Rechercher
Rechercher

Société - Crise

La présidence dément que Salamé ait discuté de « al-Qard al-hassan » avec Aoun

La présidence dément que Salamé ait discuté de « al-Qard al-hassan » avec Aoun

Le ministre sortant de l’Intérieur reçu hier par le président Aoun. Photo Dalati et Nohra

Le service de presse de la présidence de la République a démenti hier une information qui circulait dans la presse annonçant que le gouverneur Riad Salamé a discuté, lors d’une réunion avec le président de la République Michel Aoun à Baabda, du dossier « al-Qard al-hassan », la plus grande organisation de microcrédits du pays, affiliée au Hezbollah. Cette organisation est sanctionnée par le Trésor américain depuis 2007. Le communiqué précise de plus que la situation économique a été évoquée, à un moment où le pays s’enfonce dans une crise économique sans précédent, et que la monnaie nationale s’est fortement dépréciée.

M. Aoun a par ailleurs reçu le ministre sortant de l’Intérieur, Mohammad Fahmi, afin de s’enquérir sur la tournée qu’il a effectuée il y a quelques jours aux frontières, en des endroits réputés pour être des passages illégaux de contrebande vers la Syrie. La contrebande de fuel et de denrées alimentaires et autres, notamment des produits subventionnés au Liban, se répercute gravement sur la situation économique dans le pays.

Le ministre sortant prépare à ce sujet un rapport décrivant l’état de lieux et faisant part des suggestions nécessaires pour lutter contre les opérations de contrebande. Il a également informé le chef d’État des contacts établis avec des responsables saoudiens, rapporte la présidence de la République dans un communiqué.

Mohammad Fahmi a effectué lors de ces deux dernières semaines des visites surprises au point de passage frontalier de Masnaa dans la Békaa, au port de Beyrouth, à l’aéroport au sud de la capitale, ainsi qu’une tournée d’inspection aux frontières nord et est. Il avait alors annoncé l’arrestation de deux frères impliqués dans la contrebande de captagon.


Le service de presse de la présidence de la République a démenti hier une information qui circulait dans la presse annonçant que le gouverneur Riad Salamé a discuté, lors d’une réunion avec le président de la République Michel Aoun à Baabda, du dossier « al-Qard al-hassan », la plus grande organisation de microcrédits du pays, affiliée au Hezbollah. Cette organisation...

commentaires (6)

suite à la visite de Riad salamé « Le communiqué de Baabda précise de plus que la situation économique a été évoquée, à un moment où le pays s’enfonce dans une crise économique sans précédent, et que la monnaie nationale s’est fortement dépréciée. » Pourquoi, il croit qu’il y a toujours une monnaie nationale ? Cela sert à quoi d’évoquer une situation sans prendre de décision ? « M. Aoun a par ailleurs reçu le ministre sortant de l’Intérieur, Mohammad Fahmi, afin de s’enquérir sur la tournée qu’il a effectuée il y a quelques jours aux frontières, en des endroits réputés pour être des passages illégaux de contrebande vers la Syrie. » toujours pareil pas de décision prise pour arrêter la contrebande ! Que fait donc le Président de la République a part recevoir des messagers sans donner une suite aux événements ? On a l’impression que Aoun a peur de prendre une décision sans en référer au préalable a Bassil. Aoun serait-il devenu l’homme de paille de Bassil ? C’est la question qu’il fallait poser depuis longtemps.

Le Point du Jour.

15 h 06, le 15 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • suite à la visite de Riad salamé « Le communiqué de Baabda précise de plus que la situation économique a été évoquée, à un moment où le pays s’enfonce dans une crise économique sans précédent, et que la monnaie nationale s’est fortement dépréciée. » Pourquoi, il croit qu’il y a toujours une monnaie nationale ? Cela sert à quoi d’évoquer une situation sans prendre de décision ? « M. Aoun a par ailleurs reçu le ministre sortant de l’Intérieur, Mohammad Fahmi, afin de s’enquérir sur la tournée qu’il a effectuée il y a quelques jours aux frontières, en des endroits réputés pour être des passages illégaux de contrebande vers la Syrie. » toujours pareil pas de décision prise pour arrêter la contrebande ! Que fait donc le Président de la République a part recevoir des messagers sans donner une suite aux événements ? On a l’impression que Aoun a peur de prendre une décision sans en référer au préalable a Bassil. Aoun serait-il devenu l’homme de paille de Bassil ? C’est la question qu’il fallait poser depuis longtemps.

    Le Point du Jour.

    15 h 06, le 15 mai 2021

  • C’est une cire qui parle ? Quel cauchemar interminable,,

    Wow

    14 h 12, le 15 mai 2021

  • Aoun tremble face au hezbollah... Surtout ne pas avouer que ce sujet TABOU ait été discuté. Ceci dit, ok, ils n'en ont pas parlé...Cependant, n'y a t il aucune démarche faite pour enquêter??? Ils vont enterrer ce dossier dans un cimetière à dossiers où personne n'y pensera plus.

    radiosatellite.online

    02 h 59, le 15 mai 2021

  • Il faut être débile pour croire à ce que ces deux annoncent.

    Esber

    18 h 29, le 14 mai 2021

  • Tout ce qui est dementi confirme le contraire !

    LeRougeEtLeNoir

    11 h 45, le 14 mai 2021

  • On s’en fout totalement de ce que fait le spécialiste de la circulation alternée

    Liberté de Penser

    10 h 53, le 13 mai 2021

Retour en haut