Rechercher
Rechercher

Politique - Crise

Devant Hariri, le pape appelle toutes les forces politiques à "s'engager d'urgence au bénéfice" du Liban

Le souverain pontife réitère son "désir de se rendre au pays du cèdre quand les conditions seront réunies".

Devant Hariri, le pape appelle toutes les forces politiques à

Le Premier ministre libanais désigné, Saad Hariri, et le pape François, le 22 avril 2021 au Vatican. Photo Bureau de presse du Vatican

Le pape François, qui a reçu jeudi au Vatican le Premier ministre libanais désigné, Saad Hariri, a appelé "toutes les forces politiques du pays à "s'engager d'urgence au bénéfice" d'un Liban en grave crise politique et socio-économique.

Saad Hariri, en quête d'un soutien international dans ses efforts pour former un gouvernement qui se fait attendre depuis plus de huit mois, a pour sa part fait savoir qu'il a évoqué avec le souverain pontife le "rôle que peut jouer le Vatican pour aider le Liban à faire face aux crises qu'il traverse".

"La force des cèdres"

Au cours de l'audience privée d'une trentaine de minutes accordée à M. Hariri, "le pape a voulu réitérer sa proximité au peuple libanais qui vit un moment de grandes difficultés et d'incertitude et a rappelé la responsabilité de toutes les forces politiques de s'engager d'urgence au bénéfice de la nation", a déclaré aux journalistes le chef du service de presse du Vatican, Matteo Bruni.

"Tout en réaffirmant son propre souhait de visiter le pays dès que les conditions seront réunies, le pape François a exprimé le souhait que le Liban, aidé par la communauté internationale, recommence à incarner +la force des cèdres, la diversité qui de faiblesse devient force dans un grand peuple réconcilié+ avec sa vocation à être une terre de rencontre, de cohabitation et de pluralisme", a conclu M. Bruni.

La réunion a porté sur "les relations historiques entre le Saint-Siège et le pays du cèdre ainsi que sur le rôle que peut jouer le Vatican pour aider le Liban à faire face aux crises qu'il traverse", a pour sa part rapporté le bureau de presse de M. Hariri. Comme il est d'usage, le Premier ministre désigné à remis au souverain pontife un cadeau, une œuvre d'art représentant saint Georges terrassant le dragon, réalisée par des chrétiens palestiniens installés depuis trois générations en Colombie.

Lire aussi

Le Liban en pleine « crise existentielle »

Désigné Premier ministre il y a six mois jour pour jour, Saad Hariri n'est pas parvenu à former un cabinet, empêtré dans des rivalités personnelles et un bras de fer politique avec le chef d'Etat, Michel Aoun. Face à cette impasse sur le plan interne, M. Hariri s'est lancé en quête d'un soutien international dans ses efforts pour former un gouvernement, après la démission du cabinet de Hassane Diab le 10 août 2020 dans la foulée des explosions meurtrières au port de Beyrouth. Le Premier ministre désigné s'est rendu ces derniers mois en Egypte, en France, au Qatar, aux Emirats arabes unis et dernièrement en Russie, espérant faciliter par là les tractations gouvernementales. Il avait demandé il y a quelques semaines à rencontrer le pape François.

Arrivé à Rome mercredi en début de soirée, Saad Hariri s'est également entretenu jeudi avec le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin et l'archevêque britannique Paul Gallagher, chargé des relations du Vatican avec les autres Etats. Il a ensuite donné une conférence de presse à l'issue de cette réunion.

"Tourisme au palais de Baabda"

"J'ai expliqué à Sa Sainteté les problèmes dont nous souffrons et lui ai demandé son aide", a affirmé M. Hariri lors de ce point de presse. "Le pape est attaché au vivre-ensemble au Liban (...)", a-t-il ajouté. Se prononçant sur l'impasse gouvernementale, le Premier ministre désigné a rappelé que le patriarche maronite, Béchara Raï, "soutient la formation d'un cabinet composés d'experts indépendants. Tout propos contraire à cela provient de sources connues", a-t-il lancé, dans une allusion claire au camp du président de la République, Michel Aoun. "Ce qui se passe au Liban, c'est qu'il y a un camp qui veut une économie libre, et un autre qui veut mettre sa main sur l'électricité et d'autres secteurs et qui souhaite traiter avec un seule partie sur le plan économique", a-t-il estimé, dans une nouvelle critique au chef de l'Etat, et son allié le Hezbollah.

Saad Hariri a ensuite assuré que l'initiative française pour une sortie de crise au Liban, lancée le 1er septembre 2020 à Beyrouth par le président Emmanuel Macron "tient toujours jusque-là. Je pense que le Vatican sait plus que tout le monde où réside le problème au Liban".

"Nous nous trouvons dans une situation extrêmement mauvaise, mais la formation du gouvernement aidera à stopper l'effondrement. Mais certains veulent que le Liban s'effondre afin qu'ils puissent maintenir leur place sur la scène politique", a dénoncé le PM désigné. Répondant enfin aux critiques du chef de l'Etat et de son camp, au sujet des tournées à l'étranger de M. Hariri, le leader sunnite a affirmé que ces déplacements ont pour but "de trouver les moyens d'aider le Liban. Peut-être que certains font du tourisme à l'intérieur même du palais présidentiel", a-t-il lancé. M. Hariri a enfin affirmé que le pape "aimerait venir au Liban mais uniquement après la formation d'un gouvernement, et c'est un message pour les Libanais, que nous devons former un gouvernement, afin que toutes les forces et tout le monde se rassemble, pour que nous puissions faire avancer le Liban avec nos amis".

Lire aussi

Les dignitaires catholiques appellent à la formation d'un cabinet "libre de toute ingérence partisane"

Le pape a manifesté à plusieurs reprises son intérêt pour le pays du cèdre. Lors de son traditionnel message de Pâques, il a appelé la communauté internationale à "soutenir le peuple libanais, qui traverse une période de difficultés et d’incertitudes", remerciant le Liban d'accueillir, avec la Jordanie,  "de très nombreux réfugiés ayant fui le conflit syrien" et souhaitant qu'il soit "soutenu par la communauté internationale dans sa vocation d’être une terre de rencontre, de coexistence et de pluralisme". Le souverain pontife a également exprimé le désir de se rendre en visite au Liban, mais aucune date n'a été fixée jusqu'à présent pour cet éventuel déplacement. La dernière visite d'un pape au Liban remonte à celle de Benoît XVI en septembre 2012.

Le Premier ministre désigné a rencontré l'après-midi le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, sans faire de déclaration à l'issue de ce tête à tête. A 18h (heure de Beyrouth), il s'est réuni avec le Premier ministre italien, Mario Draghi. Les deux hommes ont discuté "de la situation générale au Liban et dans la région ainsi que des relations bilatérales entre leurs pays", rapporte un communiqué du bureau de presse de M. Hariri.  M. Hariri sera de retour au Liban aujourd’hui même, ou au plus tard demain.


Le pape François, qui a reçu jeudi au Vatican le Premier ministre libanais désigné, Saad Hariri, a appelé "toutes les forces politiques du pays à "s'engager d'urgence au bénéfice" d'un Liban en grave crise politique et socio-économique.Saad Hariri, en quête d'un soutien international dans ses efforts pour former un gouvernement qui se fait attendre depuis plus de huit mois, a pour...

commentaires (4)

PAUVRE PAPE. NE SAIT-IL PAS ENCORE QUE CEUX QUI METTENT EN DANGER LES COMMUNAUTES CHRETIENNES AU LIBAN ET LEUR ONT OUVERT GRANDES LES PORTES DE L,EMIGRATION SONT LE HEZBOLLAH ET SURTOUT AOUN ET SON GENDRE ? HARIRI NE DEMANDE QU,UN GOUVERNEMENT DE MISSION FORME DE MINISTRES INDEPENDANTS POUR SAUVER LE PAYS DES CATASTROPHES QUI LE FRAPPENT ET DONT LA MOITIE DE LA DETTE EST CONSTITUE DES 48+ MILLIARDS DE DOLLARS DE L,EDL QUE LE PARTI DE AOUN ET SON GENDRE OCCUPAIT LE MINISTERE POUR PLUS DE 11 ANS. QUAND A LA CORRUPTION ET LA FUITE DE CAPITAUX, LE PREMIERE FUT FAITE AVEC LES 80+ MILLIONS DE DOLLARS QUI ONT FUI ( DANS LES PYJAMAS ) AVEC AOUN VERS LA FRANCE. LISEZ ER ECLAIREZ-VOUS VOTRE SAINTETE. LE PATRIARCHE RAI SAIT TOUT.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

20 h 10, le 22 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • PAUVRE PAPE. NE SAIT-IL PAS ENCORE QUE CEUX QUI METTENT EN DANGER LES COMMUNAUTES CHRETIENNES AU LIBAN ET LEUR ONT OUVERT GRANDES LES PORTES DE L,EMIGRATION SONT LE HEZBOLLAH ET SURTOUT AOUN ET SON GENDRE ? HARIRI NE DEMANDE QU,UN GOUVERNEMENT DE MISSION FORME DE MINISTRES INDEPENDANTS POUR SAUVER LE PAYS DES CATASTROPHES QUI LE FRAPPENT ET DONT LA MOITIE DE LA DETTE EST CONSTITUE DES 48+ MILLIARDS DE DOLLARS DE L,EDL QUE LE PARTI DE AOUN ET SON GENDRE OCCUPAIT LE MINISTERE POUR PLUS DE 11 ANS. QUAND A LA CORRUPTION ET LA FUITE DE CAPITAUX, LE PREMIERE FUT FAITE AVEC LES 80+ MILLIONS DE DOLLARS QUI ONT FUI ( DANS LES PYJAMAS ) AVEC AOUN VERS LA FRANCE. LISEZ ER ECLAIREZ-VOUS VOTRE SAINTETE. LE PATRIARCHE RAI SAIT TOUT.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 10, le 22 avril 2021

  • Pauvre Hariri il peut aller même sur Mars tant l'iran et le Hezbollah ne donnent pas leur OK. Le Liban est prisonnier ???

    Eleni Caridopoulou

    17 h 25, le 22 avril 2021

  • Ca doit être épuisant de brasser du vent. Et surtout prenez votre temps pour former ce gouvernement. Ils s’amusent tous avec la situation actuelle qui leur permet de voyager, manger boire et se distraire aux frais de la princesse c.a.d la population, pourquoi voulez-vous qu’ils accélèrent la cadence et mettent la pression pour le pondre ce gouvernement de pacotilles? L’un boude dans son manoir, l’autre se prend pourJesus et le troisième distribue l’argent du peuple sans compter pour rester coQ sur son poulailler avec l’appui de son allié de toujours le Machiavel de la chambre et le dernier les n’argue en sautant d’un avion à l’autre pour soit disant réussir à former un gouvernement comme si les politiciens crapuleux à convaincre ou à forcer se trouvaient dans les autres pays et que ces pays sont capables de percer le secret de leurs magouilles collégiales qui ruinent le pays en le paralysant et les forcent à devenir patriotes. Une mascarade qui dure depuis des dizaines d’années et à laquelle les libanais assistent en spectateurs.

    Sissi zayyat

    15 h 29, le 22 avril 2021

  • Comme c’est fatiguant tout ces petits voyages inutiles,,,,au lieu de prendre le taureau par les cornes et le neutraliser en s’inspirant de St Georges terrassant le dragon,par exemple ? Du concret svp sinon barrez-vous !

    Wow

    13 h 30, le 22 avril 2021

Retour en haut