Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Jordanie

Deux ministres démissionnent pour non respect des règles sanitaires

Deux ministres démissionnent pour non respect des règles sanitaires

Une enseignante jordanienne et des élèves masqués contre le coronavirus sortant d'une école de Amman, le 7 février 2021. Photo AFP / Khalil MAZRAAWI

Les ministres jordaniens de l'Intérieur et de la Justice ont été contraints dimanche à la démission pour avoir contrevenu aux règles sanitaires en vigueur pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, a-t-on appris de source officielle.

La sanction a été prise par le Premier ministre jordanien Bicher al-Khassawneh et aussitôt avalisée par le roi Abdallah II, selon un communiqué du palais royal. Il leur est reproché, selon une source gouvernementale, "d'avoir violé la loi d'urgence" pour lutter contre la pandémie.

Selon le site d'information jordanien Ammon, le ministre de l'Intérieur Samir Mobaidine et son collègue de la Justice Bassam Talhouni ont assisté à un dîner dans un restaurant d'Amman. Neuf convives ont partagé le repas alors que la loi n'en autorise que six au maximum.

En raison d'une recrudescence des contaminations sur son sol, la Jordanie a de nouveau interdit cette semaine à la population de sortir de chez elle les vendredis, jour de congé hebdomadaire. Pays de 10 millions d'habitants, la Jordanie a enregistré quelque 386.000 cas d'infection dont 4.675 décès, selon le dernier bilan des autorités. Taoufiq Krishan, vice-Premier ministre et ministre de l'Administration locale, a été affecté au ministère de l'Intérieur. Ahmed al-Ziyadat, secrétaire d'Etat aux Affaires juridiques, a récupéré le ministère de la Justice.


Les ministres jordaniens de l'Intérieur et de la Justice ont été contraints dimanche à la démission pour avoir contrevenu aux règles sanitaires en vigueur pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, a-t-on appris de source officielle.
La sanction a été prise par le Premier ministre jordanien Bicher al-Khassawneh et aussitôt avalisée par le roi Abdallah II, selon un communiqué du...