Rechercher
Rechercher

Environnement - Liban

Incendie "partiellement maîtrisé" à Kobeyate, les flammes poursuivent leurs ravages dans le Akkar

"La situation sur le terrain est effrayante", déclare le ministre sortant de l'Agriculture.

Incendie

Un homme court à l'abri alors que des flammes dévorent une forêt à Kobeyate, dans le Akkar au Liban-nord, le 29 juillet 2021. Photo JOSEPH EID / AFP

L'incendie dévastateur qui s'est déclaré il y a plus de 24h à Kobeyate, dans le Akkar (Liban-Nord), a été "partiellement maîtrisé", a indiqué jeudi après-midi la défense civile, mais les flammes continuent de ravager d'autres localités de la région, aggravées par des vents forts. Ces incendies en série, qui se sont étendus au Hermel, dans la Békaa, ont fait un mort et plusieurs blessés. 

"Des membres de la défense civile, en coopération avec l'armée libanaise, sont parvenus à maîtriser partiellement l'incendie au niveau de Kobeyate", a indiqué l'organisation dans un communiqué, soulignant que des foyers restaient actifs dans les localités avoisinantes de Qatlaba, Machrouh el-Akhdar, Qamiaa et Andqet. "La force du vent a provoqué la propagation rapide du feu vers Akroum et Rouaïmeh, ainsi que vers le village de Basatine, dans le Hermel, et jusque dans le territoire syrien", a ajouté la Défense civile. Les volontaires poursuivent leurs opérations, accompagnées de quatre hélicoptères militaires, malgré les difficultés rencontrés, ajoute le texte, qui cite notamment l'accès compliqué à certaines zones et la chaleur. La direction de la Défense civile a en outre annoncé que trois de ses bénévoles avaient été légèrement blessés depuis hier soir. 

Des équipes de la défense civile, de l'armée et des activistes écologiques volontaires avaient commencé, dès 5 heures du matin, à lutter contre le feu, selon l'Agence nationale de l'information (Ani, officielle). Plusieurs équipes de secouristes de la Croix-Rouge se sont également déployées, ayant recours à 13 voitures de secours. Selon l'agence, la défense civile syrienne et des hélicoptères syriens sont également intervenus pour éteindre le feu qui s'étendait le long de la frontière libano-syrienne commune au niveau des localités de Akroum et de Akoum.

Les habitants de Kfar Toun et de Akroum dans la région de Jabal Akroum ont appelé l'Etat et l'armée libanaise à intervenir urgemment pour cerner le feu qui s'approchait des habitations peuplées, les cas d'intoxication se multipliant en raison de la fumée dégagée de l'incendie dans plusieurs forêts et terres agricoles. 

Un nouvel incendie s'est en outre déclenché jeudi aux abords de la localité de Dora dans le Akkar, dévastant de larges superficies d'une forêt de pins, d'oliviers et de chênes, selon l'Ani. Un hélicoptère de l'armée libanaise tente d'éteindre les flammes, alors que la situation risque "de ne plus être contrôlée", selon le directeur du centre de la Défense civile au Akkar, Anwar el-Masri. La troupe a de son côté annoncé avoir envoyé quatre hélicoptères pour lutter contre les flammes à Jabal al-Akroum. Un autre incendie s'est déclaré dans le village de Beino, localité déjà ravagée hier par les flammes. "Des habitants et des camions-citernes ne sont pas parvenus à éteindre l'incendie qui n'est plus sous-contrôle", rapporte l'Agence. Et dans le Chouf, la localité de Mazboud a elle aussi été touchée par un important feu cet après-midi.

Photo JOSEPH EID / AFP

Feu "énorme"

"La situation sur le terrain est effrayante", a déclaré jeudi à l'AFP le ministre de l'Agriculture, Abbas Mortada. "Le feu est énorme, il a détruit de nombreuses surfaces boisées, et menace désormais les maisons", a-t-il ajouté, assurant que champs et vergers sont menacés. "Nous n'avons pas les capacités pour éteindre le feu, pour cela nous avons espoir que les pays amis seront à nos côtés dans les heures à venir", a ajouté le ministre.

Les gigantesques incendies qui s'étaient déclenchés dans le Akkar mercredi ont fait un mort, un adolescent volontaire de 15 ans, qui participait aux efforts en cours pour éteindre le gigantesque feu à Kobeyate. Il faisait partie des habitants du secteur "qui se sont précipités sur le site pour tenter d'éteindre le feu", a indiqué la défense civile libanaise. Huit personnes ont également été transportées à l'hôpital et 25 soignées sur place par des ambulances, tandis que 17 habitants ont été évacués, selon la Croix-Rouge libanaise. Les flammes ont également ravagé de grands espaces verts, atteignant les habitations et nécessitant l'évacuation des civils.

Réagissant à ces incendies, le président Michel Aoun a affirmé jeudi sur Twitter "suivre" les efforts de l'armée, de la Défense civile et de la Croix-Rouge et a demandé aux services de sécurité d'essayer de cerner les incendies afin qu'ils n'atteignent pas les habitations. 

Les autorités libanaises ont contacté Chypre pour demander l'envoi d'avions bombardiers d'eau, afin d'épauler les hélicoptères de l'armée libanaise et les équipes de la défense civile, a rapporté mercredi soir l'Ani.

Chaque année, avec la saison estivale et les grosses chaleurs exacerbées par le réchauffement climatique, le Liban et la Syrie voisine sont en proie à des incendies de plus en plus récurrents. En octobre 2019, le pays avait connu des incendies dans la montagne au sud de la capitale. Les autorités avaient peiné à circonscrire les feux, les Libanais y voyant une nouvelle preuve de l'incurie des pouvoirs publics.


L'incendie dévastateur qui s'est déclaré il y a plus de 24h à Kobeyate, dans le Akkar (Liban-Nord), a été "partiellement maîtrisé", a indiqué jeudi après-midi la défense civile, mais les flammes continuent de ravager d'autres localités de la région, aggravées par des vents forts. Ces incendies en série, qui se sont étendus au Hermel, dans la Békaa, ont fait un mort et plusieurs...

commentaires (5)

Chypre 800.000 habitants , honte à tous ces vaut rien . Le seul pays qui peut vous aider c’est Israël , l’Iran est loin …..

Eleni Caridopoulou

20 h 16, le 29 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Chypre 800.000 habitants , honte à tous ces vaut rien . Le seul pays qui peut vous aider c’est Israël , l’Iran est loin …..

    Eleni Caridopoulou

    20 h 16, le 29 juillet 2021

  • Je salue La Défense civile, La Croix rouge, l’armée et tous les volontaires qui luttent contre ces feux mais JE HURLE ma colère contre les potiches qui gouvernent et contre le président qui “suit” les événements…en 2019 on a eu des incendies ravageurs et tous ces salauds qui nous gouvernent auraient dû équiper La Défense civile d’une façon digne au lieu de piller les caisses de l’état et de quémander maintenant l’aide de Chypre. LA HONTE

    mokpo

    20 h 01, le 29 juillet 2021

  • Papi Twitteur "...suit les efforts de l'armée, de la Défense civile et de la Croix-Rouge..." Donc, citoyens du Akkar, dormez tranquilles...comme lui...sur vos deux oreilles...tout ira bien !!!! - Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 31, le 29 juillet 2021

  • Politiciens incapables, inutiles et criminels...

    Wlek Sanferlou

    14 h 39, le 29 juillet 2021

  • A l’instant je regarde MTV et ELJADID le cœur serré et effaré par l’immobilisme des autorités Libanaises alors que le pays prend feu au sens propre et figuré. Que fait donc le père de tous les Libanais, que fait le gouvernement démissionnaire, que fait le président du parlement , que fait le parlement, que fait le Hezbollah, que fait donc le CPL le parti fort ? tous ces incapables regardent le feu ravager les maisons Libanaises sans eau sans moyens pieds et mains liés. C’est un assassinat du citoyen libanais pas tous ces pyromanes. Ils devraient être tous jugés pour non-assistance à Pays et peuple en danger.

    Le Point du Jour.

    13 h 47, le 29 juillet 2021

Retour en haut