Rechercher
Rechercher

Dans la tête de Gebran Bassil

Bien malin est celui qui peut prétendre avoir compris ce qu’a voulu dire Gebran Bassil hier. À l’inverse de son allié Hassan Nasrallah qui, pour être le champion des sophismes, n’en construit pas moins des discours limpides, le chef du CPL a servi à ses auditeurs une tambouille plus informe que jamais, de laquelle ne ressort qu’un seul ingrédient, au goût très amer : la surenchère confessionnelle.

« Si nous voulions le tiers de blocage, nous nous battrions pour l’obtenir parce que c’est notre droit, mais nous ne le demandons pas parce que le gouvernement doit être formé de technocrates non partisans », entend-on M. Bassil clamer lors de sa conférence de presse. Puis plus loin : « Nous ne voulons pas participer au gouvernement. On ne peut pas nous forcer de le faire. » Avant d’ajouter, tout de même : « Nous ne demandons pas un nombre déterminé (de ministres)… Nous voulons simplement ce qui s’applique aux autres, selon le principe de l’unité des critères... » Et ainsi de suite jusqu’au bout, tant et si bien qu’au terme de la conférence de presse, l’auditeur lambda ne sait pas si le chef du CPL veut entrer au gouvernement ou en sortir, être dedans en étant dehors ou dehors en étant dedans.

L’observateur plus averti verrait certes dans cette confusion délibérément entretenue une volonté de se sortir d’une situation embarrassante avec le moins d’engagements possibles. Car Gebran Bassil est désormais cerné de toutes parts, y compris par ceux qui furent ses proches alliés et qui, à présent, le désignent clairement, à l’instar de tous les autres, comme étant le principal obstacle à la formation du gouvernement.

En réalité, l’éloquence du chef du CPL se manifeste le plus souvent dans ce qu’il ne dit pas plutôt que dans ce qu’il dit. Il en est ainsi, par exemple, de cette fameuse « unité des critères », un slogan que les aounistes répètent tel un leitmotiv depuis le début de la gestation du gouvernement. Ce que M. Bassil ne dit pas à ce sujet, c’est que « ce qui s’applique aux autres » – sunnites, chiites et druzes –, c’est-à-dire en l’occurrence un droit de regard sur les noms de leurs ministrables respectifs, débouche forcément chez les chrétiens sur l’octroi du tiers de blocage à une seule partie. Pourquoi ? Simplement parce qu’en l’absence de ses rivaux chrétiens, le CPL tend à vouloir quasiment monopoliser la représentation chrétienne au sein du cabinet.

Or le problème vient aujourd’hui du fait que le compromis présidentiel de 2016 ayant sauté, tout le monde craint que les prochaines échéances démocratiques, les législatives du printemps 2022 et la présidentielle de l’automne suivant, ne sautent aussi, de sorte que le gouvernement en gestation soit alors l’unique pouvoir légitime dans le pays. Voilà pourquoi personne n’entend permettre à une quelconque partie de disposer en son sein de ce terrible levier de contrôle sur l’exécutif qu’est le tiers de blocage. Même Hassan Nasrallah l’a explicitement signifié à Gebran Bassil, après tous les autres.

Mis au pied du mur, le chef du CPL réagit comme réagissent depuis toujours de nombreux politiciens et chefs de clan libanais de tous bords lorsqu’ils se retrouvent acculés : il secoue la fibre confessionnelle de ses coreligionnaires. Les intérêts et les « droits » supposés des chrétiens se confondent alors avec les intérêts de Gebran Bassil et de sa formation. Quant aux « droits » du Liban et des Libanais dans l’ensemble, nul ne s’en soucie.

En règle générale, ce procédé grossier, réducteur et toujours dangereux prend hélas auprès d’une partie du public, toujours prompt à jeter la pierre à « l’autre », soupçonné de recourir à toutes les diableries pour empiéter sur ses « droits ». Mais avec le spectacle qu’offre le pays à l’heure actuelle, cette fâcheuse manie libanaise devient franchement ridicule.

Heureusement, tout le monde n’est guère dupe et dans le cas précis de Gebran Bassil, il faut reconnaître que la répulsion qu’il suscite chez de nombreux chrétiens libanais joue souvent comme un antidote. Y compris bien sûr dans les rangs des formations rivales. Comme ce militant FL, arborant fièrement une grosse croix et connu dans son entourage comme un défenseur acharné de la chrétienté libanaise. Voici ce qu’il disait hier, après la prestation du chef du CPL : « J’ai tellement entendu le mot “chrétien” dans la bouche de Bassil que ça m’a donné envie de me rendre à la mosquée la plus proche pour me convertir à l’islam... »


Bien malin est celui qui peut prétendre avoir compris ce qu’a voulu dire Gebran Bassil hier. À l’inverse de son allié Hassan Nasrallah qui, pour être le champion des sophismes, n’en construit pas moins des discours limpides, le chef du CPL a servi à ses auditeurs une tambouille plus informe que jamais, de laquelle ne ressort qu’un seul ingrédient, au goût très amer : la...

commentaires (12)

LES CHRETIENS TOUS CONFONDUS AU LIBAN ONT LEURS RELIGIEUX QUI LES REPRESENTENT ET LES DEFENDENT. LES MUSULMANS SUNNITES ET DRUZES AUSSI ONT LEURS RELIGIEUX QUI LES DEFENDENT SAUF CEUX DES CHIITES QUI FONT TAIRE TOUT CE QUI SE DIT CONTRE HN OU SON PARTI DE LA PART D'AUTRES CHIITES QUITTE A LEUR FAIRE SUBIR LE SORT QUE TOUT LE MONDE CONNAIT LA VERITE LES CHAINES DE TELEVISION DOIVENT ETRE TRES HEUREUSES D'AVOIR CHAQUE DIMANCHE UN PROGRAMME D'UNE HEURE AVEC UNE GRANDE AUDIENCE ET GRATUIT EN PLUS. ( sauf qu'ils ne peuvent pas couper le discours pour une pose publicitaire pendant tout le discours ) LA DEUXIEME VERITE QUAND GEBRAN COMPRENDRA QUE PLUS IL PARLE PLUS IL FABRIQUE DES ANTI AOUN, DES ANTI CPL ET DES ANTI GEBRAN LUI MEME SON DISCOUR EST TELLEMENT GROTESQUE ( quand il dit on ne peut pas l'obliger a rentrer dans le gouvernement ) QU'IL COMMENCE A FAIRE PITIER MEME AUX MEMBRES DU CPL ET DEGOUTE TOUS LES AUTRES LIBANAIS ALLEZ A DIMANCHE PROCHAIN

LA VERITE

02 h 40, le 24 février 2021

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • LES CHRETIENS TOUS CONFONDUS AU LIBAN ONT LEURS RELIGIEUX QUI LES REPRESENTENT ET LES DEFENDENT. LES MUSULMANS SUNNITES ET DRUZES AUSSI ONT LEURS RELIGIEUX QUI LES DEFENDENT SAUF CEUX DES CHIITES QUI FONT TAIRE TOUT CE QUI SE DIT CONTRE HN OU SON PARTI DE LA PART D'AUTRES CHIITES QUITTE A LEUR FAIRE SUBIR LE SORT QUE TOUT LE MONDE CONNAIT LA VERITE LES CHAINES DE TELEVISION DOIVENT ETRE TRES HEUREUSES D'AVOIR CHAQUE DIMANCHE UN PROGRAMME D'UNE HEURE AVEC UNE GRANDE AUDIENCE ET GRATUIT EN PLUS. ( sauf qu'ils ne peuvent pas couper le discours pour une pose publicitaire pendant tout le discours ) LA DEUXIEME VERITE QUAND GEBRAN COMPRENDRA QUE PLUS IL PARLE PLUS IL FABRIQUE DES ANTI AOUN, DES ANTI CPL ET DES ANTI GEBRAN LUI MEME SON DISCOUR EST TELLEMENT GROTESQUE ( quand il dit on ne peut pas l'obliger a rentrer dans le gouvernement ) QU'IL COMMENCE A FAIRE PITIER MEME AUX MEMBRES DU CPL ET DEGOUTE TOUS LES AUTRES LIBANAIS ALLEZ A DIMANCHE PROCHAIN

    LA VERITE

    02 h 40, le 24 février 2021

  • "... Dans la tête de Gebran Bassil ..." - Mais qu’y a-t-il dans la tête de Gebran Bassil... Bassil... Bassil...? Wow... wow... wow... ! Quel écho... écho... écho...

    Gros Gnon

    21 h 58, le 23 février 2021

  • Effectivement comme les marchands du temple ne représentaient aucunément la foi du peuple et la voie divine, les répétitions de gebril, oups, gibran, sur la défense des droits des chrétiens n'est que propagande de salesman qui s'égosille à essayer de convaincre un peuple meurtri et désintéressé dans ce discours au basilique pourri...

    Wlek Sanferlou

    12 h 46, le 23 février 2021

  • Pour distinguer un patriote, un vrai, des autres; c'est en l'écoutant. Raymond Eddé avait un seul discours clair et limpide qu'il répétait au fil des décennies avec des mots presque les mêmes pour accompagner l'évolution des circonstances. Le PM désigné a fait cet exercice quelques fois dans son histoire mais sans persévérance, et la dernière fois quand il avait brandi la liste Excel des noms qu'il avait proposé. Il doit persister et rendre publique chaque proposition si aucune réponse positive ne lui parvienne dans la semaine. Pour anéantir les obscurantistes et les combinards de toutes les tailles, il n'y a qu'une seule arme, qui est la vérité, et qu'un seul moyen qui est la lumière.

    Shou fi

    19 h 28, le 22 février 2021

  • PATIENCE ET COMPASSION ( si possible bien entendu ): pour les derniers jours de l'ere JOBRANO/AOUN

    Gaby SIOUFI

    18 h 07, le 22 février 2021

  • Euh, pas tous ont compris les élucubrations du walyy al aahd sauf les électeurs du cpl qui sont dotés d'une intelligence supérieure comme ils aiment à nous le faire savoir...

    DJACK

    16 h 07, le 22 février 2021

  • Tous ceux qui ont suivi Bassil hier ont compris la teneur de son intervention télévisée . Il est dans l'ordre des choses que soit le contraire pour l'OLJ. La cerise ...est d'avoir donné droit au chapitre à ce mititant FL dont le témoignage a peut-être conferé un plus à cet édito . Honni sot celui qui accuse votre quotidien de partialité...

    Hitti arlette

    15 h 35, le 22 février 2021

  • La phrase de ce militant chrétien représente le refus des chrétiens de s’associer à ce parti qui est le CPL qui est cité à tort comme étant leur protecteurs alors qu’ils sont les fossoyeurs du pays et les assassins des chrétiens et de leur refuge ainsi que de tous les autres libanais. Si les chrétiens sont devenus les ouailles de ses deux personnages abjects de force, alors on changera tous de religion et ce sera pour devenir athées refusant toute appartenance religieuse. Nous ne voulons pas être responsables de leurs actes criminels sous leur slogan fallacieux de protecteurs. Ils ne sont que des vendus au service des ennemis de la république.

    Sissi zayyat

    11 h 07, le 22 février 2021

  • CE TYPE ET SON BEAU-PERE QUI LUI SERT D,INSPIRATION DOIVENT DEGAGER ET LE PLUS VITE POUR LE BIEN DES CHRETIENS AVANT TOUT MAIS DE TOUT LE PAYS TOUT AUSSI.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 07, le 22 février 2021

  • Une personne sanctionne'e pour corruption et pourvue d'une solide reputation de parasite ne peut pas pretendre defendre les droits des chretiens. Il nous faut un autre avocat

    Goraieb Nada

    09 h 03, le 22 février 2021

  • Les deux, le beau-fils et le beau-papa ne connaissent qu'un mot: M O I...qu'une obsessions : le fauteuil ! Quant au mot chrétien...savent-ils ce qu'il signifie réellement, de même que le mot PATRIE...de tous...!!!...et des responsabilités que cela entraine ? - Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 47, le 22 février 2021

  • """Comme ce militant FL, arborant fièrement une grosse croix et connu dans son entourage comme un défenseur acharné de la chrétienté libanaise. Voici ce qu’il disait hier, après la prestation du chef du CPL : « J’ai tellement entendu le mot “chrétien” dans la bouche de Bassil que ça m’a donné envie de me rendre à la mosquée la plus proche pour me convertir à l’islam... »""" Il a bien de l’humour le Ouuèètte. Que sa grande croix le protège du Covid. Avec la foi du converti, s’il a l’approbation de son chef, il sera à son tour le martyr d’une autre cause. Que de trahisons au nom de la ""défense des droits des chrétiens"".

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    00 h 46, le 22 février 2021

Retour en haut