Rechercher
Rechercher

Économie - Relance

Biden s’attaque aux pénuries de biens « essentiels »

Biden s’attaque aux pénuries de biens « essentiels »

L’administration Biden veut réduire la dépendance des États-Unis vis-à-vis de l’extérieur. Photo d’archives AFP

Le président américain Joe Biden a annoncé la signature, hier, d’un décret destiné à passer au crible les chaînes d’approvisionnement des biens jugés « essentiels » afin de les sécuriser, allant des semi-conducteurs – puces incontournables pour la fabrication de téléphones – aux produits pharmaceutiques, en passant par les terres rares, essentiels aux technologies de pointe. L’administration Biden, qui veut réduire la dépendance des États-Unis vis-à-vis de l’extérieur, ne cite aucun pays en particulier mais semble cibler la Chine, qui produit notamment l’essentiel des terres rares. Cette mesure s’inscrit dans le sillage des décrets signés pour promouvoir la croissance de l’industrie manufacturière américaine.

Le décret prévoit deux étapes. Tout d’abord, dans un délai de 100 jours, quatre produits-clés seront passés en revue : les produits pharmaceutiques, les minéraux critiques incluant les terres rares, les véhicules électriques et aussi dans l’armement, les semi-conducteurs ainsi que les batteries à large capacité. Puis, au cours d’un examen qui se déroulera sur un an, l’administration s’attaquera à six secteurs-clés : l’industrie de défense de base, la santé publique, l’information et la communication technologique, l’énergie, le transport et les chaînes d’approvisionnement des produits agricoles et alimentaires.

L’administration de Donald Trump avait aussi tenté de garantir l’approvisionnement des États-Unis en biens essentiels, en particulier en minéraux stratégiques indispensables à tous les équipements électroniques auxquels la Chine avait menacé de restreindre l’accès dans le contexte de guerre commerciale entre les deux pays. En juin 2019, elle avait ainsi dévoilé un plan d’action identifiant 35 éléments stratégiques dont l’uranium, le titane et les terres rares, pour lesquels les États-Unis sont particulièrement dépendants de l’étranger. Dans un rapport, l’administration Trump rappelait alors que pour 14 des 35 matériaux passés en revue, les importations représentent plus de 50 % de la consommation annuelle des États-Unis.

Source : AFP


Le président américain Joe Biden a annoncé la signature, hier, d’un décret destiné à passer au crible les chaînes d’approvisionnement des biens jugés « essentiels » afin de les sécuriser, allant des semi-conducteurs – puces incontournables pour la fabrication de téléphones – aux produits pharmaceutiques, en passant par les terres rares, essentiels aux technologies...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut