Rechercher
Rechercher

Économie - Diversification

Merit, la holding de la famille Saadé, acquiert 100 % de la société Al-Rifaï

Merit, la holding de la famille Saadé, acquiert 100 % de la société Al-Rifaï

Le logo de la marque du leader du marché des pistaches et autres apéritifs salés. Photo tirée de la page Facebook al-Rifaï.

Merit, holding de la famille Saadé et société mère du transporteur et logisticien CMA CGM, l’un des principaux acteurs mondiaux du secteur, a annoncé mardi dans un communiqué avoir conclu un accord pour acquérir 100 % des parts de la société libanaise al-Rifaï, leader du marché des pistaches et autres apéritifs salés. Le but de cette acquisition est de développer l’activité de l’entreprise, ainsi que l’exportation de ses produits. Al-Rifaï possède 28 points de vente au Liban, sans compter ceux à l’étranger. Sur son site, l’entreprise indique livrer ses produits dans le monde entier. Un point que le réseau international de Merit Holding permettra de développer grâce à son expérience maritime et logistique.

Une source proche du dossier indique que l’entreprise familiale, fondée en 1942 par Moussa al-Rifaï à Beyrouth, « était bien gérée, avec un ratio de dette faible ». Elle révèle avoir souhaité vendre car ne voyant plus d’avenir au Liban au vu de la conjoncture économique du pays. De plus, en raison de la crise sanitaire mondiale ayant impacté négativement l’économie des pays développés, cette source n’anticipe pas non plus une augmentation à moyen terme des exportations du Liban vers ces pays. Selon la source, le coût de la transaction est de 15 millions de dollars.

« Cette acquisition confirme notre engagement envers le Liban, alors que nous continuons d’investir dans son potentiel et ses talents », a déclaré de son côté le franco-libanais Rodolphe Saadé, président de Merit et PDG du groupe CMA CGM. La démarche vise en effet à « (offrir) des opportunités d’emploi et de croissance tout en soutenant le développement du savoir-faire libanais à travers le monde ». C’est la raison pour laquelle aucun licenciement parmi les plus de 200 employés d’al-Rifaï n’est prévu.

Il ne s’agit pas du premier investissement du groupe CMA CGM au Liban. Il y a moins d’un mois, l’entreprise a également acquis 100 % de Gulftainer Liban, l’opérateur qui gère le terminal conteneurs du port de Tripoli, le deuxième plus important du pays après celui de Beyrouth. En début d’année, le groupe a annoncé avoir intégré ce port dans deux lignes maritimes. Sans oublier que CMA CGM a lancé, fin 2019, un projet de « Hub digital » dans la capitale, et possède le « Lebanon Packing House » (un centre de conditionnement) à Taanayel, dans la Békaa. Enfin, le groupe détient une participation minoritaire de 5 % dans le capital du groupe ABC de la famille Fadel, et dans celui de la Bank of Beirut.


Merit, holding de la famille Saadé et société mère du transporteur et logisticien CMA CGM, l’un des principaux acteurs mondiaux du secteur, a annoncé mardi dans un communiqué avoir conclu un accord pour acquérir 100 % des parts de la société libanaise al-Rifaï, leader du marché des pistaches et autres apéritifs salés. Le but de cette acquisition est de développer l’activité de...
commentaires (4)

les moments de crise,c est des moments pour investir. Bravo Saadé groupe,vous investissez au Liban et employez Libanais! et vous diversifiez vos affaires et conjuguez vos forces pour mieux faire. Yalla! A bon entendeur salut!

Marie Claude

07 h 09, le 11 mars 2021

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • les moments de crise,c est des moments pour investir. Bravo Saadé groupe,vous investissez au Liban et employez Libanais! et vous diversifiez vos affaires et conjuguez vos forces pour mieux faire. Yalla! A bon entendeur salut!

    Marie Claude

    07 h 09, le 11 mars 2021

  • D,ARMEMENT MARITIME TRES REUSSI A VENTE DE CACAHUETTES CA NE COLLE PAS. MAIS PUISQUE C,EST FAIT POUR AIDER LE PAYS DANS CETTE CRISE CATASTROPHIQUE QU,IL TRAVERSE C,EST UN GESTE HONORABLE.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    09 h 53, le 10 mars 2021

  • Rodolphe Saadé et famille, gardent toujours un lien étroit et tendent à plusieurs reprises, des mains salvatrices au pays mère.

    Esber

    18 h 34, le 09 mars 2021

  • Une lueur d 'espoir pour un Liban stoique qui ne veut point faire faillite dans le domaine de sa production artisanale .

    Antoine Sabbagha

    17 h 48, le 09 mars 2021

Retour en haut