Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Iran

Lancement d'une application de rencontre islamique



Lancement d'une application de rencontre islamique

Un drapeau iranien. Photo d'illustration Safin Hame / AFP

Les autorités iraniennes ont lancé officiellement lundi une application de rencontre islamique à destination de la jeunesse afin de faciliter "des mariages durables et en connaissance de cause", a rapporté la télévision d'Etat.

Baptisé Hamdam ("Compagne" ou "Compagnon" en persan), le nouveau service permet à ses utilisateurs de "chercher et trouver leur époux ou épouse", selon la télévision. Il s'agit de la seule plateforme de rencontre approuvée par l'Etat, a ajouté la télévision en citant le colonel Ali-Mohammad Rajabi, chef de la police du cyberespace. Certaines applications de rencontre comme le réseau américain Tinder jouissent d'une certaine popularité en Iran, mais selon la télévision, l'officier a indiqué lors de la cérémonie de lancement de Hamdam, et sans en nommer aucun, que tous les autres services de rencontre étaient illégaux.

Le site internet de l'application, mise au point par l'Organisation de la propagande islamique, puissante organisation parapublique, dit avoir recours à "l'intelligence artificielle" et apparier "uniquement des célibataires à la recherche d'un mariage permanent et d'un conjoint unique". "La famille est la cible des attaques du Diable et [les ennemis de l'Iran] cherchent à imposer" leur propre vision de la famille, a déclaré l'un des promoteurs de Hamdam, application qui selon lui aide à fonder des familles "saines". Selon le site internet de Hamdam, l'application permet de vérifier l'identité des utilisateurs, qui doivent se soumettre à un "test psychologique" avant de pouvoir accéder aux notices et photos des utilisateurs de l'autre sexe. En cas de compatibilité entre deux profils, Hamdam "met les familles en relation, en présence de consultants". L'application promet aussi d'"accompagner" pendant quatre ans les couples qui se marieraient. L'inscription est gratuite, selon le site.

Les autorités iraniennes, notamment le guide suprême Ali Khamenei, mettent régulièrement en garde contre le recul de l'âge du mariage et la baisse des naissances. En mars, le Parlement, où les conservateurs sont majoritaires depuis 2020, ont voté une loi sur "le rajeunissement de la population et le soutien de la famille". Celle-ci impose au gouvernement d'instituer des primes ou allocations susceptibles de renforcer l'intérêt pour le mariage et de promouvoir dans les médias d'Etat la famille avec plus de deux enfants, tout en restreignant l'accès à l'avortement.


Les autorités iraniennes ont lancé officiellement lundi une application de rencontre islamique à destination de la jeunesse afin de faciliter "des mariages durables et en connaissance de cause", a rapporté la télévision d'Etat.Baptisé Hamdam ("Compagne" ou "Compagnon" en persan), le nouveau service permet à ses utilisateurs de "chercher et trouver leur époux ou épouse", selon la...