Rechercher
Rechercher

Politique - Crise

Il faut accroître "fortement" les pressions sur le Liban, selon une source diplomatique française

"La question des sanctions va finir par se poser" à l'encontre des responsables libanais qui bloquent toute évolution politique, poursuit la source.

Il faut accroître

Un drapeau libanais brandi par un manifestant à Beyrouth, le 16 mars 2021 Photo AFP / JOSEPH EID

Européens et Américains doivent accroître les "pressions" sur la classe politique libanaise pour obtenir la formation d'un nouveau gouvernement et cela pourrait in fine aussi passer par des "sanctions", a déclaré mercredi une source diplomatique française. "Il faut un accroissement très fort des pressions sur les acteurs libanais. Le travail des prochaines semaines c'est cela", a déclaré ce diplomate à des journalistes. "On ne va pas agir seul mais avec nos partenaires européens, avec les Américains", a-t-on ajouté de même source.

Le président français Emmanuel Macron s'est fortement impliqué, en vain jusqu'à présent, pour tenter de débloquer la crise politique au Liban. L'arrivée d'une nouvelle administration à Washington change un tout petit peu la donne même si les Américains restent très hostiles à tout échange avec le mouvement chiite pro-iranien du Hezbollah, très puissant sur l'échiquier politique libanais.
"Ce travail (de pression) va pouvoir se faire de manière beaucoup plus fluide avec l'administration Biden", alors que pour Donald Trump, le Liban n'était qu'une "variable d'ajustement" dans son rapport de forces avec l'Iran, note-t-on de même source. 

Pour mémoire

Washington appelle les dirigeants libanais à respecter leurs engagements et former un gouvernement "crédible"

Depuis la démission du gouvernement après une énorme explosion à Beyrouth en août, la classe politique n'a pas réussi à s'entendre sur la formation d'un nouveau cabinet capable de mener des réformes alors que le pays est au bord du chaos économique.
Dans ce contexte, "la question des sanctions va finir par se poser" à l'encontre des responsables libanais qui bloquent toute évolution politique, poursuit la source diplomatique française. "Ce n'était pas la priorité du moment en août/septembre mais au bout de six/sept mois la question se pose, elle est légitime", dit-elle.

Le 11 mars, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a accusé les responsables politiques libanais de "non-assistance à pays en danger" en se refusant à sortir du statu quo et de la paralysie politique. Le chef de la diplomatie française est connu pour ses formules chocs qu’il utilise pour décrypter la situation au pays du Cèdre et inciter les protagonistes locaux à aller de l’avant dans le processus de redressement. S’exprimant au Sénat français en juillet dernier, M. Le Drian avait lancé son fameux "aidez-nous à vous aider, bon sang!", à l’adresse des dirigeants libanais, qui n’arrivent pas à mettre sur les rails les réformes structurelles exigées par la communauté internationale en vue de débloquer les aides promises de la part des pays donateurs. Quelques semaines plus tard, M. Le Drian prévenait, lors d’une interview accordée fin août à la radio RTL, que « le risque, aujourd’hui, c’est la disparition du Liban".

La livre libanaise est en chute libre - elle a frôlé les 15.000 livres pour un dollar mardi, soit dix fois plus que le taux officiel - l'inflation explose - elle atteignait 145% fin 2020 - la pauvreté aussi.


Européens et Américains doivent accroître les "pressions" sur la classe politique libanaise pour obtenir la formation d'un nouveau gouvernement et cela pourrait in fine aussi passer par des "sanctions", a déclaré mercredi une source diplomatique française. "Il faut un accroissement très fort des pressions sur les acteurs libanais. Le travail des prochaines semaines c'est cela", a...

commentaires (13)

Le Président Macron n'est pas venu au Liban pour le Liban mais pour les stricts intérêts Français concernant les ressources gazières pour lesquelles Total y a déjà investit. Lors de sa première venue, il avait donné 2 semaines aux politiciens Libanais pour mettre en place un gouvernement de technocrates pour commencer les réformes. C'est alors que les sanctions auraient du tombées, pas après avoir totalement appauvri le peuple pour lui imposer, a l'avenir, Dieu sait quels autres conditions humiliantes. Maintenant, ces messieurs savent bien que les occidentaux sont plus beaux parleurs qu'efficaces. Les sanctions? Ils ont fait avec, une de plus une de moins, ils en ont cure car inadaptées. Elles doivent être dures contre cette catégories de personnes et rapidement mises en oeuvre. gel des avoirs partout dans le monde, blocage de leurs comptes in & out, demande d'arrestation a travers Interpol, etc... et surtout soutien au peuple sur le terrain afin qu'il tienne bon contre le Hezbollah et ses amis. Nous verrons alors s'ils réagiront ou pas.

Pierre Hadjigeorgiou

10 h 17, le 18 mars 2021

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Le Président Macron n'est pas venu au Liban pour le Liban mais pour les stricts intérêts Français concernant les ressources gazières pour lesquelles Total y a déjà investit. Lors de sa première venue, il avait donné 2 semaines aux politiciens Libanais pour mettre en place un gouvernement de technocrates pour commencer les réformes. C'est alors que les sanctions auraient du tombées, pas après avoir totalement appauvri le peuple pour lui imposer, a l'avenir, Dieu sait quels autres conditions humiliantes. Maintenant, ces messieurs savent bien que les occidentaux sont plus beaux parleurs qu'efficaces. Les sanctions? Ils ont fait avec, une de plus une de moins, ils en ont cure car inadaptées. Elles doivent être dures contre cette catégories de personnes et rapidement mises en oeuvre. gel des avoirs partout dans le monde, blocage de leurs comptes in & out, demande d'arrestation a travers Interpol, etc... et surtout soutien au peuple sur le terrain afin qu'il tienne bon contre le Hezbollah et ses amis. Nous verrons alors s'ils réagiront ou pas.

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 17, le 18 mars 2021

  • Messieurs les dirigeants de l’Occident : Agissez tout de suite ou bien Taisez vous. Vous possédez tous les outils policiers financiers pour traquer l’argent de la corruption qui a été volé des poches des épargnants libanais. Vous connaissez exactement les fortunes de TOUS les dirigeants libanais que ce soit en comptes bancaires ou en actions de sociétés ou en placements immobiliers, alors faites une saisie conservatoire sur toutes ces fortunes sinon arrêtez vous aussi de nous casser les oreilles avec des discours creux en parfaite langue de bois

    Liberté de Penser

    10 h 10, le 18 mars 2021

  • Vivement les sanctions accompagnées d’emprisonnement sur une île ou dans un désert où on leur donnera à peine à boire une fois par semaine parce qu’on est sympa.

    Wow

    23 h 31, le 17 mars 2021

  • Sanctionner tout de suite. Pourquoi attendre? Même Ayoub a déjà jeté l'éponge.

    PPZZ58

    20 h 28, le 17 mars 2021

  • Les grandes nations devraient sanctionner tous ces dirigeants... cela me permettrait de récupérer un don, effectué lors de la fuite de notre grand timonier, de dix mille quatre cent cinquante deux francs... lequel "timonier " avait été exfiltrė par la France...

    C…

    19 h 45, le 17 mars 2021

  • Mais il serait grand temps sapristi... On n’a pas arrêté de vous dire qu’il ne comprennent pas le langage démocratique et policé. Ce sont des racailles et il n’y a que les sanctions qui leur font entendre raison. Il faut non seulement bloquer leurs comptes, mais aussi les traduire en justice pour les crimes non élucidés commis sur la population depuis des décennies. A ce moment là seulement nous commencerons à croire à une puissance mondiale capable de maintenir l’ordre dans le monde en punissant ceux qui dépassent les bornes et qui se croient tout permis, sans réfléchir à ce que cela pourrait leur permettre de gagner ou de perdre. Sans loi et sans humanité le monde sera mort et enterré très bientôt et non seulement le Liban.

    Sissi zayyat

    19 h 37, le 17 mars 2021

  • ILS ATTENDENT QUOI POUR AIDER LES GENS ......MACRON COLLABORE AVEC HARIRI SACHANT QUE CE MÊME HARIRI SÈDE LE MINISTÈRE DES FINANCES À BERRY ! ET QUE LE HEZBOLLAH DONNE SA LISTE MINISTRABLE À HARIRI LE MOMENT VENU. ET JOUMBLATT AUSSI SERA SATISFAIT, SLEIMAN FRANGIÉ AUSSI ETC.... LA VRAIE QUESTION QU'ON POSE, EST CE QUE MACRON AIDE LES LIBANAIS PAR SON GESTE OU BIEN QU'IL DONNE UNE NOUVELLE CARTE BLANCHE À LA MÊME MAFIA QUI VOLE ET SACCAGE LE PAYS ? C'EST LA QUESTION QUI SE POSE ? QUI PEUT NOUS RÉPONDRE ? SACRÉ MACRON VA.

    Gebran Eid

    19 h 33, le 17 mars 2021

  • Il faudrait tous les convier avec leur proches collaborateurs pour une conférence d'urgence de très haut niveau à Paris. Cette conférence aurait lieu dans l'hotel le plus luxueux de la Ville Lumière, pourquoi pas au Château de Versailles même. Pour faire des économies, ils partiraient tous sur le même avion. Et on priera très très fort pour que cet avion, avec sa précieuse cargaison, n'ait aucun accident en vol (blink, blink, blink)...

    Gros Gnon

    19 h 13, le 17 mars 2021

  • IL FAUT QUE L,OLJ CREE UNE RUBRIQUE SPECIALE POUR LA THAWRA ET OU TOUS LES REVOLTES DE LA DIASPORA QUI ONT PERDU TOUTES LEURS ECONOMIS D,UNE VIE DANS LES BANQUES LIBANAISES, ECONOMIES DEVALISEES PAR LES CLIQUES MAFIEUSES QUI GOUVERNENT DIRECTEMENT ET INDIRECTEMENT LE PAYS, NE POUVANT SE MANIFESTER DANS LES RUES DU PAYS AVEC LEURS COMPATRIOTES DISTANCES OBLIGEANT PUISSENT SE MANIFESTER DANS CETTE RUBRIQUE PAR LEURS LIBRES EXPRESSIONS ET RECLAMER LE DEPART DES MAFIEUX ET LA RESTITUTION DE LEURS ECONOMIES CAR AYANT ETE REDUITS POUR LE COMMUN DES EMIGRES DES DERNIERES DECENNIES A DES MENDIANTS DANS LES PAYS QUI LES HEBERGENT. - OLJ, NOUS VOULOUNS VOTRE SUPPORT.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 07, le 17 mars 2021

  • IL FAUT ENVOYER UN LORD BYRON OU UN LAURENCE D,ARABIE POUR ORGANISE L,INSURRECTION DU PEUPLE LIBANAIS ET LE LIBERER DU JOUG DES CLIQUES MAFIERUSES AU POUVOIR.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 53, le 17 mars 2021

  • Va finir par se poser sah el nom. L'on comprend maintenant pourquoi ce sont les Américains qui dominent le monde et que personne ne prend plus la France au sérieux. Je préfère personnellement la culture Européenne et françaises, mais niveau politique et économique ils ont un siècle de retard et malheureusement nos politiciens l’ont bien senti et macron l’a appris à ses dépens. Avec la racaille seul le bâton fonctionne.

    Liban Libre

    18 h 34, le 17 mars 2021

  • "La question des sanctions va finir par se poser" à l'encontre des responsables libanais qui bloquent toute évolution politique". Il y a belle lurette que des sanctions auraient dû être prises. Contre les dirigeants (qui refusent de diriger), bien sûr. Pas contre le Liban et son peuple.

    Yves Prevost

    18 h 30, le 17 mars 2021

  • Les sanctions seront un moyen trop faible pour les faire plier. Il est temps de lancer des procedures internationales (et des mandats d'arret) a l'encontre des hauts dirigeants. Ils ne sont qu'une poignee apres tout. 10 ou 15 personnes seulement, dont la place naturelle est derriere les barreaux !

    Michel Trad

    18 h 27, le 17 mars 2021

Retour en haut