Rechercher
Rechercher

Politique - Crise au Liban

Washington et Paris envisagent toutes les options, notamment des "sanctions", contre les responsables politiques

"Je ne sais pas si une décision sera prise (au niveau de l'UE) car c'est un débat sensible mais il y a la volonté européenne d'examiner de possibles sanctions dans les semaines qui viennent", affirme un responsable français.

Washington et Paris envisagent toutes les options, notamment des

Un homme brûlant des pneus lors d'un sit-in contre la crise socio-économique au Liban, le 28 juin 2021 à Beyrouth. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Les Etats-Unis et la France envisagent toutes les options contre les responsables politiques libanais, y compris des "sanctions", pour résoudre la crise qui paralyse ce pays, a déclaré mercredi un responsable français. "La position américaine est je crois la même (que celle de Paris), maintenir la pression maximale, n'écarter aucune option, y compris de sanctions supplémentaires", a indiqué le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune lors d'une audition au Sénat.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et son homologue français Jean-Yves Le Drian ont convenu vendredi dernier à Paris d'exercer une pression commune sur les responsables de la crise, sans préciser quelle forme elle pourrait prendre. Le chef de la diplomatie française évoque de son côté régulièrement, y compris au niveau européen, "la possibilité ou la nécessité de sanctions", a rappelé Clément Beaune devant la Commission des Affaires européennes du Sénat. "Je ne sais pas si une décision sera prise (au niveau de l'UE) car c'est un débat sensible mais il y a la volonté européenne d'examiner de possibles sanctions dans les semaines qui viennent, et en tout cas de maintenir la pression", a-t-il expliqué. L'idée c'est "d'élaborer un régime de sanctions, pour signaler au Liban que nous sommes prêts à le faire, contre les acteurs politiques qui demeurent les responsables du blocage", a ajouté le secrétaire d'Etat. Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell "travaille à un paquet possible de sanctions à notre demande et nous continuerons à manier la carotte et le bâton pour que ce paquet de sanctions européennes soit disponible", a-t-il dit.

Lire aussi

Calme précaire à Tripoli après d'intenses tirs et un déploiement d'éléments armés

La France a de son côté récemment adopté des restrictions d'accès au territoire français à l'encontre de personnalités libanaises jugées responsables du blocage, sans dévoiler leur identité.

Antony Blinken, Jean-Yves Le Drian et leur homologue saoudien Fayçal ben Farhan ont aussi appelé mardi, en marge d'une réunion du G20, les dirigeants libanais à surmonter leurs différends pour résoudre la crise traversée par leur pays.

Depuis le début de la crise à l'automne 2019 - l'une des pires dans le monde depuis 1850 selon la Banque mondiale -, la livre libanaise a perdu 90% de sa valeur face au billet vert sur le marché noir. Le pays souffre de graves pénuries, notamment d'essence, et connaît une explosion du chômage et une paupérisation à grande échelle. Il est aussi sans gouvernement depuis dix mois, faute d'entente entre les partis au pouvoir, accusés par la rue de laisser couler le pays.

Les principaux soutiens du Liban réclament la formation d'un nouveau gouvernement pour mettre en œuvre les réformes structurelles réclamées par la communauté internationale en échange de nouvelles aides. Mais le pays reste, depuis août 2020, sans gouvernement actif, suite à la démission du cabinet de Hassane Diab dans la foulée de l'explosion meurtrière au port de Beyrouth. Nommé en octobre dernier pour mettre en place une nouvelle équipe, le leader du courant du Futur, Saad Hariri, ne parvient pas à accomplir cette mission du fait d'un bras de fer l'opposant au président de la République Michel Aoun et à son gendre Gebran Bassil.


Les Etats-Unis et la France envisagent toutes les options contre les responsables politiques libanais, y compris des "sanctions", pour résoudre la crise qui paralyse ce pays, a déclaré mercredi un responsable français. "La position américaine est je crois la même (que celle de Paris), maintenir la pression maximale, n'écarter aucune option, y compris de sanctions supplémentaires",...

commentaires (16)

Je crois que les sommes pillées et placées dans les banques étrangères sont tellement colossales que le jour où elles seront restituées au pays, le Liban passerait de mendiant à prêteur aux différentes banques qui ont accepté cet argent tout sachant sa provenance et ça a un nom du recèle. Donc ces banques seront poursuivies pénalement et obligées non seulement de payer des amandes mais aussi de payer les dommages et les intérêts pour tous ces citoyens libanais privés depuis des décennies de toutes les infrastructures qu’ils croyaient financer avec leur impôts et taxes . Cela explique la lenteur des prises de sanctions des pays concernés par ce scandale sans précédent. C’est mon analyse personnelle qui me semble plutôt logique.

Sissi zayyat

19 h 07, le 01 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • Je crois que les sommes pillées et placées dans les banques étrangères sont tellement colossales que le jour où elles seront restituées au pays, le Liban passerait de mendiant à prêteur aux différentes banques qui ont accepté cet argent tout sachant sa provenance et ça a un nom du recèle. Donc ces banques seront poursuivies pénalement et obligées non seulement de payer des amandes mais aussi de payer les dommages et les intérêts pour tous ces citoyens libanais privés depuis des décennies de toutes les infrastructures qu’ils croyaient financer avec leur impôts et taxes . Cela explique la lenteur des prises de sanctions des pays concernés par ce scandale sans précédent. C’est mon analyse personnelle qui me semble plutôt logique.

    Sissi zayyat

    19 h 07, le 01 juillet 2021

  • Messieurs Biden et Macron se réunissent à table avec les imposteurs de l’Axe Safavide pour se délecter de viennoiseries nucléaires et chers citoyens libanais vous vous attendez à quoi de leur part ? Jamais ils ne feront comme le grand méchant Trump. Leur modèle c’est le gentil Obama qui a donné la Syrie l’Iraq et le Liban en cadeau à l’Axe Safavide.

    Citoyen libanais

    08 h 04, le 01 juillet 2021

  • La France et les USA. Se paient notre tête . Il y a quelques jours les usa ont acheté une livraison de 39000 barils de pétrole d’un pétrolier iranien qui a accosté sur les côtes Américaines. Hypocrisie ultime!,

    Robert Moumdjian

    05 h 56, le 01 juillet 2021

  • Vous pensez vraiment que la kleptocratie qui gouverne le Liban depuis plus de 40 ans, qui l'avait ruiné et détruit dans un premier temps pendant plus de 15 ans de guerre civile et qui est restée au pouvoir avec votre bénédiction au terme de cette guerre, pour continuer à sévir, voler et piller les finances de l'État et à dévaliser les déposants avec la complicité de la Banque centrale et de toutes les banques commerciales, s'étant assuré auparavant la protection et les faveurs du corps judiciaire, a vraiment peur de la menace de sanctions éventuelles que vous pourriez être amenés à lui infliger le cas échéant, mais de façon anonyme bien sûr et sans rendre publiques ces sanctions et sans dévoiler les noms de leurs destinataires, de peur d'entacher la réputation de ces criminels patentés? Vous vous moquez vraiment du monde et vous montrez à quel point vous êtes faibles et peureux, ou bien tout simplement lâches et complices! Comment après tout ça l'Occident peut se faire respecter? Vous avez perdu toute crédibilité!

    Georges Airut

    01 h 49, le 01 juillet 2021

  • On a tellement entendu ce discoure que la france et L’UE vont sanctionné les responsables libanais du blocage, vous attendez quoi ? Qui doit être d’ accord avec qui ? pour que vous agissiez ? Il ne faut plus attendre et svp bloquez les comptes de tous les responsables politiques , kelon ye3ne kelon

    Ziad

    21 h 45, le 30 juin 2021

  • WOW...C'EST LE BOUT DU TUNNEL. LA FRANCE A ADOTÉ DES RESTRICTIONS D'ACCÈS AU TERRITOIRE FRANÇAIS À L'ENCONTRE DE PERSONNALITÉS LIBANAISES ET A DÉVOILÉ LEUR NOM. "ABOU EL-ABED ET SON ENTOURAGE". ET C'EST PAS TOUT. BLINKEN, LE DRIEN ET BEN FARHAN ONT AUSSI APPELÉ LES DIRIGEANTS LIBANAIS "LA MAFIA" ET L'ONT CHARGÉ À SURMONTER LEURS DIFFÉRENTS ET À CONTINUER À RÉSOUDRE LA CRISE TRAVERSÉE PAR "LEUR" PAYS. DONC C'EST BON QU'EST QU'ON VEUT DE PLUS. L'ESPOIR EST NÉ.

    Gebran Eid

    21 h 28, le 30 juin 2021

  • Il ya des dictons qui sonnent drôlement vrais, malheureusement : la hayata liman tounadi... Tous des vampires et des zombies! ni la France ni l'Europe ni les USA ne nous aideront de peur de morsures fatales...celui qui a coulé Sarkozy était bien libanais, si je me souviens bien...

    Wlek Sanferlou

    20 h 26, le 30 juin 2021

  • Finalement cette fausse intervention de Macron est peut etre encore pire que s’il n’avait rien fait. Il a donné de faux espoirs à la rue et peut etre contribué à etouffer la revolte, redonnant du credit aux criminels qui l’ont clairement pris pour un con.

    Phenix

    20 h 26, le 30 juin 2021

  • Parole, parole, parole ..... " L'occident est egoiste, cynique et brutal" Il ne faut pas esperer quoi que ce soit des cretins occidentaux. La solution est entre les mains des Libanais. Et, malheureusement, elle ne pourra plus etre que violente.

    Michel Trad

    20 h 16, le 30 juin 2021

  • Tant que le Hezbollah ( parti du diable ) ne donne pas son aval inutile d’un gouvernement

    Eleni Caridopoulou

    20 h 15, le 30 juin 2021

  • Qui souffrira de ces sanctions qu'on brandit sans les préciser depuis si longtemps? Le peuple, toujours le peuple et les puissants criminels s'en tireront toujours.

    Politiquement incorrect(e)

    19 h 53, le 30 juin 2021

  • "Attention, Toto, je vais me fâcher !. Toto, si tu continues, je vais me fâcher ! Toto, si je me fâche, ça va mal aller ! Toto je t'aurai prévenu, je vais me fâcher ! Toto, cest la dernière fois que je te le dis, je vais me fâcher ! Eh bien! Tant pis! Fais comme tu veux, mais je suis très fâché !"

    Yves Prevost

    19 h 44, le 30 juin 2021

  • Tout ça c'est du blabla inutile et même ridicule

    La Colère de Zeus

    19 h 40, le 30 juin 2021

  • Il faut nommer les choses par leurs noms. Tant qu'on connaît la vérité, et qu'on parle dans l'abstrait, personne ne se sentirait concerné. Il ne faut pas oublier que non seulement Hariri n'arrive pas à accomplir sa tâche, alors que dire de Moustafa Adib qui n'a pas pu avancer d'un pas pendant plusieurs semaines ? Alors qui ?

    Esber

    19 h 15, le 30 juin 2021

  • Le Grand Liban de 1920 est devenu le pays du grand banditisme gouverné par les plus grands bandits du Moyen-Orient qui y ont élu domicile par la volonté de ceux qui ne veulent plus que le Liban existe dans cette partie du monde.

    Honneur et Patrie

    19 h 06, le 30 juin 2021

  • J’aime bien, le, ´ NOTEMMENT’ , des sanctions… Quelles autres mesures envisagent-ils? Leur interdire l’accès aux palaces parisiens? De faire du shopping sur la 5 eme avenue à New York?? hahahaha

    LeRougeEtLeNoir

    18 h 39, le 30 juin 2021

Retour en haut