Rechercher
Rechercher

Économie - Monnaie

La BDL dément l’achat de 600 millions de dollars sur le marché des changes

La Banque du Liban (BDL) a démenti hier avoir acheté près de 600 millions de dollars sur le marché parallèle libanais, sur lequel évoluait hier le taux de change à près de 18 600 livres pour un dollar, suivant des informations qui circulaient dans la presse.

La BDL indique qu’il s’agit d’une campagne médiatique la visant et que la nouvelle dépréciation de la monnaie nationale, dont le taux de change a atteint un pic à 24 000 livres il y a deux semaines pour ensuite plonger à 16 000 livres et remonter à 18 600 livres hier, est due à « des instabilités politiques ».

Elle rappelle également l’obligation faite aux banques et aux agents de change d’inscrire toutes leurs opérations sur la plateforme Sayrafa, sous peine de mesures punitives. La banque centrale explique donc qu’elle ne peut pas entreprendre des opérations de change sans qu’il y ait des preuves.

Enfin, le gouverneur Riad Salamé a annoncé dans un autre communiqué que 3 millions de dollars avaient été échangés hier dans les banques et chez les changeurs, via la plateforme Sayrafa, pour un taux moyen de 16 500 livres pour un dollar, contre 2 millions de dollars hier pour un taux moyen de 14 400 livres. Depuis lundi, la parution du bilan de Sayrafa est quotidienne, alors qu’elle était hebdomadaire auparavant. Lancée en juin 2020, cette plateforme avait d’abord été réservée aux cambistes, mais avait échoué en raison de la lenteur d’ajustement du taux de change pratiqué.


La Banque du Liban (BDL) a démenti hier avoir acheté près de 600 millions de dollars sur le marché parallèle libanais, sur lequel évoluait hier le taux de change à près de 18 600 livres pour un dollar, suivant des informations qui circulaient dans la presse. La BDL indique qu’il s’agit d’une campagne médiatique la visant et que la nouvelle dépréciation de la monnaie...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut