Rechercher
Rechercher

Société - Contestation

Le militant Wassef Haraké blessé lors d'une manifestation visant Riad Salamé

Plusieurs manifestants qui avaient réussi à franchir les grilles de l'ESA ont été violemment attaqués par les forces anti-émeute.

Le militant Wassef Haraké blessé lors d'une manifestation visant Riad Salamé

L'avocat et militant Wassef Haraké, hospitalisé le 4 décembre 2020. Photo tirée de la page Facebook du mouvement "Vous puez" @YouStinkLebanon

L’avocat et militant antipouvoir Wassef Haraké a été blessé vendredi soir, ainsi que trois autres manifestants, lorsque des échauffourées ont éclaté entre les forces de l’ordre et des protestataires qui tentaient de pénétrer dans l’enceinte de l’École supérieure des affaires (ESA), dans le quartier de Clemenceau, à Beyrouth. Selon les militants, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, se trouvait à l’intérieur de l’établissement.Plusieurs manifestants qui avaient réussi à franchir les grilles de l’ESA ont été violemment attaqués par les forces antiémeute. Wassef Haraké a été admis à l’hôpital après ces échauffourées avec une épaule fracturée, une côte fêlée et des contusions au cou. Il est sorti de l’hôpital en début de soirée et a redit sa volonté de continuer à lutter contre la classe politique.
Dans une vidéo tournée en direct et publiée sur sa page Facebook, on voit M. Haraké tomber à terre et hurler de douleur lors de la bousculade.

« Voleur, voleur, Riad Salamé est un voleur », ont scandé les protestataires massés devant les grilles de l’établissement, tout en appelant le gouverneur à « démissionner ». « À bas le règne des banques », ont-ils encore lancé. Selon les protestataires, le président des organismes économiques et ancien ministre Mohammad Choucair et le directeur général de la Middle East Airlines, Mohammad el-Hout, se trouvaient également à l’intérieur du bâtiment. Les protestations ont continué en soirée devant le siège de la Banque centrale à Hamra. Sur des vidéos qui circulaient sur les réseaux sociaux, on pouvait apercevoir un manifestant blessé et étendu par terre, attendant l’arrivée des secours.




L’avocat et militant antipouvoir Wassef Haraké a été blessé vendredi soir, ainsi que trois autres manifestants, lorsque des échauffourées ont éclaté entre les forces de l’ordre et des protestataires qui tentaient de pénétrer dans l’enceinte de l’École supérieure des affaires (ESA), dans le quartier de Clemenceau, à Beyrouth. Selon les militants, le gouverneur de la Banque du...

commentaires (1)

Pour le moment Riad Salame se sent gonflé à bloc comme un ballon par ceux qui le soutiennent...mais gare au jour quand ceux-ci n'auront plus intérêt à le garder ! Une piqûre d'épingle et le ballon ne sera plus qu'un tas flasque et sans utilité...- irène Saïd

Irene Said

09 h 30, le 05 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Pour le moment Riad Salame se sent gonflé à bloc comme un ballon par ceux qui le soutiennent...mais gare au jour quand ceux-ci n'auront plus intérêt à le garder ! Une piqûre d'épingle et le ballon ne sera plus qu'un tas flasque et sans utilité...- irène Saïd

    Irene Said

    09 h 30, le 05 décembre 2020

Retour en haut