Rechercher
Rechercher

Politique - Partis

Après la visite de Le Drian, les FL semblent de plus en plus isolées

« Les Français ont fini par réaliser que nos craintes quant au risque que leur initiative finisse par renflouer la classe politique actuelle sont avérées », estime un responsable du parti chrétien.

Après la visite de Le Drian, les FL semblent de plus en plus isolées

Samir Geagea recevant Michel Aoun en janvier 2016 pour l’annonce de l’accord de Meerab. Photo d’archives/AFP

En dépit de tous leurs efforts pour s’affirmer comme opposants au mandat du président Michel Aoun, à qui elles avaient pourtant ouvert la voie vers Baabda en octobre 2016, les Forces libanaises restent aujourd’hui politiquement isolées sur la scène locale. Un isolement qui a été davantage mis en relief à l’occasion de la visite du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, jeudi dernier à Beyrouth. Non seulement certaines composantes du mouvement de contestation continuent de refuser farouchement de collaborer avec ce parti qui, selon elles, a longtemps fait partie intégrante du pouvoir, mais la France aussi ne semble pas considérer la formation de Samir Geagea comme faisant partie des « forces politiques alternatives du changement » au Liban. De ce fait, les FL n’ont pas été conviées à la rencontre de Jean-Yves Le Drian, à la Résidence des Pins, avec des représentants de groupes issus du mouvement de contestation du 17 Octobre et de partis politiques traditionnels hostiles au pouvoir actuel, dont les Kataëb et le Bloc national.

Lire aussi

Forces et faiblesses du plan B français

Depuis septembre 2019, le leader du parti, Samir Geagea, émet des signes clairs d’opposition au pouvoir en place. Le 2 septembre 2019, soit près d’un mois avant le début de la révolte d’octobre, M. Geagea plaidait déjà pour un gouvernement apolitique de spécialistes qui serait à même de mettre en application les réformes visant à redresser l’économie déjà moribonde du pays. Deux jours après le début de la contestation populaire, les ministres FL ont claqué la porte du cabinet de Saad Hariri. Se félicitant de porter les revendications de la « thaoura » bien avant son début, la formation de M. Geagea se présente, depuis, comme partie intégrante de la révolte populaire, de nombreux partisans FL ayant pris part aux manifestations antipouvoir, notamment dans les régions à dominante chrétienne, telles que Jal el-Dib et Antélias, au Metn, et Zouk, au Kesrouan. Ce positionnement a consacré la rupture entre les FL et le Courant patriotique libre de Gebran Bassil après une série de divergences autour de nombre de dossiers. Elle a également troublé les relations de Meerab avec le courant du Futur de Saad Hariri et le Parti socialiste progressiste de Walid Joumblatt. Dans le même temps, le fossé n’en finissait pas de se creuser entre les FL et les Kataëb, deux partis chrétiens aujourd’hui opposés au mandat Aoun. Bien qu’ayant les mêmes objectifs et la même rhétorique que le parti de Samir Geagea, le parti de Samy Gemayel cherche clairement à s’en démarquer. Ce dernier avait d’ailleurs refusé la main tendue par M. Geagea pour former un front commun contre le pouvoir en place.

Le décryptage de Scarlett HADDAD

La France a tenu ses promesses, qu’en est-il des Libanais ?

Cet état des lieux, doublé de l’absence des FL de la rencontre de la Résidence des Pins, fait dire à certains analystes que le parti de Samir Geagea se trouve de plus en plus isolé sur la scène politique locale. Ils en veulent pour preuve les tractations gouvernementales en cours auxquelles le chef des FL a tourné le dos. Le positionnement des FL ne les a pas rapprochées outre mesure des partis qui, bien qu’hostiles au CPL, sont engagés dans des pourparlers pour la formation d’un nouveau cabinet, notamment le Futur, le PSP et le mouvement Amal du président de la Chambre, Nabih Berry, qui, à un moment donné, aurait bien voulu constituer un bloc d’opposition face au tandem Michel Aoun-Gebran Bassil. Ce positionnement a au contraire laissé la voie libre au chef du CPL pour imposer ses choix au nom de la représentation des chrétiens. Selon ces analystes, le tandem Aoun-Bassil risque ainsi de rafler une majeure partie de la quote-part chrétienne au sein de la future équipe, du fait du désintérêt de Samir Geagea dans le processus gouvernemental. Ce dernier dit accorder la priorité à la tenue de législatives anticipées, sans pour autant claquer la porte de la Chambre. Pour Meerab, une démission unilatérale des députés FL ne suffira pas pour mener le pays vers des législatives anticipées, comme l’a réitéré Samir Geagea lundi dans une interview accordée à notre confrère an-Nahar. Le leader maronite a également estimé que si son parti n’avait pas appuyé la candidature de Michel Aoun à la magistrature suprême, la situation au Liban « aurait été bien pire ». Une façon pour lui de justifier l’accord de Meerab en 2016, en dépit de la rupture consommée aujourd’hui avec le mandat.

Ce que Paris reproche aux FL

Cette prise de position semble toutefois peu convaincante pour la France, soucieuse d’accompagner « une transition » qu’opéreraient les « forces politiques du changement » au Liban. « Depuis 2016, les FL ont passé un deal avec Michel Aoun et Gebran Bassil. Et elles semblent s’opposer aujourd’hui au pouvoir sous la pression de la rue, souligne une source française à L’Orient-Le Jour. Mais on ne peut pas se placer dans l’opposition après avoir conclu un accord avec Gebran Bassil. » Et de rappeler que le déplacement de M. Le Drian à Beyrouth avait deux objectifs : confirmer à la classe politique au pouvoir l’intention de Paris d’imposer des sanctions contre certains responsables et montrer que la France reconnaît et accompagne les forces politiques du changement qui constituent des alternatives en prévision des élections de 2022. Hier, la porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès von der Mühll, a dans ce cadre réaffirmé lors d’un point de presse la volonté française de passer aux actes. Rappelant les mesures d’interdiction d’accès au territoire français déjà prises à l’encontre de certaines personnalités libanaises, dont l’identité n’a pas été donnée, elle a réitéré le fait que celles-ci peuvent être durcies si le blocage persiste.

Pour mémoire

La classe politique libanaise occupée à évaluer le nouveau discours français

Partageant la vision des Français, Pierre Issa, secrétaire général du Bloc national, qui a pris part à la réunion de la Résidence des Pins, estime que les FL ne pouvaient pas y être invitées. Selon lui, ce parti « devrait être convié à une réunion avec le Hezbollah, le courant du Futur, le CPL et le Parti socialiste progressiste ». À L’OLJ, il indique qu’il est temps que toutes ces forces politiques traditionnelles cèdent la place à ceux qui pourraient opérer un véritable changement.

Le point de vue des FL

De leur côté, les FL réduisent la portée politique de la réunion de jeudi dernier. « La visite de M. Le Drian visait à rencontrer les pôles du pouvoir et transmettre le mécontentement de la France à l’égard de la classe politique. Certains protagonistes ont voulu saisir cette opportunité pour le rencontrer et obtenir le soutien de la France », estime un responsable FL contacté par L’OLJ. Et de souligner : « Les Français ont fini par constater que nos craintes quant au risque que leur initiative finisse par renflouer la classe politique actuelle sont avérées. » « Nous étions le seul bloc parlementaire à ne pas avoir nommé (l’ambassadeur du Liban à Berlin) Moustapha Adib pour former le gouvernement parce que nous savions que cette démarche était vouée à l’échec », ajoute le responsable FL, précisant que l’heure est aujourd’hui à la tenue de législatives anticipées, actuel cheval de bataille de la formation qui avait appelé il y a quelques jours le CPL à coordonner avec elle pour une démission collective du Parlement.


En dépit de tous leurs efforts pour s’affirmer comme opposants au mandat du président Michel Aoun, à qui elles avaient pourtant ouvert la voie vers Baabda en octobre 2016, les Forces libanaises restent aujourd’hui politiquement isolées sur la scène locale. Un isolement qui a été davantage mis en relief à l’occasion de la visite du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le...

commentaires (26)

le ministre français ne parle pas avec les FL. Ce n' est pas plus mal pour les FL. S'ils arrivent au pouvoir ce ne sera pas dans les bagages de l'étranger et quel étranger.

NASSER Jamil

01 h 13, le 13 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (26)

  • le ministre français ne parle pas avec les FL. Ce n' est pas plus mal pour les FL. S'ils arrivent au pouvoir ce ne sera pas dans les bagages de l'étranger et quel étranger.

    NASSER Jamil

    01 h 13, le 13 mai 2021

  • On vie dans un environnement différent que ce que les libanais vivent, et la je parle des expatrier de naissance dont je fait partie, nous avons la culture de l’idée non celle de suivre un zaim quelconque, donc nous sommes avec les FL pas parce que c’est geagea qui en est le chef mais pour ce qu’elle représente, son objectif et ses idées, mais il faut rendre à César ce qui appartient à César... -la guerre c’était la guerre de tout le monde même des parties civiles (car eux font partie du peuple non?) -... il a remis sur pied les FL, avec des gestionnaires et ministre assez propre !! Le concept du zaim on le laisse au faible d’esprit

    Bery tus

    23 h 13, le 12 mai 2021

  • Un homme qui creusait dans son terrain, au mauvais endroit malgré les conseils répétés de ses amis, fini par tomber dans son trou. N'arrivant pas à en sortir, il appelle ses amis au secours. Ses amis viennent aux bord du trou profond pour lui tendre la main. "Aidez- moi!" leur cri t'il... " Mais si tu veux que l'on puisse t'aider....Arrête donc de creuser!!!!" Les Libanais creusent leur propre tombe, Ils n'ont toujours pas compris, que TOUS les partis politicards de ce pays, sont la raison majeure de la situation actuelle.... Et que fait le peuple à la fin??? Il va applaudir son Zaim, celui là même qui lui a inoculé le cancer... Le jour où les Libanais comprendront.... Malheureusement sera celui où je croiserai des poules chez mon dentiste!

    Sfeir walid

    20 h 00, le 12 mai 2021

  • Mais pas du tout geagea à signer avec Aoun pour UNE SEULE RAISON et il l’a dit même à ce moment-là ... car l’autre option aurait été encore plus grave et plus difficile à réparer !! Ne faite pas comme les autres svp !! Vérifier vos infos avant de les relayer de grâce

    Bery tus

    19 h 13, le 12 mai 2021

  • IL EST CLAIR QUE SI TOUTES LES FORCES CHRETIENNES SANS EXCEPTION ( ET J'INCLUS ICI MEME FRANGIE ET GEAGEA ) NE FONT PAS BLOC POUR CONTRER LE CPL ET HEZBOLLAH, EN COLLABORATION AVEC LES SUNNITES ET UNE PARTIE DES CHIITES LE PARLEMENT PROCHAIN RESTERA AUX MAINS DES CORROMPUS ET DES VOLEURS LA VERITE LE SIEGE DE PRESIDENT DU LIBAN EST TELLEMENT DESIRE PAR LES MARONITES QU'UNE ENTENTE ENTRE EUX RESTERA A JAMAIS IMPOSSIBLE MALHEUREUSEMENT ET LE LIBAN NE POURRA PAS SORTIR DE SA CRISE ( puis je juste rappeler que Geagea a signe l'accord avec Aoun car il contenait une clause le nomment president apres Aoun et pas du tout pour sauver le Liban car il savait bien que Aoun avait deja signe avec Nasrallah un accord de soumission a l'Iran

    LA VERITE

    17 h 41, le 12 mai 2021

  • Toutes les querelles christo-chretiennes sont stupides et retrogrades et ne meneront nulle part. La seule opposition valable face au Hezb et ses suppletifs mafieux (CPL, Amal, les banquiers vereux etc...) ne peut etre que nationale donc laique et pluri-confessionnelle. C'est les lecons des Samir Kassir et Frangieh, Georges Haoui, Gebran Tueni, Mohamad Shatah, Lokman Slim et des autres martyrs.

    Michel Trad

    16 h 52, le 12 mai 2021

  • Donc si les FL n'ont pas ete convié a rencontrer M le Drian elles seraient en perte de vitesse ? (allusion lourde pour sous-entendre "perte de legitimité"). C'est facile de balancer des avis de derriere un bureau. Allez prendre le poul de la rue chretienne plutot. Le Drian on s'en fiche, le BN at autres groupuscules microscopiques ? on s'en fiche. Sami Gemayel et les autres ? c'est eux qui ne veulent pas s'allier aux FL. Notre destin ne se fera pas dans les salons d'ambassades ! les urnes parleront !

    Lebinlon

    16 h 48, le 12 mai 2021

  • C’est écœurant de vous voir divisés alors que notre pays rend son âme ! Arrêtez de vous chamailler comme des gamins ? turbulents,, il en va de notre cher pays. Le bloc national + kA ont très tort de snober les FL en ce grave moment. Je refuserai de voter pour eux s’ils continuent de bloquer l’entente et nous sommes très nombreux à le penser. C’est maintenant qu’il faut écouter la voix des gens honnêtes au lieu de vous comporter comme des gamins stupides et imaginer que vous êtes mieux que les autres pendant que le pays se fait en,,, par tout les autres pays environnants. Franchement insupportable Sami et compagnie qui se croient supérieurs aux autres dans des moments pareils. Je précise que je n’ai aucune affiliation ! Je suis comme le restant des libanais à la dérive,,

    Wow

    14 h 45, le 12 mai 2021

  • Le seul problème a ce resserrement tant souhaiter sont les kataeb renforcer par le bloc national (hontes à eux) car geagea avait demander à Sami de resserrer les rangs .... Sami a rejeter cette main tendu !!

    Bery tus

    14 h 06, le 12 mai 2021

  • LEDRIAN REVE D,ELECTIONS EN 2022 ET CEUX QUI SE SONT REUNIS AVEC LUI REVENT COMME LUI. D,AILLEURS COMMENT POURRAIT-IL Y AVOIR DES ELECTIONS LIBRES DANS LE PAYS ET SURTOUT AVEC LA LOI PRESENTE QUAND UNE GRANDE COMMUNAUTE EST ARMEE ET POSSEDE UNE ARMEE MILITAIREAVEC ARSENAL TRES IMPORTANT ET SES PROPRES INSTITUATIONS ETATIQUES PLUS IMPORTANTES QUE CELLE DU PAYS. SI MACRON N,A PAS PU IMPOSE UN GOUVERNEMENT DE MISSION FORME DE 18 INDEPENDANTS ET LE DRIAN VEUT PUNIR CELUI QUI SUIT LA PROPOSITION FRANCAISE AU MEME TITRE DES BOYCOTTEURS AOUN ET BASSIL POUR LE COMPTE DU HEZBOLLAH, COMMENT LEDRIAN VA-T-IL IMPOSER DES ELECTIONS MEME S,IL COOPERE AVEC UNE VRAIE OPPOSITION ET NON L,AMALGAME D,UN PEU PARTOUT DONT IL S,EST ENTOURE ?

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    14 h 03, le 12 mai 2021

  • On vous demande fermement de resserrer les rangs FL+KA+Bloc N+PNL+ Moawad +Nouvelle opposition = Seule liberation possible de la racaille et désordre malsain. C’est le souhait de tout les libanais civilisés ainsi que la diaspora qui est attristée et souvent impuissante. Arrêtez de chipoter et unissez vous au lieu de balancer des rancœurs inutiles. Vous avez les mêmes valeurs donc Basta ! Par ailleurs, les FL ont des femmes et hommes politiques hyper sérieux et compétents contrairement à certains autres. Ne permettez à personne de vous diviser. Je suggère que Samir G fasse le premier pas pour assainir la situation et plaider son mea culpa probable . Ce qui compte aujourd’hui,c’est le rassemblement !Notre Liban pourra sourire à nouveau.

    Wow

    13 h 55, le 12 mai 2021

  • VIVRE DANS LA NOSTALGIE DU PASSÉ (bof) QUI EST LE POISON D'AUJOURD’HUI : IL FAUT FAIRE ATTENTION QUE SI ON SE COGNE LA TÊTE CONTRE UN POT ET QUE CELA SONNE CREUX, ÇA N’EST PAS FORCEMENT LE POT QUI EST VIDE. LE PASSÉ N’EST PAS BONNE CONSEILLÈRE . SURTOUT A LIRE CE QU’ON NOUS PROPOSE .

    aliosha

    13 h 18, le 12 mai 2021

  • LES F.L. ETANT LOIN DE LA CORRUPTION QUI CARACTERISE HEZBOLLAH, AOUN ET GENDRE ILS FERAIENT BIEN DE DEMISSIONNER DE LA CAVERVE ETOILEE ALIBABIQUE ET DE DISCUTER AVEC LES KATAEBS L,UNION DES DEUX PARTIS SINON DE MOINS L,ACCORD ET DE SE PRESENTER COMME OPPOSITION AU REGIME POURRI DE AOUN ET DE SON GENDRE. MICHEL MOUAWAD POURRAIT SE JOINDRE A EUX. LES FRANCAIS AURONT UNE SERIEUSE OPPOSITION AVEC QUI DIALOGUER ET SOUTENIR.

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    13 h 01, le 12 mai 2021

  • La France gesticule au Liban pour se croire encore dans la cour des grands. C'est pas grave si elle n'aime pas qu'on lui dise non On n'est plus en classe de 12eme

    Nouna Chidiac

    12 h 03, le 12 mai 2021

  • La faute de Geagea que les chrétiens ne peuvent pas pardonner c’est qu’il a toujours refusé la main tendue de Sami Gemayel pour former un bloc d’opposition chrétien fort. Il a préféré à chaque se la jouer solo dans l’espoir d’accéder à un poste quelconque alors que l’union s’imposait pour compter. Au lieu de cela il jouait cavalier seul. Voilà tout. Le voilà seul à récolter ce qu’il a semé. Il a eu les yeux plus gros que le ventre.

    Sissi zayyat

    11 h 07, le 12 mai 2021

  • AVEC LA PERMISSION DE L,OLJ, S,ILS LE VEULENT BIEN, J,USE DE CET ARTICLE POUR PASSER UN COMMENTAIRE N,AYANT POINT D,AUTRE ACCES A LE FAIRE. - LA BDL NOUS DIT QU,ON PEUT RETIRER 25000 DOLLARS DES DEPOTS EN DOLLARS D,AVANT LE 17 0CTOBRE DE LA THAWRA SANS SPECIFIER SI C,EST PAR MOIS, PAR AN OU POUR UNE SEULE FOIS ET DONNE AUX BANQUES LE CHOIX DE LES VERSER AUX DEPOSANTS EN UN VERSEMENT OU PLUSIEURS ET UNE PARTIE NON SPECIFIEE EN DOLLARS, UNE AUTRE EN MONNAIE ETRANGERE ET LE RESTE EN L.L. OU LE TOUT EN LL AU TAUX NON FIXE ENCORE MAIS PROBABLEMENT 3900 POUR UN DOLLAR. C,EST LE VOL PUR ET SIMPLE DES DEPOTS. J,AI UN DEMI MILLION DE DOLLARS A LA BANQUE BYBLOS DONT L,ECHEANCE ETAIT EN JANVIER 2020 ET SEQUESTRE DEPUIS. AU DEBUT JE POUVAIS RETIRER AVEC MA CARTE DES ATM A L,ETRANGER 500 DLRS PAR MOIS PUIS 200 PUIS PLUS RIEN. J,AI TELEPHONE A LA DIRECTRICE DE LA BRANCHE OU J,AI MON DEPOT. ELLE M,A DIT QUE JE POUVAIS RETIRER SEULEMENT UNE FOIS 3000 DLRS EN LL ET QUE POUR LES TRANSFERER DEHORS JE DEVAIS ALLER CHANGER AU MARCHE CES LL EN DLRS CASH ET QUE CE CASH JE POUVAIS LE REDEPOSER A LA BANQUE COMME DLRS FRAIS ET QU,ON ME LE TRANSFERERAIT DEHORS. LES 3000 DLRS DEVENANT MOINS QUE MILLE. LA COSA NOSTRA BDL, PREDATEURS BANQUIERS ET MAFIEUX GOUVERNANT EST APPARENTE.

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    10 h 58, le 12 mai 2021

  • s'il faut en croire samir geagea, il n'a jamais fait faute de ne pas "prevoir" des evenements X, Y ou Z. pr ex,ne pas appuyer le SEUL libanais a avoir donne de l'espoir en formant un VRAI gouv-je cite Mr. Adib - car il avait prevu son echec. ( parce que mr. Adib leur disait ZUT a KELLON ) mais je passe la dessus pour me demander QU'EST CE QUE samir geagea "prevoit" pour notre devenir a nous? mis a part les elections etc..? ou peut etre prevoit il un accord 2 avec pti gendre ?

    gaby sioufi

    10 h 03, le 12 mai 2021

  • Les FL ont été, sont et resteront les garantes de l'indépendance, de la souveraineté et des libertés sociales, politiques, démocratiques et économiques du pays. Elles n'ont rien changé à l’héritage de Bachir et continuent toujours sur la même voie qui mène le pays vers la paix et la prospérité, soit, un Liban fort et respecté par tous, ou son peuple, tout son peuple sans exception, y trouvera sa place dans la dignité. Ceci dit, tout ceux qui essayent de faire distinction entre les FL avant et après Bachir, ne font que vivre dans les souvenirs du passé et oublient que leur cause est encore là, sous la même bannière, avec les mêmes slogans et le même entêtement pour arriver au but dont nous rêvons tous. Au lieu de ressasser des souvenirs, dont nous sommes tous nostalgique, pensez plutôt au présent et a l'avenir, serrez les rangs pour un avenir meilleur sous la bannière pour laquelle vous aviez tant sacrifié et mettez vous bien dans la tête que seul a travers et avec les FL nous y arriverons. Ne laissez pas les ennemis du pays nous diviser, ils l'ont assez fait, réveillez vous, rejoignez les FL et une fois le pays libéré et sur pied, alors ils sera temps de demander démocratiquement des comptes.

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 59, le 12 mai 2021

  • Les FL ont une assise politique incontestable dont la majorité des partisans sont issus de familles proches des Kataeb. Rappelons que les FL étalent à l’origine une organisation militaire fondés par le Président Martyr Bechir Gemayel qui ont défendu les chrétiens du Liban contre les combattants palestiniens et ensuite contre l’armée d’occupation syrienne. Les FL n’ont jamais eu comme vocation d’être un parti politique, ce rôle étant dévolu aux Kataeb. Force est de constater que Samir Geagea ne possède pas les compétences nécessaires pour faire de la politique, il a accumulé les erreurs en faisant participer les FL aux gouvernements successifs des dernières années portant ainsi une part de responsabilité dans l’effondrement économique du pays. Finalement, sa plus grande erreur politique impardonnable a été l’accord de 2016 qui a permis l’élection de Michel Aoun. Monsieur Geagea retirez vous de la politique tant qu’il est temps et laissez cette jeunesse formidable que nous avons mettre ses compétences au service du pays au lieu qu’elle n’émigre

    Liberté de Penser

    08 h 27, le 12 mai 2021

  • La France macronienne traite Samir Geagea comme Napoléon III avait traité Youssef Karam car comme le Batal Lebnen le Hakim fait peut à tous les opposants de pacotille car il constitue tout simplement la seule réelle force d'opposition qui veut réellement confronter le pouvoir profond libanais asservi au Hezbollah. Les pharisiens des temps modernes reprochent à Samir Geagea l'accord de Meerab bien entendu mais ces ignorants ne comprennent pas que sans l'accord de Meerab c'est Frangié qui devenait président et le CPL du Président et du Gendre de la République, abrité dans l'opposition, n'aurait pas connu l'usure du pouvoir et aurait été prêt pour rafler la mise en 2022. On ne parle que de l'accord de Meerab mais on oublie complètement que c'est dès 2013 avec la démission du cabinet Miqati que les Forces Libanaises ont demandé un cabinet d'experts indépendants des partis politiques au pouvoir. Que lorsque Hariri les a trahi en acceptant de participer au gouvernement Salam aux côtés du Hezbollah les Kataëb ont suivi cette trahison dans un premier temps avant de démissionner pour essayer de se refaire une virginité tandis que les Forces Libanaises n'ont jamais accepté de participer à ce gouvernement. Et last but not least: Samir Geagea s'est porté candidat président en 2014 avec un programme clair rejoignant beaucoup d'idées de la thaoura. On connait la suite et comment Hariri et Joumblatt l'ont trahi. Et ce n'est que cette trahison qui l'a contraint au compromis de Meerab..

    Citoyen libanais

    08 h 22, le 12 mai 2021

  • Franchement dite nous quand les FL n'étaient elles pas isolées? Elles se sont toujours trouves dans des situations difficiles et au final a toujours finis par triompher. Vous voulez que nous vous fassions une énumération des évènements de puis sa création? Il vaut mieux s'occuper du Liban que de bêtises pareilles surtout que ce n'est pas avec de petites formations que le changement verra le jour. Mais avec des partis qui demandaient se changement, depuis Bachir Gemayel a ce jour, qui pourrons le faire. Honte au Bloc National de mettre les FL dans le même panier avec les autres et surtout avec le Hezbollah!

    Pierre Hadjigeorgiou

    07 h 45, le 12 mai 2021

  • GEAGEA NE RECONNAIT MÊME PAS QU'IL AVAIT COMMIS LA PLUS GROSSE ERREUR DE SA VIE EN AIDANT AOUN À ÊTRE LÀ OÙ IL EST. MALGRÉ TOUT, IL CONTINUE À JOUER LE SAGE, LE VISIONNAIRE ET LE SAINT ET SURTOUT LE PATRIOTE. N'IMPORTE QUEL HOMME POLITIQUE RESPECTABLE SE TROUVANT DANS UNE POSITION MOINS PIRE, FAIT SON MIA CULPA ET DÉMISSIONNE POUR LAISSER SA PLACE À UN VRAI PATRIOTE VISIONNAIRE.

    Gebran Eid

    03 h 44, le 12 mai 2021

  • A partir du moment où les FL ont appuyé l'accession de aoun à la présidence, ce qui est contraire au bon sens et à la raison, elles (les FL) n'ont pas eu la qualité de discernement ou de clairvoyance "prophétique" pour déceler l'imposture des fausses promesses ... Et quand le "chef" des FL déclare que si son parti n’avait pas appuyé la candidature Aoun , la situation au Liban « aurait été bien pire » On n'a pas fait mieux que reculer pour mieux sauter. Maintenant, malheureusement, il devrait s'attendre à une longue marginalisation du paysage politique à part et c'est tout le mal que l'on pourrait lui souhaiter, quelques sièges au futur parlement à venir...en raison d'une base populaire qui bon gré mal gré lui est acquise.

    c...

    02 h 59, le 12 mai 2021

  • Fort bien, et, finalement le Hakim et les FL payent le prix d’une politique opportuniste et assez hypocrite: tout le monde sait que Mr Geagea rêvait aussi de la Présidence et, lorsqu’il avait réalisé que le Hezbollah avait décidé à force de blocage des institutions de nommer Mon Général à sa place, il compose et signe cet accord funeste de Meerab, en laissant libre court à ses adversaires du CPL avec l’espoir de lui rendre la pareille dans l’avenir! Naïveté puérile et on connaît la suite....On continue de jouer le jeu politique traditionnel jusqu’à l’explosion sociale de Septembre 2019 et là, on commence à dénoncer et jouer aux opposants aux institutions traditionnelles alors qu’ils en faisaient partie et en profitaient et, cerise sur le gâteau ils ne trouvent même pas nécessaire de démissionner de cette grotte d’Ali Baba pour des raisons bidon qui ne convainquent personne.....Alors là, il est plus qu’évident qu’on ne veut plus d’eux dans l’avenir si on veut du sang nouveau et plus honnête que ça: malheureusement, Hakim, vous avez raté le coche même si vous paraissiez un moindre mal et plus sympathique à certains moments que le gendrissime et son parti avec leurs alliances funestes!

    Saliba Nouhad

    02 h 28, le 12 mai 2021

  • Quoi que vous écriviez .. même seul les FL seront le partie du sauvetage du Liban et le parti qui aura encore plus de députés aux élections prochaines au lieu d’en perdre que ça plaise ou non... les jeux sont fait !!

    Bery tus

    01 h 55, le 12 mai 2021

  • Autant je fus et je suis de la génération de Bachir et de la vision de paix de Bachir et FL de l'époque. Autant les FL de Geagea sont des amateurs et opportunistes. mais c'est vrai , ils sont blancs comme neige côté corruption. Ceci dit: Les FL sont rejetés; A cause de Geagea, nous avons eu Aoun à la présidence. Puis au lieu de démissionner, ils se sont entêtés et sont restés députés. Non, ce parti n'est pas les FL de notre résistance. D'ailleurs, même Geagea évite de parler de BACHIR. On sent qu'il ne l'a pas dans son coeur. Un ressenti. Ces FL ont participé à nos malheurs. Aucune raison de ne pas les inclure aux autres . Ils auraient dû refuser Aoun. Démissionner et suivre la voie du seul parti d'indépendance : Les Kataeb . Nous tournons en rond mais ce parti nous conforte dans ses positions saines et claires sans ambiguités.

    radiosatellite.online

    00 h 59, le 12 mai 2021

Retour en haut