Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

Sanctions : mise en garde d’Ankara aux Européens

Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a mis en garde les Européens hier contre la décision prise en décembre de sanctionner Ankara, au terme d’une mission à Bruxelles pour désamorcer les tensions avec l’UE. « Aucun résultat ne pourra être atteint avec le langage des sanctions », a-t-il averti dans un résumé de ses entretiens publié sur son compte Twitter après sa rencontre avec le président du Conseil européen Charles Michel. Après le rejet par Ankara de la main tendue en juillet, les dirigeants européens ont décidé lors de leur sommet en décembre de sanctionner la poursuite des forages gaziers menés unilatéralement par la Turquie dans la zone économique exclusive de Chypre. « Les travaux sur ces sanctions sont en cours », ont confirmé hier plusieurs sources diplomatiques. Un accord pourrait être annoncé lundi sur plusieurs noms de personnes ou d’entreprises impliquées dans ces activités de forage, à ajouter à une liste ouverte en novembre 2019 sur laquelle figurent déjà deux dirigeants de la Turkish Petroleum Corporation (TPAO), interdits de visa et dont les avoirs dans l’UE ont été gelés, a indiqué à l’AFP un diplomate européen. Mais les sanctions ne seront effectives que le jour de leur publication au Journal officiel de l’UE.



Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a mis en garde les Européens hier contre la décision prise en décembre de sanctionner Ankara, au terme d’une mission à Bruxelles pour désamorcer les tensions avec l’UE. « Aucun résultat ne pourra être atteint avec le langage des sanctions », a-t-il averti dans un résumé de ses entretiens publié sur son compte Twitter...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut