l'État tombera, personne ne sera épargné par sa chute et ne sera à l'abri du chaos et des tensions", a averti M. Ibrahim.

"En dépit des difficultés, la direction générale de la Sûreté générale ne manquera pas de vous fournir toutes les facilités possibles, transport compris. En contrepartie, elle n'hésitera pas à sévir à l'encontre de tout contrevenant", a-t-il assuré, alors que les militaires du pays ont vu la valeur de leurs salaires fondre en raison de la dépréciation folle de la livre libanaise. "Nous ne permettrons aucune tiédeur dans l'accomplissement des devoirs imposés par la Sûreté générale", a prévenu le directeur. 

Lire aussi

Derrière le drame du Akkar, un cocktail explosif de misère et de marginalisation

Tandis que le Liban est en proie à un effondrement socio-économique accéléré depuis plusieurs mois, qualifié de "dépression délibérée" par la Banque mondiale, les incidents sécuritaires se multiplient, notamment dans le Akkar et à Tripoli (Liban-Nord), deux régions des plus pauvres du pays. Plusieurs incidents ont éclaté ces dernières semaines aux abords des stations-service, entre propriétaires, employés et automobilistes excédés, faisant des morts et des blessés. Des camions-citernes ont été arrêtés plusieurs fois par des Libanais désespérés de se procurer du carburant, forçant l'armée à escorter ces camions. Ces incidents font redouter une dégradation de la situation sécuritaire, sur fond d'appauvrissement généralisé, de désespoir et de colère face aux pénuries chroniques d'électricité et d'essence. 


Le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a prévenu vendredi que la grave crise dans laquelle se débat le Liban depuis deux ans risquait de se prolonger, alors que de nombreux incidents sécuritaires sont signalés quasi-quotidiennement à travers le territoire, faisant craindre le pire à une population dont 78% vit sous le seuil de pauvreté aujourd'hui."Le Liban...

commentaires (16)

Évidemment puisqu’il exécute à la lettre le plan Hezbollahi iranien,,,

Wow

13 h 17, le 28 août 2021

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • Évidemment puisqu’il exécute à la lettre le plan Hezbollahi iranien,,,

    Wow

    13 h 17, le 28 août 2021

  • Je ne comprends pas! De quel État il parle? L’Etat libanais n’existe pas depuis belle lurette. Le pays est dirigé par le Hezbollah directement ou indirectement par ses marionettes. Par contre, il est vrai que les services de la SG sont surchargés car ils délivrent quotidiennement un nombre astronomique de nouveaux passeports à tous les candidats à l’émigration massive. Le président l’avait bien dit, que ceux qui ne sont pas contents qu’ils quittent le pays, comme si le pays lui appartenait. Eh ben non Monsieur le président, le peuple reste mais les politiques passent …

    Choqué par Censure OLJ

    12 h 11, le 28 août 2021

  • "Lorsque l'État tombera, personne ne sera épargné par sa chute et ne sera à l'abri du chaos et des tensions". Qu'il sise cela à ses petits copains du Hezb, dont la principale activité est d'empêcher la formation d'un Etat digne de ce nom.

    Yves Prevost

    07 h 13, le 28 août 2021

  • Pas grave! Je fais confiance à Brahim...je parie qu'il nous évacuera vers de lointaines régions de la Syrie, hommes femmes et zenfants dans des bus zair/conditionnels... Loin du Costa brava qu'est devenu le pays après les efforts de nos polichinelles de tout calibre...

    Wlek Sanferlou

    22 h 06, le 27 août 2021

  • Le Chef de sûreté nous annoncé ses pronostics. pessimistes ! N’est-il pas mieux qu’il garde le silence? Des incompétents nommés responsables.

    Georges S.

    21 h 41, le 27 août 2021

  • "rester prêts et d'accomplir leur devoir envers le patrie ( c’est la patrie, non le patrie )

    Ziad

    21 h 23, le 27 août 2021

    • Merci pour votre commentaire, l'erreur a été corrigée. Bien à vous

      L'Orient-Le Jour

      21 h 26, le 27 août 2021

  • Il prévient que la situation va durer ? Quel scoop ! Mais bien sûr que ça va durer et même empirer (bien que nous ayons du mal à imaginer que l'on puisse tomber plus bas que ça) tant que ces chefs de tribus, ces soi-disant responsables, ces zaïms... ne souffrent nullement de la situation grâce à l'argent qu'ils nous ont volé, à leurs générateurs privés, leurs domestiques, etc., et surtout tant que les Libanais se laisseront faire.

    Robert Malek

    20 h 13, le 27 août 2021

  • Ces securitaires qui, parcequ'ils ont fait l'ecole militaire, s'imaginent qu'ils ont la science infuse et deviennent experts en tout : Economie, Finance, Sociologie, Histoire, Geographie et meme diplomatie. Alors qu'en realite ils ne sont rien de plus que les "chiens de garde" (Paul Nizan) des canailles politichiennes. Aussi incompetents que leurs maitres. Entre canides .....

    Michel Trad

    19 h 53, le 27 août 2021

  • Menace implicite? Eh bien qu'il tombe et n'épargne personne, PERSONNE! car pour le moment, le peuple semble être le seul à subir l'effondrement! Pendant que nous sommes sans lumières, vos palaces sont illuminés et vous vivez dans la volupté ! arrêtez vos baratins de grâce!

    Tous Dehors

    19 h 36, le 27 août 2021

  • Lorsque l'État tombera, personne ne sera épargné par sa chute.. l'état pourra t il tomber plus bas ? Des millions de personnes à la dérive qui attendent dans leur chute que les rejoignent les responsables, infime motif de consolation..

    C…

    18 h 02, le 27 août 2021

  • AU NOM DE LA RELIGION, LES CHEFS DE LA MAFIA SONT PROTÉGÉS. EN ITALIE C'EST DIFFÉRENT, LES GENS SONT TOUS D'UNE SEULE RELIGION OU PRESQUE. CHEZ NOUS ON A PLUSIEURS RELIGIONS. ET NOS RELIGIEUX S'ACTIVENT BIEN, CHCUN DE SON CÔTÉ POUR PROTÉGER LES SIENS. ON A VU L'EXEMPLE DU CLUB DES MILLIARDAIRES QUI SE CACHENT DERRIÈRE LEUR RELIGION. AOUN A SON GENDRE QUI DIRIGE UN GROUPE QUI PARLE AU NOM DU JESUS. "MON OEIL". IL PARTAGE LES CROYANTS À JESUS AVEC SLEIMAN FRANGIÉ ET GEAGEA. ALSAYED HASSAN NASRALLAH PARTAGE AVEC BERRI LE POSTE DU PORTE PAROLE DE LA RELIGION CHÏTE. ET JOUMBLATT BIEN SÛR EST LE DIEU INCARNÉ DES DRUZES. TOUS CES CHEFS MAFIEUX SE SONT MIS D'ACCORD À NE JAMAIS ÊTRE D'ACCORD POUR GARDER CHACUN DE SON CÔTÉ LA MAIN MISE SUR LES SIENS. ON APPELLE CETTE TERRE UNE NATION.....SAUVE QUI PEUT VITE. PLUS TU ATTEND PLUS T'ES FOUTU.

    Gebran Eid

    16 h 40, le 27 août 2021

  • Peut être qu'il faudrait tout simplement protéger le pays et son peuple de la criminalité politique, non?

    Je partage mon avis

    16 h 07, le 27 août 2021

  • On est à deux doigts de le croire quant aux aides accordées aux militaires. Il va falloir leur assurer leur repas quotidiens avant de leur faire des promesses farfelues. On a droit tous les jours à des discours de la part des fossoyeurs de ce pays faisant de la surenchère l’un sur l’autre alors que nous savons pertinemment que c’est grâce à eux tous, ces vendus que le Liban n’est plus. LA FERME BANDE DE RAPACES AFFAMÉS, VOUS N’AVEZ AUCUN HONNEUR NI CONSCIENCE. ON VOUS MAUDIT VOUS ET VOTRE LIGNÉE.

    Sissi zayyat

    16 h 02, le 27 août 2021

  • On est à deux doigts de le croire quant aux aides accordées aux militaires. Il va falloir leur assurer leur repas quotidiens avant de leur faire des promesses farfelues. On a droit tous les jours à des discours de la part des fossoyeurs de ce pays faisant de la surenchère l’un sur l’autre alors que nous savons pertinemment que c’est grâce à eux tous, ces vendus que le Liban n’est plus. LA FERME BANDE DE RAPACES AFFAMÉS, VOUS N’AVEZ AUCUN HONNEUR NI CONSCIENCE. ON VOUS MAUDIT VOUS ET VOTRE LIGNÉE.

    Sissi zayyat

    16 h 02, le 27 août 2021

  • Peut-etre qu' il faudra laisser tomber le pays comme les judokas qui entraine le vilain dans leur chute, pour ensuite le laisser a terre et se relever. Ce sera le seul moyen de se debarasser du Hezb...et de ses acolytes..

    LeRougeEtLeNoir

    15 h 42, le 27 août 2021

Retour en haut