Rechercher
Rechercher

Économie - Crise

Levée des subventions : la BM prête à réallouer 959 millions de dollars, selon Kanaan

Levée des subventions : la BM prête à réallouer 959 millions de dollars, selon Kanaan

Le député Ibrahim Kanaan présidant la commission parlementaire des Finances et du Budget. Photo d’archives ANI

À l’issue d’une réunion avec le ministre sortant des Finances, Ghazi Wazni, et le directeur régional de la Banque mondiale au Moyen-Orient, Saroj Kumar Jha, dont le but était de comptabiliser le montant des crédits alloués par l’institution internationale au Liban, le président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, Ibrahim Kanaan, a annoncé hier que la BM était prête à réallouer 959 millions de dollars, sur un total de 1,6 milliard octroyé au pays du Cèdre, qui n’ont pas encore été utilisés jusqu’à présent. Des montants qui « constituent un point de départ important pour rationaliser les subventions », selon le député (CPL). Ces chiffres sont proches de ceux évoqués fin mai par Ghazi Wazni, qui avait estimé à 1,86 milliard de dollars l’enveloppe totale, dont 950 millions qui n’avaient pas encore été décaissés. Ibrahim Kanaan a également assuré que la commission, la BM et les ministères concernés « planchent sur la réallocation de ces montants, en fonction des priorités du moment », citant notamment la vaccination contre le Covid-19 en partenariat avec le ministère de la Santé, des « possibilités » sur le volet social et l’infrastructure avec le Conseil du développement et de la reconstruction (CDR).

Lire aussi

Wazni signe un projet de loi concernant la carte d’approvisionnement

Alors que le taux de change sur le marché parallèle a atteint hier les 15 500 livres, la Banque du Liban (BDL) fournit depuis octobre 2019 aux importateurs de biens de première nécessité (blé, carburant, médicaments et matériel médical) des devises au taux officiel de 1 507,5 livres pour un dollar, dans le but annoncé de préserver le pouvoir d’achat des personnes habitant au Liban et encaissant la majorité de leurs revenus en livres. Après la baisse drastique des réserves de devises de la BDL qui servent à financer ces mécanismes, les autorités ont annoncé à plusieurs reprises leur intention de les rationaliser, voire d’en supprimer une partie, un processus qui semble d’ailleurs avoir été indirectement entamé, comme en témoigne la baisse de la distribution d’essence dans les stations-service ces derniers jours.Au début du mois, le président Michel Aoun avait appelé à restructurer les prêts non utilisés de la BM, selon des priorités urgentes. L’institution a déjà octroyé un prêt de 246 millions de dollars, approuvé par le Parlement début mars, et qui devrait permettre de financer un hypothétique filet de sécurité sociale, notamment au bénéfice de près de 150 000 familles, qui recevront dans ce cadre des aides mensuelles en espèces. Toutefois, la BM a déploré le retard dans la mise en œuvre de ce prêt et regretté que Beyrouth n’ait pas encore commencé à vérifier les listes de candidats éligibles à l’aide, un processus qui doit prendre plusieurs mois.

À l’issue d’une réunion avec le ministre sortant des Finances, Ghazi Wazni, et le directeur régional de la Banque mondiale au Moyen-Orient, Saroj Kumar Jha, dont le but était de comptabiliser le montant des crédits alloués par l’institution internationale au Liban, le président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, Ibrahim Kanaan, a annoncé hier que la BM était...
commentaires (4)

On dirait qur la BM sait exactement ce qu'elle fait et à travers nous octroie son aide au pays voisin. Sachant où va partir l'argent, et n'ignorant rien des fuites qui ont lieu, elle continue d'en débourser, participation implicite, calculée??????, au maintien de la situation désespérante du pays et à l'entretien des autres?

C EL K

06 h 22, le 16 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • On dirait qur la BM sait exactement ce qu'elle fait et à travers nous octroie son aide au pays voisin. Sachant où va partir l'argent, et n'ignorant rien des fuites qui ont lieu, elle continue d'en débourser, participation implicite, calculée??????, au maintien de la situation désespérante du pays et à l'entretien des autres?

    C EL K

    06 h 22, le 16 juin 2021

  • Un charabia qu’ils sont les seuls à comprendre. Toutes les aides du monde n’arriveraient pas à redresser les secteurs défaillants puisque aussitôt reçues aussitôt dilapidées ou acheminées en Syrie sous le regards des responsables de ce pays qui ont de la peine à appliquer la moindre loi et assistent au pillage continuel dans l’espoir de récolter des miettes. DIGNITÉ? Qu’est ce que ça veut dire? Connaît pas.

    Sissi zayyat

    12 h 15, le 15 juin 2021

  • c'est comme si la BM n'a pas compris, ou fait mine de n'avoir pas compris ! YAANI vraiment, la BM doit imperativement donner aux mafieux nationaux le temps de peaufiner leurs strategies electorales afin de Savoir Creer de toutes pieces les listes des familles a qui remettre les aides allouees . WALAW, patience mssrs dames de la BM.

    Gaby SIOUFI

    10 h 30, le 15 juin 2021

  • Parfait! Ça donne un peu plus d’argent à voler, ça fera passer l’été au moins !

    Lecteur excédé par la censure

    08 h 28, le 15 juin 2021

Retour en haut