Rechercher
Rechercher

Crise

La France et l’ONU organisent le 2 décembre une conférence d’aide au Liban

Le président français Emmanuel Macron va organiser, avec les Nations unies, une nouvelle visioconférence humanitaire internationale le 2 décembre pour mobiliser des fonds pour le Liban, bien que le pays soit toujours privé de gouvernement.

À cette visioconférence, prévue mercredi prochain à 19h30 (heure de Beyrouth) à l’Élysée, sont conviés, comme lors de celle du 9 août, une trentaine de chefs d’État, de gouvernement, de ministres, ainsi que des institutions internationales et des ONG libanaises. Elle sera présidée par le chef de l’État français et le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

Le président français a décidé de maintenir cette nouvelle conférence de soutien, bien que le Liban n’ait toujours pas répondu à sa demande de former un nouveau gouvernement pour lancer des réformes structurelles.

Le 9 août, cinq jours après la double explosion du port, la communauté internationale, réunie lors d’une première visioconférence organisée par l’Élysée, avait mobilisé une aide d’urgence de 250 millions d’euros. Cette seconde conférence intervient alors que la situation économique et sociale s’aggrave de jour en jour et que les forces politiques n’ont pas rempli leur engagement pris devant le président Macron, lors de sa seconde visite à Beyrouth début septembre, de former rapidement un gouvernement chargé de réformes structurelles, condition pour le déblocage d’une importante aide internationale.



Le président français Emmanuel Macron va organiser, avec les Nations unies, une nouvelle visioconférence humanitaire internationale le 2 décembre pour mobiliser des fonds pour le Liban, bien que le pays soit toujours privé de gouvernement.À cette visioconférence, prévue mercredi prochain à 19h30 (heure de Beyrouth) à l’Élysée, sont conviés, comme lors de celle du 9 août, une...

commentaires (2)

Il faut changer la constitution et faire comme en Suisse des cantons , peut être ça changera ?

Eleni Caridopoulou

16 h 30, le 28 novembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Il faut changer la constitution et faire comme en Suisse des cantons , peut être ça changera ?

    Eleni Caridopoulou

    16 h 30, le 28 novembre 2020

  • Une "aide au Liban". Pourquoi faire? Il est clair que le Liban "officiel" n'en veut pas. Le président e la république et le premier ministre responsables de la formation du gouvernement s'obstinent à ne pas vouloir le faire. Nos politiciens assis sur leur tas de dollars refusent les réformes qui mettraient en cause leurs acquis. Et le peuple peut crever d faim, quelle importance?

    Yves Prevost

    07 h 12, le 28 novembre 2020