Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Irak

Épidémie de grippe aviaire dans des élevages de poules pondeuses

Une épidémie de grippe aviaire a déjà décimé des dizaines de milliers de poules pondeuses dans une province irakienne au nord de Bagdad désormais confinée par les autorités qui tentent de rassurer des exploitants ayant perdu en une nuit leur gagne-pain. « Nos poules meurent et on ne peut rien faire », se lamente Haytham al-Hamach, un exploitant de Samarra, à une centaine de kilomètres au nord de Bagdad. Dès vendredi dernier, au lendemain de la détection des premiers cas, le gouverneur annonçait 60 000 poules touchées. Lundi matin, Hamid Nayef, porte-parole du ministère irakien de l’Agriculture, fait état du même chiffre. « Au total, 190 000 poules sont mortes », assure-t-il. Et celles qui sont encore en vie, comme leurs œufs, ne peuvent plus être vendues ni même sortir de la province. « Toutes les poules sont mortes, le ministère de l’Agriculture ne nous donne rien parce que le vaccin n’est pas disponible », renchérit Fouad Bourhan, lui aussi éleveur de volailles. « L’Irak n’a pas de traitement contre la grippe aviaire car nous n’avons pas d’épidémie tous les ans », répond M. Nayef.



Une épidémie de grippe aviaire a déjà décimé des dizaines de milliers de poules pondeuses dans une province irakienne au nord de Bagdad désormais confinée par les autorités qui tentent de rassurer des exploitants ayant perdu en une nuit leur gagne-pain. « Nos poules meurent et on ne peut rien faire », se lamente Haytham al-Hamach, un exploitant de Samarra, à une centaine de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut