Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Electricité

Coupures de courant en Iran, sécheresse et minage informatique en cause

Coupures de courant en Iran, sécheresse et minage informatique en cause

Un épicier subissant une coupure de courant à Téhéran, le 23 mai 2021. Photo AFP / ATTA KENARE

Téhéran et plusieurs villes d'Iran sont soumises à des coupures d'électricité que des responsables et des médias locaux attribuent dimanche à la conjonction d'une sécheresse et d'une forte demande de courant pour des activités énergivores de minage informatique.

Depuis samedi, plusieurs quartiers de Téhéran ont été affectés par des délestages de plus de deux heures, ont constaté des correspondants de l'AFP. Selon des médias d'Etat, ces délestages ont aussi touché les provinces d'Alborz et de Khorassan-é Razavi (Nord) ainsi que des grandes villes comme Ispahan (Centre) ou Chiraz (Sud), perturbant l'activité économique.  Dans certaines provinces, comme à Téhéran, la compagnie de distribution d'électricité locale a annoncé un programme de coupures par quartiers pendant la journée.

Le réseau est surchargé sous l'effet de la sécheresse (qui fait baisser le niveau des lacs de retenue alimentant les nombreux barrages hydroélectriques du pays), mais aussi par une "hausse des températures (au-dessus des normes saisonnières) et un nouveau phénomène: le minage de cryptomonnaies", écrit l'agence Isna en citant le directeur de la compagnie nationale d'électricité, Hassan Motévalizadeh.

Les délestages ne sont pas rares en Iran, pays aride, lors des pics de chaleur des mois d'été. Mais ils surviennent plus tôt cette année.
Selon un récent rapport gouvernemental, les Iraniens pourraient se voir imposer des restrictions d'eau dans les mois qui viennent pour cause de faibles précipitations au cours des derniers mois.

Depuis plusieurs mois, des responsables iraniens accusent des centres de minage pirate de profiter du bas prix de l'électricité en Iran et de tirer trop fort sur le réseau pour alimenter la puissance de calcul informatique nécessaire au minage de cryptomonnaies comme le bitcoin. Selon certaines estimations, la République islamique représenterait entre 5 et 10% du minage de bitcoin à l'échelle mondiale.

A Téhéran, les coupures de samedi ont été fatales pour "deux des meilleurs" joueurs d'échecs iraniens qui disputaient en ligne un championnat asiatique au siège de la fédération iranienne, selon l'agence officielle Irna. Ils "sont rentrés à leur hôtel en pleurant", écrit Isna en citant le chef de la fédération, Mohsen Samizadeh. Selon la télévision d'Etat, des générateurs de secours ont été installés au siège de la fédération en vue des matchs de dimanche dans lesquels sont engagés plusieurs autres joueurs iraniens.


Téhéran et plusieurs villes d'Iran sont soumises à des coupures d'électricité que des responsables et des médias locaux attribuent dimanche à la conjonction d'une sécheresse et d'une forte demande de courant pour des activités énergivores de minage informatique.Depuis samedi, plusieurs quartiers de Téhéran ont été affectés par des délestages de plus de deux heures, ont constaté...