Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Destin ou responsabilité individuelle : des propos de Hassan sur les victimes du 4 août et du Covid font polémique

"Pour les personnes qui sont décédées dans l'explosion, on peut dire que c'était leur destin", a estimé le ministre sortant de la Santé lors d'un entretien télévisé. 

Le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan. Photo d'archives AFP

Une petite phrase lancée dimanche soir par le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan, dans laquelle il comparaît entre les personnes décédées du Covid-19 et celles qui ont perdu la vie dans la double explosion au port de Beyrouth, a été largement dénoncée sur les réseaux sociaux.  Interviewé sur la chaîne locale al-Jadeed, M. Hassan a déclaré que "pour les personnes qui sont décédées dans l'explosion, on peut dire que c'était leur destin. Alors que dans le cas des personnes qui meurent du coronavirus, cela relève, selon moi, de leur propre responsabilité".

Les explosions au port de Beyrouth ont fait plus de 200 morts et des milliers de blessés. Elles ont été provoquées par la présence dans un hangar depuis des années de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, stockées sans mesure de précaution, une situation connue par de nombreux responsables politiques, sécuritaires et judiciaires. Pour beaucoup de Libanais, les autorités sont responsables de la catastrophe du 4 août en raison de leur négligence. La déclaration du ministre sortant n'a donc pas tardé à provoquer une polémique.

Sarah Copland, diplomate australienne auprès des Nations unies dont le fils de deux ans, Isaac Oehlers, est décédé dans la double explosion, a notamment réagi aux déclarations du ministre Hassan. "La mort de mon fils n'est pas une question de destin. Elle est le résultat de la négligence et de la corruption et ceux qui sont responsables d'avoir pris la vie de mon fils doivent rendre des comptes", a-t-elle écrit sur Twitter.


Les victimes de l'explosion au port "ne sont pas mortes à cause du destin, elles sont mortes à cause de votre négligence collective", a dénoncé le journaliste Salman Andary, qui a qualifié "les propos et le langage corporel" du ministre Hassan de "provocateurs". "L'explosion de Beyrouth a eu lieu à cause de votre négligence et les contaminations au coronavirus augmentent à cause de vos décisions", a-t-il ajouté. 

De son côté, le réalisateur et activiste Lucien Abou Rjeily a condamné des propos "honteux", taxant Hamad Hassan d'"immoralité". Pour lui, les personnes tuées par les explosions ont été "victimes d'un meurtre prémédité, qui aurait pu être évité n'était-ce le mépris et la corruption des responsables". Il a estimé que "lorsque l'État rouvre le pays et autorise les fêtes et les grands rassemblements, à l'inverse de tous les autres pays du monde, la responsabilité directe du pouvoir est directement engagée et les dirigeants exposent la population à une bombe sanitaire". 

Alors que le taux de contamination restait élevé au Liban, les autorités avaient décidé de rouvrir tous les secteurs économiques pour les fêtes de fin d'année. Cette réouverture, assortie d'un couvre-feu limité à deux heures par nuit, ainsi que le manque de respect des mesures de prévention par les citoyens, ont provoqué une nouvelle hausse des contaminations et des hospitalisations, provoquant la saturation des unités Covid dans de nombreux hôpitaux.  


Une petite phrase lancée dimanche soir par le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan, dans laquelle il comparaît entre les personnes décédées du Covid-19 et celles qui ont perdu la vie dans la double explosion au port de Beyrouth, a été largement dénoncée sur les réseaux sociaux.  Interviewé sur la chaîne locale al-Jadeed, M. Hassan a déclaré que "pour les...

commentaires (16)

A force de débiter des âneries certains libanais trouvent leurs propos tout à fait sains et se sont habitués à recevoir les claques sans trouver ça humiliant ou choquant. Pauvre libanais. Dire qu’il y a encore certains qui leur trouvent des excuses et font semblant de ne pas comprendre leurs insultes et leurs mensonges est encore plus grave que les propos tenus.

Sissi zayyat

10 h 55, le 05 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • A force de débiter des âneries certains libanais trouvent leurs propos tout à fait sains et se sont habitués à recevoir les claques sans trouver ça humiliant ou choquant. Pauvre libanais. Dire qu’il y a encore certains qui leur trouvent des excuses et font semblant de ne pas comprendre leurs insultes et leurs mensonges est encore plus grave que les propos tenus.

    Sissi zayyat

    10 h 55, le 05 janvier 2021

  • Definition du destin: « Force de ce qui arrive et qui semble nous être imposé sans qu'aucune de nos actions n'y puisse rien changer ». Les responsables au gouvernement étaient au courant du danger et ont choisit de l'ignorer. Ce n'etait pas une météore tombee du ciel, c'etait du materiel explosif tres probablement destine a tuer des civils quelque-part dans la region. C'est ireverencieux et outrageant de dire que le destin des victimes etait de mourir le 4 Aout.

    debs nabil

    22 h 36, le 04 janvier 2021

  • Ben il a raison !!! C’est le destin qui a agis au port .. mais pur le corona il a bien raison de dire que c’est la faute aux personnes insouciante c’est clair

    Bery tus

    20 h 56, le 04 janvier 2021

  • J'AVAIS ENCORE UN PEU D'ESTIME POUR LE MINISTRE DE LA SANTE MAIS LA , IL VA TROP LOIN, C'EST DONC VOTRE DESTIN D'ETRE DEVENU MINISTRE DE LA SANTE ET VOTRE DESTIN DE DEVENIR UNE PERSONNE INCLUS DANS LE TOUS CAD TOUS NON M HASSAN CE N'EST PAS LE DESTIN C'EST NASRALLAH QUI A FAIT AMENER LES 2750 TONNES D'AMONIUM AU LIBAN , QUI S'EST SERVI DE PLUS DE 2000 TONNES POUR SES FUSEES ET ATTENTATS CONTRE SES DETRACTEURS OU POUR LES ENVOYER AVEC SES MILICES FAIRES DES ATTENTATS DANS LE MONDE ENTIER OU POUR PERMETTRE A ASSAD DE BOMBARDER SA POPULATION LA VERITE LE DESTIN C'EST QUAND PERSONNE N'EST RESPONSABLE D'UN EVENEMENT ( comme par example la foudre tombe sur une personne ) MAIS ICI TOUT MONTRE QU'IL Y A DES DIZAINES DE RESPONSABLES DE CRIMES OU DE NEGLIGENCE DANS CETTE EXPLOSION ET ILS DEVRONT EN PAYER LE PRIX

    LA VERITE

    19 h 10, le 04 janvier 2021

  • Ceux au pouvoir sont bel et bien coupables de l'explosion du port. Les victimes méritent que justice soit faite. Cependant, pour ce qui est de la substance de son message, nous avons le pouvoir de nous protéger de la Covid (gestes barrières, masques, etc). Ce n'était pas le cas pour les victimes du 4 août. Ne perdons pas notre temps à critiquer ce genre de discours et mettons notre énergie pour que l'enquête progresse et que les responsables soient traduits devant la justice.

    Salim Naufal

    18 h 28, le 04 janvier 2021

  • Mais qu’est-ce qu’il a dit le Ministre Hassan pour susciter une polémique?! Certaines personnes sont devenues très susceptibles! Ou est le problème?

    Michele Aoun

    17 h 25, le 04 janvier 2021

  • Entre celui qui justifie le crime organisé comme une maladie naturelle, et celui qui veut renvoyer les femmes en cuisine et qui se vante d’avoir abattu deux personnes , fussent-elles miliciennes , pendant les années de guerre civile, voilà un peu qui nous gouverne ! Voilà un peu qui sont les interlocuteurs du monde civilisé!

    LeRougeEtLeNoir

    17 h 21, le 04 janvier 2021

  • Ils veulent éliminer tous ceux qui ne sont pas chiites ou Hezbollah , un point c'est tout

    Eleni Caridopoulou

    16 h 52, le 04 janvier 2021

  • Incroyables ces pauvres libanais devenus tellement susceptibles et désoeuvrés que le moindre mot pris dans n'importe quelle conversation devient un sujet d'indignation et irrite leurs nerfs qu'ils ont à fleur de peau ! Il n'ont donc plus rien à faire que de se perdre dans ces discussions byzantines inutiles ? Nous sommes donc tombés trop bas

    Chucri Abboud

    14 h 57, le 04 janvier 2021

  • c est monstrueux..et au Liban de la monstruosite il y en a !! Un homme alcolise a recmment ecrase en moto une vielle dame dans mon village, elle est morte, il a repondu c etait son destin...donc si je comprends bien la conduite en ebriete serait maintenant justifiee, pareil que le comportement irresponsable qui a amene le desastre du port...!

    Kantar Maan

    14 h 21, le 04 janvier 2021

  • Il voulait dire que ( selon les religions) , tout est prédestiné et connu d'avance par Le Créateur. Point de vue contesté par les non-croyants, entre autres. Bon, mais il n'a pas fait un crime. D'ailleurs, ceux qui meurent du covid, c'est souvent à cause des autres, et non seulement par leur propre faute.

    Esber

    13 h 25, le 04 janvier 2021

  • Les victimes du covid sont pour beaucoup, surtout du corps médical et d'autres assistants aux malades, causées par une criminalité stupide de ceux qui égoïstement ne pensent qu'à eux mêmes sans penser aux conséquences de leurs agissements. L'explosion du port par contre est un acte haineux et criminel perpétré par ceux qui ont amené des milliers de tonnes d'explosifs, par ceux qui le savaient sans rien dire, ceux qui ont assassiné les personnes qui dénonçaient cet acte criminel et bien sûr ceux qui étaient au courant mais n'en ont rien fait. dans les deux cas aucune excuse n'est acceptable! Allah Karim, on rêve du jour où l-on aura une justice conséquente et un état de vrai.

    Wlek Sanferlou

    13 h 15, le 04 janvier 2021

  • Interviewé sur la chaîne locale al-Jadeed, M. Hassan a déclaré que "pour les personnes qui sont décédées dans l'explosion, on peut dire que c'était leur destin. Alors que dans le cas des personnes qui meurent du coronavirus, cela relève, selon moi, de leur propre volonté". Alors là, vraiment, c'est du n'importe quoi! Si Hamad Hassan est croyant, ce qui ne fait aucun doute, tout ce qui se passe sur terre comme au ciel procède du destin: "qol lan youssibana illa ma kataballahou lana". Alors de quel droit fait-il la distinction entre les deux façons de mourir? Cela dit, une connerie de plus ou de moins, ça ne va pas changer grand chose, non?

    Georges MELKI

    13 h 07, le 04 janvier 2021

  • Entre le ministre de l'intérieur et celui de la santé, qui gagnera le concours de médiocrité? suspense......

    NAJJAR Karim

    12 h 35, le 04 janvier 2021

  • Chaque fois que le mot "négligence" est associé à l'explosion, il équivaut à tuer, blesser et ruiner les victimes une deuxième fois. Pas de négligence SVP, puisque le maintien du stockage du nitrate explosif était effectué et décidé par des mains invisibles!

    MGMTR

    11 h 58, le 04 janvier 2021

  • OHHHHH Alors là... C'est le ponpon... Marre de ces gens bon sang . Ils font tout pour atténuer leur génocide.... Ils espère qu'avec le temps, les libanais vont passer l'éponge sur l'explosion semi atomique dont ILS SONT COUPABLES et non seulement responsables. COUPABLES parce qu'ils bloquent l'enquête du juge SAWAN et à ce jour, ils n'ont pas voulu que le propriétaire ou l'utilisateur de ces produits explosifs soit dévoilé. Alors que les libanais savent EXACTEMENT qui en est le principal utilisateur et bénéficiaire de ces produits. Comparer un virus mondial à leur crime/ génocide ??? Il est gonflé !!!!!

    radiosatellite.online

    11 h 53, le 04 janvier 2021

Retour en haut