Rechercher
Rechercher

Économie - Restructuration financière

Une association de déposants rejette le plan présenté par Henri Chaoul

Une association de déposants rejette le plan présenté par Henri Chaoul

Les banques ont commencé à se barricader depuis la contestation populaire d’octobre 2019. Photo M.A.

Deux associations de déposants ont réagi hier au plan présenté la semaine dernière par le financier Henri Chaoul et préparé par une équipe de professionnels issus du même secteur.

Les grandes lignes de ce plan, accessible en ligne via le compte Twitter d’Henri Chaoul, ont été exposées hier dans nos colonnes. Il consiste à organiser un haircut sur les dépôts en devises en garantissant la valeur de ceux qui sont inférieurs à un certain seuil, en fonction des trois scénarios proposés, tout en laissant aux grands déposants la possibilité de conserver 40 % de la valeur totale de leurs dépôts, dont 30 % en dollars et 10 % répartis en actions dans les banques et en livres libanaises. Ces grands déposants représentent, selon les auteurs du plan, 15 % des dépôts supérieurs à 50 000 dollars, 9 % de ceux supérieurs à 100 000 dollars et 5 % de ceux qui sont supérieurs à 200 000 dollars. Le total des comptes de plus de 2 millions de dollars s’élève à 37,561 millions de dollars, ce qui ne représente que 0,3384 % du total des 111 milliards de dollars de dépôts en juillet 2020, selon nos calculs.

Les auteurs du plan estiment que la stratégie proposée sera à même d’assainir le secteur bancaire, de façon qu’il puisse recommencer à financer l’économie. Ce plan, qui doit s’inscrire dans un panel de réformes plus vaste, insistent ses auteurs, n’est qu’une proposition qui ne s’impose pas aux autorités libanaises et qui ne se focalise volontairement pas sur le traitement des pertes de la BDL et des banques, sans aborder la question des pertes financières de l’État.

Il reste que l’approche proposée dans ce plan a été rejetée par l’Association des déposants (ADL), qui juge la répartition proposée par le plan « inéquitable » et effectuée au détriment des intérêts des déposants. L’association qualifie la stratégie présentée de « plan Lazard en pire », faisant référence au plan préparé conjointement par le gouvernement de Hassane Diab et le cabinet international Lazard en amont du lancement des discussions avec le Fonds monétaire international (FMI), qui avait été sollicité dans la perspective de débloquer un programme d’aide financière pour redresser le pays, en crise depuis 2019. L’ADL accuse en outre les auteurs du plan de « chercher à offrir le secteur bancaire libanais » à une « poignée de grands déposants », ajoutant qu’il s’agit de « personnalités politiquement exposées » qui « échapperont ainsi aux sanctions ».

L’Union des déposants, une deuxième association née dans le sillage du mouvement de contestation du 17 octobre 2019, a pour sa part affirmé à L’Orient-Le Jour ne pas avoir encore pris officiellement position vis-à-vis de ce plan et attend de pouvoir échanger avec ses auteurs pour préciser certains points, notamment concernant la mise à contribution des actionnaires. L’Union affirme en outre rejeter toute solution qui viserait à « utiliser les biens de l’État » – soit qui appartiennent au domaine public – pour éponger les pertes accumulées par la classe politique, le secteur bancaire et la BDL.

Pour rappel, Henri Chaoul avait été sélectionné par le gouvernement de Hassane Diab pour faire partie de l’équipe de négociateurs, mais avait finalement démissionné en juin 2020 en dénonçant un « sabotage » du processus côté libanais. Le plan du gouvernement – ou plan Lazard – avait d’ailleurs été très critiqué par l’Association des banques du Liban (ABL) qui avait soumis un plan alternatif misant essentiellement sur la constitution d’un « fonds de désendettement » financé via la privatisation des actifs de l’État. Une opération supposée rapporter 40 milliards de dollars selon l’ABL, un montant jugé surévalué par une étude menée par Albert Kostanian, chercheur en politique économique à l’Institut Issam Farès (IFI) pour les politiques publiques de l’Université américaine de Beyrouth, publiée au début de l’année.


Deux associations de déposants ont réagi hier au plan présenté la semaine dernière par le financier Henri Chaoul et préparé par une équipe de professionnels issus du même secteur. Les grandes lignes de ce plan, accessible en ligne via le compte Twitter d’Henri Chaoul, ont été exposées hier dans nos colonnes. Il consiste à organiser un haircut sur les dépôts en devises en...

commentaires (12)

LES BIENS DE L'ETAT APPARTIENNENT AU PEUPLE, MAIS LES BIENS DES BANQUES APPARTIENNENT A DES INDIVIDUS OU DES SOCIETES, C'EST EUX QUI ONT DONNE LES FONDS A LA BDL QUI LES A DONNE A L'ETAT. C'EST BIEN LES PROPRIETAIRES ET ACTIONAIRES DES BANQUES ET CERTAINS HAUTS DIRIGEANTS DE CES BANQUES QUI SONT RESPONSABLE DONC LA VERITE ON DEVRAIT COMMENCER A FERMER TOUTES LES BANQUES , ET METTRE SOUS SCELLES TOUTES LES PROPRIETES MOBILE SET IMMOBILES DES BANQUES , DE LEURS DIRIGEANTS ET ACTIONNAIRES ET LES MEMBRES DE LEUR COMITE DE GESTION DES BANQUES AINSI EVIDEMENT QUE LE GOUVERNEUR DE LA BDL ET DES REPONSABLES IMMEDIATS A LA BDL UNE FOIS TOUT CELA SERA VENDU ET LES FONDS TRANSFERES A L'ETRANGER PAR EUX MEMES RAMENES AU LIBAN ON SERA SURPRIS PAR LE FAIT QUE LES DEPOSANTS NE PERDRONT PAS GRAND CHOSE ET SUREMENT MOINS QUE LE VOL DE CHANGER LEURS DOLLARS A 3900 QUAND IL EST SUPERIEUR A 15000 CAR LA PROPOSITION DE 400 DOLLARS ET 12000 LIVRES SERA TELLEMENT MAL ACCEPTE PAR LES BANQUES QUE L'HISTOIRE DES TRANSFERTS AUX ETUDIANTS SE REPETERA. TOUCHER A LA POCHE DES DIRIGEANTS DES BANQUES ET PUIS A CELUI DES DIRIGEANTS DU PAYS ET LE LIBAN SERA A NOUVEAU FLORISSANT EN AVANT MARCHE PEUPLE DU LIBAN LIBRE

LA VERITE

00 h 44, le 16 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • LES BIENS DE L'ETAT APPARTIENNENT AU PEUPLE, MAIS LES BIENS DES BANQUES APPARTIENNENT A DES INDIVIDUS OU DES SOCIETES, C'EST EUX QUI ONT DONNE LES FONDS A LA BDL QUI LES A DONNE A L'ETAT. C'EST BIEN LES PROPRIETAIRES ET ACTIONAIRES DES BANQUES ET CERTAINS HAUTS DIRIGEANTS DE CES BANQUES QUI SONT RESPONSABLE DONC LA VERITE ON DEVRAIT COMMENCER A FERMER TOUTES LES BANQUES , ET METTRE SOUS SCELLES TOUTES LES PROPRIETES MOBILE SET IMMOBILES DES BANQUES , DE LEURS DIRIGEANTS ET ACTIONNAIRES ET LES MEMBRES DE LEUR COMITE DE GESTION DES BANQUES AINSI EVIDEMENT QUE LE GOUVERNEUR DE LA BDL ET DES REPONSABLES IMMEDIATS A LA BDL UNE FOIS TOUT CELA SERA VENDU ET LES FONDS TRANSFERES A L'ETRANGER PAR EUX MEMES RAMENES AU LIBAN ON SERA SURPRIS PAR LE FAIT QUE LES DEPOSANTS NE PERDRONT PAS GRAND CHOSE ET SUREMENT MOINS QUE LE VOL DE CHANGER LEURS DOLLARS A 3900 QUAND IL EST SUPERIEUR A 15000 CAR LA PROPOSITION DE 400 DOLLARS ET 12000 LIVRES SERA TELLEMENT MAL ACCEPTE PAR LES BANQUES QUE L'HISTOIRE DES TRANSFERTS AUX ETUDIANTS SE REPETERA. TOUCHER A LA POCHE DES DIRIGEANTS DES BANQUES ET PUIS A CELUI DES DIRIGEANTS DU PAYS ET LE LIBAN SERA A NOUVEAU FLORISSANT EN AVANT MARCHE PEUPLE DU LIBAN LIBRE

    LA VERITE

    00 h 44, le 16 juin 2021

  • POURQUOI CENSURER MON COMMENTAIRE OU IL N,Y A RIEN A CENSURER. EST-CE DE LA REVANCHE ? DE GRACE ! ARRETEZ CES PRATIQUES MALHONNETES ET HUMILIANTES CONTRE VOS ABONNES.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 49, le 15 juin 2021

  • SON PLAN EST DE SAUVEGARDER LES INTERETS DES CLIQUES MAFIEUSES ET DE FAIRE PAYER AVEC LES ECONOMIES D,UNE VIE DES DEPOSANTS LES VOLS ET FUITES D,ARGENT COMMIS PAR ELLES. AU LIEU D,OBLIGER L,ETAT QUI A DEPENSE L,ARGENT DE VENDRE SES BIENS ET DE REMBOURSER AUX BANQUES LES ECONOMIES DU PEUPLE. DE TELS PRETENDUS TECHNOCRATES ON EN A PAS BESOIN.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 20, le 15 juin 2021

  • Je ne suis pas économiste et encore moins un brillant économiste comme tous les génies que vous citez dans votre article. Je ne suis qu’un citoyen lambda qui a travaillé toute sa vie en se privant afin d’accumuler une épargne pour garantir une retraite digne. Je n’ai jamais vécu au dessus de mes moyens, je ne me suis jamais endetté de façon abusive et je n’ai volé personne. Et aujourd’hui mon épargne est séquestrée par les banques qui me distille comme une aumône mon propre argent au taux de 3900LL alors que le $ vaut presque 4 fois. De plus, vos génies veulent carrément venir ponctionner 60% de mon épargne pour rembourser les dettes d’un État voyou qui n’honore même pas sa signature sur la dette qu’il a lui même contracté, dette qui a servi à alimenter de façon éhontée et abusive une corruption jamais égalée même dans les pays les plus reculés de la planète. Endettement alimenté par des banquiers complices avec à leur tête le gouverneur de la BdL. Alors Messieurs les génies de la finance et messieurs les dirigeants politiques, vous vous fourrez le majeur dans l’œil (et je suis poli) si vous pensez un seul instant que vous pouvez encore nous voler. Le jour où l’on aura plus rien à perdre, vous serez balayés comme de la poussière et rendrez compte de toute votre incompétence et corruption devant le tribunal du peuple, même si on doit placer le pays sous la tutelle de l’ONU et perdre ainsi toute cette soit disant indépendance.

    Liberté de Penser

    19 h 17, le 15 juin 2021

  • Ma question étant restée sans réponse, je vous signale que 0,3384% de 111 milliards = 357 millions et non 35,7 millions. Alors je pose la deuxième question: Le Einstein du plan propose de ponctionner 60% de ces dépôts soit 200 millions de $, alors expliquez moi comment on sauve tout le système avec un hair cut de 200 millions au total. Je crains qu’il y ait un grand fouillis dans les chiffres!

    Liberté de Penser

    15 h 44, le 15 juin 2021

  • Mon précédent commentaire ayant été censuré, je pose une question d’arithmétique: vous dites que 0,3384% de 111 milliards = 37,561 millions, expliquez moi comment SVP.

    Liberté de Penser

    15 h 09, le 15 juin 2021

  • Les associations de déposants ne représentent pas tous les déposants car elles n’ont pas été mandatées par eux pour les représenter. Elles expriment peut être le point de vue des membres qui leur sont affiliés mais elles ne peuvent exprimer le point de vue des déposants en général que dans la mesure où elles réclament les 100% de leurs droits. Elles ne sont surtout pas habilitées à faire des compromis ou à négocier au nom des déposants. L’Etat, la Banque centrale et les banques doivent eux seuls dédommager les créanciers et non les déposants. L’Etat devra ensuite se retourner contre ses représentants et ses subordonnés dans l’administration qui ont volé les caisses pendant de longues années pour récupérer son dû. Une association comme l’Union des déposants qui prétend « rejeter toute solution qui viserait à utiliser les biens de l’État pour les pertes accumulées par la classe politique, le secteur bancaire et la banque centrale, » ne représente qu’elle-même. L’Etat quand il est créancier saisit les biens des citoyens débiteurs. Même logique quand l’Etat est débiteur. Le créancier doit pouvoir récupérer sa créance sur ses biens quitte à se retourner contre ceux parmi ses représentants qui ont commis des malversations. Dans ce pays de brigands, moins l’Etat sera riche, mieux on se portera car il n’y aura personne pour le voler. Sinon dans les années à venir, la progéniture des voleurs actuels ne se privera pas de venir voler à nouveau notre progéniture. Et rebelote !

    Citoyen volé

    14 h 56, le 15 juin 2021

  • La chose à faire en tout premier lieu est de plonger dans l’audit de la BDL pour connaître le montant des sommes subtilisées de tous les ministères et de désigner les voleurs pour les traduire devant la justice et confisquer tous leurs biens sans s’attarder sur les détails pour renflouer les caisses de l’état puis procéder à la privatisation des institutions rentables du pays avec une ouverture de la concurrence dans certains secteurs.

    Sissi zayyat

    12 h 48, le 15 juin 2021

  • de la a se convaincre que ces fameux"plans" et leurs auteurs sont "payes" par KELLON n'est plus une interrogation a se poser ! des plans qui TOUS preservent les interets des voleurs & de leurs accessoires nombreux, tout en laissant croire en la "finesse" de leurs calculs mathématiques & finaciers. FINESSE DIABOLIQUE CA OUI !

    gaby sioufi

    10 h 39, le 15 juin 2021

  • Plus personne ne parle de l’audit de la BDL? Pourtant jugé utile pour mieux organiser la répartition des pertes...

    Sam

    09 h 37, le 15 juin 2021

  • Aucun plan qui ne prévoit pas la récupération des fonds pillés et dilapidés par les dirigeants politiques ne pourra être mis en place. Arrêtez ces aberrations de faire payer aux victimes les montants volés par les politiciens et hauts fonctionnaires. Je crains que cette logique n’aboutisse à une politique de terre brûlée initiée par la population qui se fait voler deux fois

    Liberté de Penser

    08 h 20, le 15 juin 2021

  • le meilleur plan est de déclarer la faillite de toutes les banques libanaises , afin de rembourser proportionnellement aux déposants tous leurs acquis

    Chucri Abboud

    02 h 54, le 15 juin 2021

Retour en haut