Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Pandémie

Le chef de l'ONU déplore l'absence de solidarité après 2 millions de morts



Le chef de l'ONU déplore l'absence de solidarité après 2 millions de morts

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse au siège des Nations unies à New York, le 4 février 2020. Photo AFP / Angela Weiss

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déploré vendredi "un cap douloureux" après l'annonce que la pandémie de Covid-19 a fait plus de deux millions de morts, regrettant l'"échec de la solidarité" dans la vaccination en cours dans le monde.

"Nous observons aujourd'hui un vide vaccinal", observe-t-il dans un communiqué. "Si les pays à revenu élevé ont accès aux vaccins, ce n'est pas le cas des pays les plus pauvres. C'est un succès pour la science mais un échec pour la solidarité", insiste-t-il. Sans les identifier, le chef de l'ONU critique notamment le fait que "certains pays concluent des accords parallèles et se procurent même des vaccins au-delà de leurs besoins". "Les gouvernements ont la responsabilité de protéger leur population, mais le +vaccinationalisme+ est voué à l'échec et ne fera que retarder un relèvement à l'échelle mondiale", prévient-il en affirmant : "On ne viendra pas à bout du Covid-19 si chaque pays agit de son côté". Selon lui, la priorité doit être donnée à ceux qui sont "en première ligne : le personnel humanitaire et les populations à haut risque".

Lors d'une conférence de presse, le président de l'Assemblée générale de l'ONU, l'ex-ministre Volkan Bozkir, a annoncé que lui-même et Antonio Guterres se feraient vacciner très prochainement. Le chef de l'ONU le sera la semaine prochaine, et le président de l'Assemblée générale le 2 février. Ceci sans passe-droit mais en raison d'un âge dépassant les 65 ans qui les fait tous les deux entrer dans une catégorie vaccinable à New York, a précisé Volkan Bozkir.


Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déploré vendredi "un cap douloureux" après l'annonce que la pandémie de Covid-19 a fait plus de deux millions de morts, regrettant l'"échec de la solidarité" dans la vaccination en cours dans le monde."Nous observons aujourd'hui un vide vaccinal", observe-t-il dans un communiqué. "Si les pays à revenu élevé ont accès aux vaccins,...