Rechercher
Rechercher

Crises

La BM approuve un prêt de 246 millions de dollars au Liban pour financer le "filet de sécurité sociale"

Selon l'institution, 45% de la population du pays vit aujourd'hui sous le seuil de la pauvreté et 22% sous le seuil d'extrême pauvreté. 

La BM approuve un prêt de 246 millions de dollars au Liban pour financer le

L'entrée du siège de la Banque mondiale à Washington. Photo d'archives AFP

La Banque mondiale a approuvé mardi une aide d'urgence de 246 millions de dollars sous forme de transferts d'argent et d'accès aux services sociaux à environ 786.000 Libanais vivant dans la pauvreté et victimes des crises économique et sanitaire sévères que traverse le Liban.

Ce prêt a été approuvé par le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale, avec le soutien d'une majorité des États membres de l'institution, a annoncé mardi le ministère libanais des Finances. Le procès-verbal de l'accord de prêt, qui en stipule les conditions d'obtention et d'utilisation, avait été signé par le ministre sortant des Finances Ghazi Wazni en décembre, précise le communiqué du ministère.

Cet accord doit désormais être entériné par le Parlement libanais. 

Lire aussi

À Tripoli, « les pauvres ne peuvent plus se confiner, c’est fini »

Outre les transferts directs aux ménages défavorisés, l'aide vise à soutenir le développement d'un système national de filets de sécurité sociale pour permettre une meilleure réponse aux crises "aggravées et sans précédent" que subit le pays, a affirmé l'institution internationale. Le Liban connait depuis l'automne 2019 sa pire crise économique et financière depuis des décennies ayant entrainé une baisse de 19,2% du PIB en 2020, une inflation à trois chiffres et une paupérisation à grande échelle, estime la Banque mondiale.

Selon l'institution, 45% de la population vit aujourd'hui sous le seuil de la pauvreté et 22% sous le seuil d'extrême pauvreté. La crise économique a été aggravée par une instabilité politique qui perdure depuis octobre 2019 et la pandémie mondiale qui a contraint le pays à décréter plusieurs confinements depuis mars 2020. Le gouvernement va imposer à partir de jeudi un confinement strict assorti d'un couvre-feu total pendant onze jours en vue de contenir la propagation exponentielle du Covid-19.

Fin décembre, le directeur régional de la Banque mondiale (BM) pour le Moyen-Orient Saroj Kumar Jha avait exprimé la crainte que le taux de pauvreté au Liban n’atteigne les 60 %, alors qu’un rapport de l’Escwa (la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale) datant d’août dernier avait déjà établi qu’entre 2019 et 2020 le taux d’extrême pauvreté était passé de 8 à 23 % et que plus de 55 % de la population libanaise vivait désormais dans la pauvreté. Outre les restrictions imposées pour lutter contre la pandémie de coronavirus, la crise au Liban, qui sévit depuis plus d'un un a également été aggravée par la double explosion meurtrière du 4 août 2020. Au Liban, pays officiellement en défaut de paiement auprès de ses créditeurs depuis mars, aucun système de sécurité sociale, d'allocation de chômage ou de pension de retraite n'est prévu par l'État.

Ce confinement 24H/24 risque toutefois d'aggraver les souffrances des familles vulnérables si le gouvernement n'offre pas d'assistance, a averti lundi l'ONG Save the children. "Les familles vulnérables et leurs enfants seront laissés à eux-mêmes pour faire face à une catastrophe", a avertit Jennifer Moorehead, directrice de l'ONG.

Le petit pays de six millions d'habitants a recensé officiellement 226.948 cas, dont 1.705 décès. Et il a continué de battre des records, recensant vendredi un pic de 5.440 nouveaux cas. Le ministre des Finances sortant, Ghazi Wazni, a déclaré lundi que le gouvernement consacrait 75 milliards de livres libanaises (environ 49 millions de dollars au taux officiel) aux familles en difficulté durement touchées par le confinement.




La Banque mondiale a approuvé mardi une aide d'urgence de 246 millions de dollars sous forme de transferts d'argent et d'accès aux services sociaux à environ 786.000 Libanais vivant dans la pauvreté et victimes des crises économique et sanitaire sévères que traverse le Liban.Ce prêt a été approuvé par le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale, avec le soutien d'une...

commentaires (2)

La BM approuve un prêt de 246 millions de dollars au Liban pour financer le "filet de sécurité sociale" donner c est bien mais preter c est pire , qui va rembourser cet argent et quand? et si ce argent passe entre les mains des memes qui ont ruiné le pays bonjour les dégats.

youssef barada

19 h 20, le 13 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • La BM approuve un prêt de 246 millions de dollars au Liban pour financer le "filet de sécurité sociale" donner c est bien mais preter c est pire , qui va rembourser cet argent et quand? et si ce argent passe entre les mains des memes qui ont ruiné le pays bonjour les dégats.

    youssef barada

    19 h 20, le 13 janvier 2021

  • JE NE COMPREND PLUS RIEN ! ENVOYER CET ARGENT VIA LE MINISTRE DES FINANCES DE CE GOUVERNEMENT ?

    Gebran Eid

    13 h 31, le 13 janvier 2021