Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Quel mal ai-je fait aux hommes ?

Quel mal ai-je fait aux hommes

Pour subir un tel destin ?

Quel mal ai-je fait aux hommes

Pour que mon peuple meure de leurs mains ?

Pourquoi ma terre doit-elle trembler

Sous leurs obus meurtriers ?

Pourquoi ma terre doit-elle saigner

Pour assouvir leurs appétits guerriers ?

Mes fils ont répandu la prospérité

Sur les chemins qu’ils ont sillonnés.

Du commerce j’étais le pionnier,

Les hommes ont vendu ma paix.

J’étais pays de tolérance,

Les hommes ont trafiqué la liberté !

Ils m’ont appelé « porte de l’Orient »

Et m’ont abandonné aux funestes courants.

Digne de Dieu qui l’a créé,

Mon cèdre a serti les prières,

Des temples hébraïques

Aux cathédrales ibériques.

Oh ! Dieu, qui m’a voulu en ce coin de la terre,

Éloigne de moi cette misère

Et ne me laisse pas succomber.

Signé, le Liban.

Nicole SCHOUÉRI ABOUHALKA

Colombie-Britannique

Canada

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Quel mal ai-je fait aux hommesPour subir un tel destin ? Quel mal ai-je fait aux hommesPour que mon peuple meure de leurs mains ? Pourquoi ma terre doit-elle tremblerSous leurs obus meurtriers ? Pourquoi ma terre doit-elle saignerPour assouvir leurs appétits guerriers ? Mes fils ont répandu la prospéritéSur les chemins qu’ils ont sillonnés.Du commerce j’étais le pionnier,Les hommes ont...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut