Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Yémen

Les Etats-Unis appellent les rebelles à cesser leur offensive à Marib

Les Etats-Unis appellent les rebelles à cesser leur offensive à Marib

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. Photo AFP / POOL / Manuel Balce Ceneta

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a pressé les rebelles Houthis de cesser leur offensive à Marib, dans le nord du Yémen, assurant que "l'aide humanitaire seule ne mettra pas fin au conflit", lors d'une conférence virtuelle de donateurs lundi.
Les houthis, soutenus par l'Iran, ont intensifié le mois dernier leurs attaques pour s'emparer de la ville pétrolière de Marib, dernier bastion dans le Nord des forces loyales au gouvernement, appuyées elles par l'Arabie saoudite. 

"L'aide seule ne mettra pas fin au conflit. Nous ne pouvons mettre fin à la crise humanitaire au Yémen qu'en mettant fin à la guerre... et les Etats-Unis relancent alors leurs efforts diplomatiques pour mettre fin à cette guerre", a déclaré Anthony Blinken. "La première étape nécessaire est de mettre fin à l'offensive contre Marib (...) et de se joindre aux Saoudiens et au gouvernement du Yémen en agissant de manière constructive en faveur de la paix", a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie américaine a promis 191 millions de dollars d'aide humanitaire lors de cette conférence virtuelle des donateurs co-organisée par la Suède et la Suisse, visant à réunir 3,85 milliards de dollars pour empêcher une famine à grande échelle. 
Selon l'ONU, la pire crise humanitaire au monde ravage le Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique où la guerre a fait, depuis plus de six ans, des dizaines de milliers de morts, des millions de déplacés et une population glissant progressivement vers la famine.
La récente bataille pour Marib menace les camps de déplacés qui y ont fui pendant les combats à travers le pays. L'ONU a prévenu que cette escalade met "des millions de civils en danger". 

Le mois dernier, Washington a retiré les houthis de la liste américaine des "organisations terroristes", afin de ne pas entraver l'acheminement de l'aide humanitaire dans les zones qu'ils contrôlent. Mais les Etats-Unis, alliés de l'Arabie saoudite, ont condamné les attaques des rebelles contre le royaume et réitéré "le partenariat stratégique de défense" entre les deux pays.


Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a pressé les rebelles Houthis de cesser leur offensive à Marib, dans le nord du Yémen, assurant que "l'aide humanitaire seule ne mettra pas fin au conflit", lors d'une conférence virtuelle de donateurs lundi.Les houthis, soutenus par l'Iran, ont intensifié le mois dernier leurs attaques pour s'emparer de la ville pétrolière de Marib, dernier...